Search
lundi 26 oct 2020
  • :
  • :

Une dictée solidaire au lycée Jacques-Augustin

image_pdfimage_print
Dictée_ELA_Lycée_JBJ (3)

(Photographies lycée Jean-Baptiste Jacques-Augustin)

Ce lundi matin, une dictée solidaire s’est déroulée du côté du lycée Jean-Baptiste Jacques-Augustin, comme dans de nombreux autres établissements du pays.

Née en 2004, cette dictée annuelle n’est ni un exercice d’évaluation, ni un concours d’orthographe. Elle a pour but de sensibiliser les élèves à la cause de l’association ELA – Association Européenne contre les Leucodystrophies – tout en marquant le lancement de la campagne « Mets tes baskets et bats la maladie. » Une campagne nationale parrainée par le Ministère de l’Education nationale, dont l’objectif est de se mobiliser en faveur de la lutte contre les leucodystrophies.

Les leucodystrophies désignent un groupe de maladies génétiques orphelines, qui détruisent le système nerveux d’enfants et d’adultes. Ces maladies affectent la myéline, substance blanche qui enveloppe les nerfs à la manière d’une gaine électrique. En France, les leucodystrophies concernent 3 à 6 naissances par semaine, pour 20 à 40 en Europe.

Cette année, pour sa 17ème édition, la dictée a pour thème « Le pouvoir des mots ». C’est la romancière Karine Tuil, Prix Interallié et Prix Goncourt des Lycéens 2019, qui est l’auteure du texte, sur lequel ont planché 130 élèves des 7 classes entrantes du lycée déodatien. Etaient présentes pour l’occasion les Louves du Saint-Dié Volley-Ball, qui se sont chargées de lire le texte aux lycéens… voire de participer à la dictée pour certaines d’entre elles.

Mercredi, les Louves se rendront à nouveau au lycée Jacques-Augustin, mais cette fois-ci pour le cross scolaire en soutien là aussi à ELA. Et grâce à une souscription organisée par l’établissement, 377 euros ont d’ores et déjà été récoltés au profit de l’association.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.