Search
samedi 31 oct 2020
  • :
  • :

Vosges – Elie Semoun se livre avant son spectacle Il sera sur la scène Palais des congrès de Vittel, le vendredi 2 octobre à 20h30

image_pdfimage_print

Elie-Semoun1

Du rire on en a besoin, avec cette pandémie de coronavirus et toutes ses conséquences. Et s’il y a bien des secteurs d’activités qui ont subi les affres économiques de cette épidémie, la culture est en très bonne position. Nombreux sont les artistes qui ont besoin refouler les planches d’une scène, et de retrouver leur public. A commencer par Elie Semoun qui trépigne d’impatience de venir à Vittel. Il nous a livré ses impressions sur le confinement, son retour, son spectacle…

Alain Buffe

Vittel va être votre deuxième date de reprise de votre tournée, dans quel état d’esprit vous vous trouvez ?

«Oui c’est génial après 8 mois d’abstinence, excité et anxieux, parce que je me demande ce que ça va faire de jouer devant un public masqué. Je me demande s’il y aura du monde dans la salle, si les gens ne vont pas être effrayés. Et en même temps j’ai envie de leur dire qu’on va s’en sortir comme ça. Je vais prendre le train pour venir vous voir, et je vais passer deux heures avec des gens masqués. La culture ce n’est pas un luxe, c’est indispensable. Rire est indispensable ! Les gens ont autant envie de rire que moi de les faire rire.»

Avez-vous l’impression que la culture a été mise de côté et considéré plutôt comme du divertissement et pas forcément essentielle.

«Oui tout à fait. C’est ce que j’avais dit, j’étais très actif sur mon compte Instagram. Pendant le confinement, tout le monde a consommé de la culture. Mais on n’a pas eu de porte-parole, on n’a pas été soutenu. Je suis très heureux que ma collègue des grosses têtes (Roselyne Bachelot), soit devenue ministre de la culture. C’est une femme qui connait les artistes, qui les comprend et qui aiment la culture. On se sent soutenu. C’est complètement sinistré, c’est fou. J’ai plein de gens autour de moi qui n’ont pas joué depuis 8 à 9 mois. J’ai de la chance d’être connu et de remplir des salles, mais pour mes collègues qui débutent, c’est horrible. On ne mesure pas l’impact qu’a eu cette période sur les gens, sur les personnes âgées. Je pense à mon papa, qui malheureusement va peut-être en mourir. Il y a un contrecoup de tout ça, c’est terrible. En tant qu’artiste, on est dépendant du public, et quand on n’en a pas, on se sent perdu. Pour en revenir sur la représentation à Vittel, je suis très heureux de venir jouer. Parce que c’est vital…Vittel, c’est vital ! En voilà un bon slogan ! (rire)»

Lire la suite de l’article : https://laplainedesvosgesinfo.fr/2020/09/vittel-elie-semoun-se-livre-spectacle/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.