Search
lundi 28 sept 2020
  • :
  • :

Vosges – Pour la CGT, « il faut sortir rapidement de ce vieux monde, structuré autour d’incessants plans de relance » Communiqué de l’Union Départementale CGT des Vosges

image_pdfimage_print

L’union Départementale CGT des Vosges et ses syndicats, réunis ce jour 3 septembre 2020 en Assemblée Générale ont fait le choix de s’exprimer ouvertement et librement sur les revendications de la CGT dans le cadre de la venue du 1er ministre et de son entourage gouvernemental pour présenter son plan de relance économique.


Pour la CGT, il faut sortir rapidement de ce vieux monde, structuré autour d’incessants plans de relance qui n’apportent qu’une « bouffée d’oxygène » limitée dans le temps par des aides aux entreprises les exonérants de cotisations et leur supprimant des impôts.
Il faut, pour notre organisation syndicale, s’engager rapidement dans un plan de rupture des jours d’avant, constitué de politique qui ont consisté à faire culpabiliser les salariés, pour construire et améliorer les jours d’après.
Travailler moins pour travailler tous (32h par semaine) permet entres autres d’améliorer le financement de notre système de protection sociale solidaire par répartition avec l’augmentation de cotisants. Supprimer les aides ou subventions publiques aux entreprises pour l’emploi sans contrepartie et sans contrôle des représentants des salariés, des institutions gouvernementales et sociales.
Augmenter les salaires, surtout en priorisant les « premiers de corvées » qui ont le plus subi et répondu présente au plus fort de la crise de la COVID et qui sont encore à ce jour, payés comme avant !
Ce jeudi 3 septembre 2020, la CGT est reçue en préfecture des Vosges par un secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie Bruno LEMAIRE, pour porter nos revendications en matière d’emploi notamment sur le bassin déodatien et la fermeture programmée d’INTEVA.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.