Search
jeudi 29 oct 2020
  • :
  • :

FIG – Le 31ème Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges a été inauguré

image_pdfimage_print
FIG-Séance_Inaugurale_EGS (7)

Le nouveau président de l’ADFIG Thibaut Sardier.

Le 31ème Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges a débuté ce vendredi matin, mais c’est en fin de journée que cette édition 2020 un peu particulière, compte tenu du contexte, a été officiellement inaugurée à l’Espace Georges-Sadoul.

C’est Claude Kiener, en sa qualité de conseillère municipale et vice-présidente à la Culture de la Communauté d’Agglomération, qui a ouvert la séance inaugurale. « Accueillir le monde des géographes à Saint-Dié-des-Vosges n’avait rien d’une certitude il y a 6 mois. Mais malgré la crise sanitaire il fallait maintenir le FIG, qui est bien plus qu’un festival car il est nécessaire à tous les habitants d’un territoire. Je tiens par ailleurs à saluer la mobilisation de tous nos partenaires et mécènes, et je tiens à remercier la directrice du festival Victoria Kapps ainsi que l’ensemble des services de la Ville et tous les bénévoles. Merci à tous d’avoir gardé le cap. Le thème de cette année, « Climat(s) », résonne en chacun de nous. Car aujourd’hui dans les Vosges, nos sapins sont touchés par le réchauffement climatique. Les hivers n’ont plus grand chose à voir avec ceux enneigés de notre jeunesse. Et si le thème se décline au pluriel, c’est parce que le FIG s’attache à l’aborder sous le prisme des inégalités socio-spatiales. Accueillir le FIG, c’est accueillir le monde » a déclaré l’élue, avant la diffusion d’un message du maire David Valence, excusé pour raison exceptionnelle.

« Pourquoi avoir maintenu le festival malgré les temps temps qui courent ? » s’est pour sa part interrogé le nouveau président de l’ADFIG – Association de Développement du Festival International de Géographie – Thibaut Sardier, avant d’y apporter une réponse. « Il était important pour nous de maintenir ce rendez-vous cette année, pour que les intervenants et les festivaliers puissent échanger sur un sujet aussi important. Les géographes étant des professionnels de la distance, d’une certaine façon la distanciation sociale, le port du masque et le lavage des mains constituent un exercice de Géographie. Et s’il y a un « S » dans « Climat(s) », c’est parce qu’il y a des climats qui s’appliquent différemment aux territoires, avec des capacités d’appréhension et d’adaptation différentes. En réfléchissant dans cette diversité des échelles et des territoires, nous parviendrons j’espère à sortir dimanche soir avec des pistes de réflexions. »

Pour suivre l’actualité et retrouver le programme du 31ème Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges, rendez-vous sur www.fig.saint-die-des-vosges.fr

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.