Search
dimanche 9 août 2020
  • :
  • :

Raon l’Etape – Se remettre sur les rails en réparant des mobylettes

image_pdfimage_print
Mobs6

(Crédits photographiques Vosges Mag)

Plus qu’un simple atelier de mécanique, « L’Atelier à Mobs » est un lieu unique qui permet à des jeunes ayant un rapport compliqué avec l’école à se remettre sur les rails. Visite avec Marcel Schoumer, le créateur et responsable de l’atelier.

« Il n’est pas jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être*» ; cette citation colle parfaitement à l’esprit de « L’Atelier à Mobs » situé au 46 avenue du Général De Gaulle à Raon-l’Etape. Depuis près d’un an, Marcel Schoumer 62 ans, accueille des jeunes dans son atelier et les aide à reprendre confiance en eux en réparant de vieilles mobylettes.

Marcel nous explique avec un brin de malice : « Ici, on récupère de vieilles dames et on en fait de jolies demoiselles. Plus sérieusement, la vocation première de l’atelier est d’essayer de récupérer des jeunes qui quittent le cursus scolaire en leur donnant un cadre, des horaires à respecter comme s’ils allaient à l’école, et qu’ils acquièrent des connaissances pratiques en mécanique générale et en travail manuel. ».  

On accède à l’atelier en passant par une petite cour. Dès qu’on pénètre à l’intérieur, on est frappé par l’ambiance qu’il y règne. Des outils par centaine, des pièces en tout genre, des roues, des châssis de pétrolettes, des phares, des boulons, des écrous… Et puis surtout, des jeunes qui s’activent à redonner vie à d’anciennes bécanes sous l’œil bienveillant de Marcel.

Aujourd’hui, c’est Mattéo 14 ans, qui essaie de réparer le pédalier de sa future mob. La mission semble laborieuse pour le jeune apprenti qui vient à l’atelier tous les mercredis, mais tout le monde veille sur lui et l’aide à trouver une solution. Marcel laisse les jeunes se débrouiller entre eux et s’entraider. Il en résulte des situations parfois cocasses mais ô combien instructives et enrichissantes. L’ambiance est détendue, mais l’objectif ne change pas, avancer sur sa mob.

Marcel précise : « Je leur apprends à réfléchir et à trouver par eux-mêmes une solution quand ils sont face à un problème. On peut dire que je ne leur facilite pas la tâche, mais c’est à eux de faire le cheminement pour avancer sur leur mobylette. »

A la fin de leur mission, les jeunes repartiront de l’atelier avec des connaissances pratiques et surtout un moyen de locomotion, leur propre mob !  Ils pourront alors chercher du travail et seront autonomes pour s’y rendre. Par ailleurs, une auto-école Raonnaise, partenaire de l’atelier, propose aux jeunes de passer le BSR (permis scooter) à un tarif réduit. La boucle est bouclée, et la vielle dame, devenue jolie demoiselle, repart sur les routes avec son jeune compagnon.

Si vous souhaitez aider « l’Atelier à Mobs » et que vous possédez de vieilles mobylettes et autres pièces détachées, contactez Marcel !

* Citation de la romancière britannique George Elliot

L’Atelier à Mobs

46 Avenue du Général De Gaulle

88110 Raon-L’Etape

06-14-90-06-00

Source : www.vosgesmag.fr




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.