Search
mardi 22 sept 2020
  • :
  • :

Pour leur saison 2020 – 2021, les Louves visent les playoffs voire la montée

image_pdfimage_print

Présentation_Pré-Saison_2020-2021_Les_Louves (8)

L’équipe Féminine Sénior du SRD Volley-Ball débutera sa nouvelle saison en Division Elite – le second niveau national – le 26 septembre prochain, lorsque les Déodatiennes recevront Monaco au Palais Omnisports Joseph-Claudel. Ce samedi, c’est également au Palais Omnisports déodatien qu’elles accueilleront leurs homologues suisses de Franches-Montagnes, mais pour un match de gala et non de championnat. A maintenant 12 jours du coup d’envoi de la saison, l’effectif des Louves pour la saison 2020 – 2021 a été présenté au Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Saint-Dié-des-Vosges en fin de matinée.

Autour du président du club Pierre Mercier, se trouvaient le maire David Valence et Jean-Paul Omeyer, vice-président de la Région Grand Est délégué aux Sports. Parmi les 11 volleyeuses qui défendront les couleurs déodatiennes dans les semaines et mois à venir, 6 d’entre elles évoluaient déjà au sein des Louves la saison précédente. Il s’agit respectivement de Nelly Ochala (26 ans, récep-attaque), Manon Bolley (22 ans, passeuse), Biba Ndiaye (33 ans, récep-attaque), Nihel El Ghoul (36 ans, récep-attaque), Thaïs Dadenn (21 ans, libéro) et Maele Besancenez (22 ans, centrale).

Ces dernières feront équipe face à Monaco, le Stade Laurentin, Nomes, Rennes, Harnes, Quimper, Halluin et Calais, avec les récentes recrues que sont Maggie Speaks (25 ans, passeuse), Marie Andriamaherizo (18 ans, libéro), Casey Schoenlein (24 ans, pointue), Allie Davenport (25, récep-attaque) et Kendiaba Kone (19 ans, centrale).

Toujours entraînées par Manu Dummortier, et toujours encadrées par Oussama Zmirli pour la préparation physique, les Louves ne comptent rien lâcher pour disputer les playoffs… et pourquoi pas monter en Ligue A, le plus haut niveau français. « Le haut niveau fait rêver et attire. C’est l’une des ambitions du club. Aujourd’hui, nous sommes dans le top 20 français. La Ligue A est encore une grande marche à monter, mais c’est l’ambition des filles et du staff. Ce n’est cependant pas forcément le but unique ni indispensable, car nous structurons le club petit à petit » a déclaré Pierre Mercier ce matin.

Et David Valence de rappeler que le Municipalité a fait le choix de soutenir le projet des Louves car « il n’y avait plus depuis de nombreuses années de club de haut niveau en Déodatie. Un club qui puisse porter le nom de notre territoire au-delà de ses frontières naturelles. A l’échelle d’un territoire comme le notre, il n’est pas possible d’avoir plusieurs clubs de haut niveau. En avoir un seul est déjà un objectif. Notre volonté est également de promouvoir le sport féminin. Car c’est souvent dans le sport féminin que réside l’esprit originel du sport, où on y retrouve de la sincérité dans l’engagement. »

A noter que le Saint-Dié Volley-Ball a récemment lancé son site Internet, https://saint-die-volley.eu/, qui permet de suivre l’actualité des Louves et du club, mais aussi de s’abonner aux matchs à domicile, de réserver sa place, d’acheter le maillot officiel des Louves ainsi que sa licence de volley-ball.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.