Search
samedi 24 oct 2020
  • :
  • :

La Communauté d’Etablissements de la Déodatie adapte son dispositif canicule à la crise sanitaire

image_pdfimage_print
Mesures_Canicule_Communauté_Etablissements_Déodatie (2)

Vincent Androuet a fait le point, ce vendredi après-midi, sur le plan canicule adapté au contexte de crise sanitaire.

Depuis 2004, le plan canicule est activé en France du 1er juin au 15 septembre. Dans le contexte actuel de crise sanitaire, les EHPAD de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie ont adapté les mesures prises dans le cadre de ce plan national. Sont concernés les EHPAD de Foucharupt, de Fraize, de Raon l’Etape, de Senones et de Gérardmer, qui totalisent environ 670 lits.

Ce vendredi après-midi, Vincent Androuet, directeur en charge de la filière gériatrique, a fait le point sur ces mesures. « Même si cette année nous n’avons pas encore été confrontés à un épisode de fortes chaleurs, nous sommes en veille saisonnière vis à vis du plan canicule. Nous sommes donc préparés pour assurer la sécurité et le confort des résidents. »

Concrètement, l’état des installations de climatisation a été vérifié – et entretenu si besoin – ainsi que le stock des ventilateurs disponibles. « En ce qui concerne la climatisation centralisée, on a du s’assurer que nous étions équipés systèmes de filtration conformes aux préconisations nationales, sachant qu’il n’y a pas d’échange entre l’air neuf et l’air repris. Nous veillons d’ailleurs à faire fonctionner les climatisations en air neuf uniquement » précise Vincent Androuet.

Et ce dernier d’ajouter que « les 5 sites concernés ont été approvisionnés en brumisateurs et bouteilles d’eau. Les volets des bâtiments seront baissés en cas de chaleur prolongée et les locaux seront aérés 2 fois par jour, le matin et le soir, au moins 15 minutes à chaque fois. Au cas par cas, il y a aussi la possibilité d’ouvrir les fenêtres de certains résidents la nuit, sans toutefois compromettre leur sécurité. Les résidents qui le souhaitent peuvent également être lavés à l’eau tiède. »

De plus, les résidents sont habillés plus légèrement et régulièrement hydratés, avec de l’eau et des jus de fruits frais; des prises hydriques sont effectuées; les menus sont adaptés pour être plutôt légers et frais; des sorbets sont proposés au moment des collations en guise de rafraîchissements.

« Pour compléter ces mesures, une surveillance des températures par des relevés réguliers. En ce qui concerne la ventilation, les ventilateurs sont contre-indiqués en espaces collectifs, où les résidents doivent porter un masque et sont installés de sorte à respecter la distanciation sociale. Les ventilateurs sont uniquement autorisés dans la chambre, et ils doivent être coupés lorsqu’un résident reçoit de la visite » ajoute Vincent Androuet en guise de complément quant au dispositif canicule adapté au contexte de crise sanitaire.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.