Search
samedi 24 oct 2020
  • :
  • :

FIG – Le prix Vautrin-Lud 2020 est décerné à Rudolf Bràzdil

image_pdfimage_print
FIG-Prix_Vautrin-Lud_2020

Compte tenu du contexte et de sa santé, Rudolf Bràzdil, le lauréat du prix Vautrin-Lud 2020, n’a pas pu être présent pour recevoir son prix ce samedi matin.

Considéré comme le « Nobel » de la Géographie, le prix Vautrin-Lud vient chaque année récompenser un géographie pour son oeuvre et ses recherches. Ce prix prestigieux, attribué par un jury de 5 spéciales à l’instar des 5 membres du Gymnase Vosgien, est remis lors du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges.

En cette année 2020, le prix Vautrin-Lud a été décerné à Rudolf Bràzdil, qui lui a été décerné en son absence ce samedi au Grand Salon de l’Hôtel de Ville. Il succède ainsi au géographe politique John Agnew, lauréat l’an passé.

Né en 1951 à Brno, en ex-Tchécoslovaquie, Rudolf Brazdil débute sa carrière comme professeur au département de Géographie de l’université Masaryk. En 1991, il accède au titre de professeur de Géographie physique, enseignant différents thèmes comme la base astronomique de la Géographie, les méthodes statistiques en Géographie, la Géographie physique, la Météorologie, la Climatologie et la variabilité ainsi que les changements climatiques.

Après 3 expéditions polaires d’été au Spitzberg axées sur la Climatologie et la Glaciologie – en 1985, 1988 et 1990 – il est professeur invité à l’ETH de Zurich en 1992 et 1993. A cette époque, il participe également à des conférences à travers le monde, tout en président le Comité National de Géographie tchèque et tout en étant très actif au sein de la commission de Climatologie de l’UGI.

Dans ses activités de recherche, Rudolf Bràzdil se concentre sur la Climatologie historique, la Climatologie de la période instrumentale, l’homogénéisation et l’analyse des séries climatologies à long terme, l’Hydrologie historique et les extrêmes hydrométéorologiques, comme les inondations, les sécheresses et les tempêtes.

Chef de file du groupe de travail 1, il est également l’auteur – ou le co-auteur – de 400 articles scientifiques, livres ou chapitres d’ouvrages. Il a notamment été rédacteur invité de 2 numéros spéciaux de Climatic Change (en 1999 et 2010), de Climate Research (2016) ou de Climate of the Past (2018-2019 et 2020-2021).

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.