Search
jeudi 6 août 2020
  • :
  • :

Ce qui a changé au 1er juillet 2020

image_pdfimage_print

Ce_qui_change_01072020

Réouverture des frontières extérieurs de l’Union Européenne, baisse du prix du gaz, augmentation du tabac, nouveau dispositif de chômage partiel… tour d’horizon de ce qui a changé en France au 1er juillet 2020.

Réouverture des frontières extérieures de l’Union Européenne

Ce 1er juillet est synonyme de réouverture – progressive – des frontières extérieurs de l’Union Européenne, 2 semaines après la réouverture des frontières internes de l’UE. Les voyageurs originaires 15 pays situés en dehors de l’UE sont actuellement admis : Algérie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay et – sous condition – Chine.

Baisse du prix du gaz

Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie, ont baissé de 0,3% par rapport au barème applicable depuis le 1er juin 2020. La chute des prix du gaz naturel en Europe observé pendant la crise sanitaire pourrait cependant se traduire par un futur rattrapage… et donc une augmentation des prix.

Augmentation du tabac et des paquets de cigarettes

Le prix de certains paquets de cigarettes et de tabacs à rouler a augmenté ce mercredi. Des marques ont ainsi passé le prix de leur paquet de 20 cigarettes à 9,60 euros, en augmentation de 10 centimes.

Nouveau dispositif de chômage partiel

Le chômage partiel longue durée est entré en vigueur le 1er juillet. Ce nouveau dispositif permet une réduction du temps de travail, et ce pour une durée de 2 ans maximum. Cette mesure vise à éviter une vague de licenciements après le choc économique engendré par l’actuelle crise sanitaire. Les salariés qui bénéficient de ce chômage partiel longue durée sont indemnisés à 84% du salaire, avec un reste à charge de 15% pour les entreprises.

Revalorisation des allocations chômage de 0,4%

Les allocations d’assurance chômage ont été légèrement revalorisés, à hauteur de +0,4%.

Aide pour des économies de chauffage

Le Gouvernement vient de lancer l’opération « Coup de pouce thermostat », afin de réduire la consommation de chauffage cet hiver. A compter de hier mercredi, les ménages qui installent des thermostats de chauffage plus performants bénéficieront d’une aide de l’Etat d’un montant de 150 euros.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.