Search
jeudi 29 oct 2020
  • :
  • :

Le 31ème Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges se dévoile

image_pdfimage_print

Malgré des incertitudes liées à l’actuelle crise sanitaire, le 31ème Festival de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges aura bien lieu cet automne, les vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 octobre prochains. Une édition 2020 qui s’est dévoilée ce samedi matin du côté Pierre-Noël, où l’on retrouvait le maire David Valence, le président de l’ADFIG Thibaut Sardier, la directrice du festival Victoria Kapps et Olivier Huguenot, coordinateur du Salon du Livre.

Pas de pays invité cette année

Première annonce et non des moindres, le 31ème FIG n’aura exceptionnellement pas de pays invité, et ce contrairement à tous ses prédécesseurs. Compte tenu du contexte actuel, il a été décidé de ne pas inviter le Portugal comme prévu à l’origine, mais de reporter cette invitation à l’an prochain. « La Saison France-Portugal organisée par l’Institut Français a été décalée à 2022. C’est pour cela que nous avons fait le choix de ne pas avoir de pays invité cette année » précise David Valence à ce propos, qui s’est dit « très heureux d’accueillir à nouveau le festival en tant que maire, de vivre encore et toujours cette grande fête de la connaissance. »

Une thématique initiale inchangée

Seconde annonce, la thématique initiale du prochain FIG, « Climats », est maintenue. Durant les 3 jours du festival, les 150 intervenants qui animeront la centaine de conférences, les 25 tables-rondes et les différents grands débats se pencheront ainsi sur ce thème d’actualité aux multiples facettes. Comment l’Humanité s’approprie le climat ? Comment les climats évoluent-ils ? Quelles sont les relations entre le climat et les guerres ? Quels sont les liens entre le climat et les grands incendies, comme ceux de l’été dernier en Australie ? Est-ce que l’Economie peut sauver le climat ? Est-ce que la préservation de l’Arctique peut permettre de sauver le monde du réchauffement climatique ?… sont autant de questions qui seront posées lors de cette 31ème édition quelque peu singulière. Et si la pandémie du Covid-19 sera évoquée, avec une conférence de Michel Foucher, elle n’occupera pas le centre des débats.

« Il y aura plein d’approches différentes autour de la thématique du festival, notamment politiques, géopolitiques et économiques. Je suis d’ailleurs heureux d’accueillir des intervenants issus d’autres disciplines que la Géographie, comme des philosophes, des politologues ou des écrivains. Des personnes ayant travaillé au GIEC, comme Valérie Masson-Delmotte, seront notamment présentes. Un focus sera par ailleurs mis sur des pionniers de l’Ecologie. Le programme, bien qu’encore en construction, s’annonce donc extrêmement riche » souligne Thibaut Sardier, qui succède cette année à Gilles Fumey à la fonction de président de l’ADFIG. Géographe de formation, le nouveau président est journaliste à Libération. « Je suis particulièrement attaché au FIG, un festival que j’ai connu lorsque j’étais étudiant. Pouvoir rejoindre son équipe aujourd’hui est un grand plaisir. L’objectif que je me donne en tant que président de l’ADFIG est que ce savoir universitaire soit discuté, partagé. »

Les personnalités du 31ème FIG

Cette année, les principaux visages du FIG sont l’écrivain à succès et géographe de formation Michel Bussi, président de cette édition 2020; la navigatrice, écrivain et présidente du WWF-France Isabelle Autissier, en sa qualité de grand témoin; le dessinateur Jul, qui a travaillé durant 15 ans pour Charlie Hebdo et qui succède à Patrick Chamoiseau en tant que président du Salon du Livre; le tandem de directeurs scientifiques Martine Tabeaud et Alexis Metzger, respectivement professeure de Géographie du climat et chercheur en Géographie de l’environnement. Seront également présents Jean-Louis Etienne, médecin spécialiste de Nutrition et de Biologie du Sport; la grande romancière Sandrine Collette; Louis Bodin, le « monsieur météo » de TF1 et RTL… sans oublier les fidèles du festival que sont Eric Fottorino, Olivier Weber ou David Le Breton.

Les 3 salons du festival sont maintenus

Si des interrogations – légitimes – pouvaient être soulevées quant à la tenue des 3 salons du festival, Victoria Kapps a levé le doute ce matin, en confirmant que le Salon de la Gastronomie, le Salon du Livre et le Salon du Géonumérique feront partie intégrante du 31ème FIG.

« Nous maintenons bien évidemment les 3 salons, ainsi que les spectacles et certaines expositions, pour que le FIG soit toujours un festival qui allie un volet scientifique à un volet plus populaire. Seul le FIG Junior sera difficile à maintenir. On réfléchit à proposer davantage de numérique, avec par exemple des directs pour les tables-rondes et les grands débats, mais le FIG restera avant tout un festival humain. Cette 31ème édition se déroulera dans un contexte sanitaire qui nécessitera une grande vigilance. Ce sera d’ailleurs l’une des seules manifestations en France qui maintiendra un chapiteau. Mais toutes les conditions sont requises pour que les salons se déroulent sous les meilleurs auspices. Nous sommes encore en train de réfléchir sur la fréquentation des rendez-vous, si elle pourra se faire à 50% de la capacité normale ou à 100% avec le port de masques. La situation va de toute manière évoluer d’ici début octobre » explique la directrice du festival, qui a tenu à remercier « les mécènes, nationaux comme internationaux, d’avoir continué à soutenir le FIG cette année. »

En attendant le lancement du 31ème Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges, rendez-vous sur www.fig.saint-die-des-vosges.fr pour en suivre l’actualité.

J.J.

31ème_FIG_2020_Affiche




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.