Search
dimanche 5 juil 2020
  • :
  • :

Le député Gérard Cherpion veut interdire la diffusion d’images des forces de l’ordre

image_pdfimage_print

Gérard_Cherpion_02

Le député Eric Ciotti a déposé le 26 mai dernier une proposition de loi visant à sanctionner la diffusion de l’image de membres des forces de l’ordre. Gérard Cherpion, député de la 2ème circonscription des Vosges, soutient le texte.

L’article unique de la proposition prévoit que la diffusion par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, de l’image des fonctionnaires de la police nationale, de militaires, de policiers municipaux ou d’agents des douanes soit punie de 15 000 € d’amende et 1 an d’emprisonnement. Ce qui a motivé, notamment, le soutien du député, c’est ce constat : la plupart du temps, les visages des délinquants sont floutés. L’objectif affiché est donc de protéger les policiers dans leurs fonctions et de les préserver des risques de représailles.

Dans l’exposé des motifs, la proposition est justifiée de cette manière : « La prise d’images de représentants de forces de l’ordre en intervention et leur diffusion sur divers médias, notamment les réseaux sociaux, peut constituer un risque pour chacun d’entre eux et leur famille ». Il est fait référence également à du « policier bashing », qui se développerait sur internet : « À titre d’exemple, la création d’application comme Urgence violences policières a pour effet de stigmatiser les forces de l’ordre mais aussi de faire circuler, notamment sur les réseaux sociaux, des informations souvent erronées sur celles‑ci ».

Annotation-2020-05-29-111906




9 réactions sur “Le député Gérard Cherpion veut interdire la diffusion d’images des forces de l’ordre

  1. Capucine FH

    Si je comprends bien .. les bavures seront non seulement « autorisées » mais aussi tout simplement admises Bravo notre République et Démocratie se portent de mieux en mieux :(

    répondre
  2. Bruno E.

    Quand on est exemplaire et que l’on respecte la loi et les règlements, il ni a rien à cacher…
    Cela doit être valable pour tout le monde sans exceptions, policiers, gendarmes, etc… compris !

    répondre
    1. URBES

      Les représentants de la loi doivent être professionnels et sans reproche c’est à cette condition qu’ils seront respectés de la population. Je sais que c’est un métier difficile mais sans la transparence, il n’y a pas de respect. J’ai une grande considération pour ceux qui font leur métiers courageusement et honnêtement La république est en droit de demander à ses représentants de l’ordre un comportement exemplaire et elle se doit de punir sévèrement ceux qui jettent l’opprobre sur leur profession. En second lieu, je ne peux m’empêcher de penser que cette loi a des visées électoralistes. Prendre les thèses de Mme Lepen pour draguer sont électorat,. M Ciotti en est coutumier. ce qui me surprend, c’est que M Cherpion, alors qu’on ne pas entendu sur le soutien aux infirmières et aux personnes tenant le pays debout, les caissières, les agents de propretés et tous les autres, , sorte de sa léthargie pour soutenir une loi liberticide. Je serais curieux de savoir ce qu’en pense sont suppléant.

      répondre
      1. JMV

        Sauf que même en étant sans reproches, ils peuvent par exemple être exposés à des actions punitives menées par des black blocks, dealers, ou autres islamistes.
        Sur ce sujet je suis donc d’accord avec Mr Cherpion.

        répondre
    2. JMV

      Vu qu’ils ont souvent en face d’eux des centaines de manifestants masqués, armés de pavés, de bouteilles d’acides ou autre cocktails molotov, et qui ne peuvent quasiment jamais être interpelés, je ne suis pas choqué que de leur coté les forces de l’ordre aient droit aussi à l’anonymat.
      C’est la formule du 1 partout balle au centre.
      Le cas serait bien sur différent si les manifestations étaient pacifistes

      répondre
  3. Pardel Joseph

    Peu de décence chez ce valet de la république.
    Les commentaires contre Cherpion sont limpides et bienvenus.
    De toutes façons je ne voterai jamais pour cet individu!

    répondre
  4. cloudou

    Qu’il se demande si tous les blessés, amputés, éborgnés (hommes ou femmes), voire tués étaient des black blocks dont on ne sait pas ce qu’ils deviennent une fois…euh….appréhendés. Je fais partie des nombreux français et françaises qui ne veulent plus voir LREM au pouvoir.

    répondre
  5. Yves

    Il ne s’agit pas juste de ne pas montrer leur visage ? Ce qui serait normal. Doit à l’image.
    Qu’ils portent des masques ainsi ils seront cachés.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.