Search
dimanche 29 nov 2020
  • :
  • :

Les orientations du Pays de la Déodatie pour 2021

image_pdfimage_print

Le Conseil Syndical du Syndicat Mixte du PETR du Pays de la Déodatie s’est réuni le 19 octobre dernier à Etival-Clairefontaine, sous la présidence de Aurélien Bansept. A l’ordre du jour notamment, les orientations pour l’année 2021.

Contrat de Transition Ecologique

Animation du Contrat de Transition Ecologique – CTE – et recherche de nouvelles actions. Valorisation des circuits courts sur la filière bois avec notamment le développement et déploiement de la gamme de mobilier bois local. Animation de la démarche PAT.

Mobilité

Promotion du réseau d’infrastructures de recharges pour véhicules électriques, accompagnement au changement de comportement avec notamment le défi « Au boulot, j’y vais à vélo/autrement » et création d’une ligne de covoiturage sur le territoire avec le projet AcoTÉ, participation à la fête des mobilités de l’agglo de SDDV et à un rendez-vous Nature de la CCBVV

Animation / Communication

Recrutement d’une entreprise de communication pour la réalisation du plan de communication et mobilisation sur l’adaptation au changement climatique. Continuité du financement d’animations pour le Jour de la Nuit 2021, outils de communication généraux et spécifiques à prévoir.

Transition énergétique & écologique

  • Accompagnement des collectivités à la maîtrise de l’énergie et à l’adaptation de leurs ressources et infrastructures

Financement du poste de conseiller, frais de structure nécessaires au fonctionnement des services, dépenses liées à la promotion du service CEP, frais de montée en compétence du conseiller (formations, mises à niveau, déplacements…), animation des collectivités (visites de sites témoins, projets exemplaires…), développement d’outils d’animation et d’information, augmentation des recettes liées aux nouvelles adhésions au service CEP et augmentation des montants perçus par le PETR grâce à la valorisation des CEE.

  • Facilitation des clauses sociales et environnementales

Travail prévu en complémentarité avec le conseiller en énergie partagé pour inciter les collectivités accompagnées par le CEP à être plus performantes sur exigences des clauses environnementales intégrées dans leurs appels d’offres.

L’agent actuel entamant les démarches pour prendre sa retraite au 1er avril 2021 et vu que les postes de facilitatrices des clauses sociales sur la MDE d’Epinal-Remiremont ont été supprimés en juin et septembre 2020, impactant fortement la convention tripartite signée avec le bailleur social Vosgelis pour les projets sur le Massi, il convient de prendre en compte ces éléments pour envisager le devenir de la mission, un recrutement éventuel et le paramétrage du poste.

  • Alimentation

Le Pays a engagé depuis septembre 2019 un diagnostic sur la restauration collective afin de réaliser un Programme Alimentaire territorial en partenariat avec la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges et la Communauté de Communes de Bruyères Vallons des Vosges. En étant lauréat de l’Appel à Projet Régional PAT, le Pays obtient une enveloppe de 15 000€ pour mettre en place les actions de 2021. L’apprentie poursuivra le projet pilote d’accompagnement d’un traiteur dans la montée en gamme et partager le retour d’expériences. Il est prévu en 2021 également de communiquer les résultats du diagnostic et animer de groupes de travail, communiquer sur les produits locaux et faire émerger des actions

  • Tourisme durable

Afin de valoriser les ressources naturelles locales et les paysages, le Pays positionne le développement du tourisme durable comme un des leviers d’attractivité économique du territoire. L’itinérance pédestre figure dans ce cadre comme une orientation majeure de ce volet.

Il est prévu pour 2021 la poursuite du projet de réseau d’acteurs autour des GR® de Pays, création du maillage de liaisons cyclables, développement des services vélos, promotion touristique, promotion de la mobilité électrique et accompagnement des projets tourisme durable

  • Trame verte et bleue

Afin d’aider à la déclinaison locale de cette mesure environnementale sur le territoire, le pays, en partenariat avec le Pays de Remiremont, accompagne techniquement et administrativement les acteurs locaux au travers de la réalisation d’un diagnostic cartographique et d’un plan d’actions.

Pour 2021, il est prévu la continuité des études lancées en 2020, la promotion des résultats du diagnostic et des études, l’animation des groupes de travail sur le maintien des systèmes herbagers et des animations « Grand Publics » et « Elus ».

DEFIDEO

Un projet qui permet aux communes de s’équiper de défibrillateurs automatiques externes (DAE), simples d’utilisation et qui permettent d’intervenir rapidement lors d’un arrêt cardiaque. Les communes bénéficiant d’un service de suivi du Pays pour les consommables. 68 communes engagées dans ce programme avec 98 défibrillateurs installés de 2010 à 2019 avec 91 DAE installés sur 64 communes du Pays de la Déodatie et 7 DAE installés sur 4 communes qui font partie dorénavant du Pays de Remiremont.

15 nouveaux DAE sont prévu d’ici fin 2020 pour 13 communes du Pays, portant ainsi à 113 DAE en tout. Continuité du suivi du Pays en 2021 pour les consommables et contrôle des DAE et lancement d’un nouveau recensement aux 111 communes pour éventuellement une 8ème tranche.

Bistrots de pays

C’est un label national décerné aux établissements situés dans des communes de moins de 2 000 habitants proposant des services de base non assurés dans le village, utilisant des produits de terroir de qualité, assurant des animations culturelles et développant une approche touristique du territoire. Chez les Fonfons à Denipaire, L’Echauguette à Taintrux, La Cuisine des Arrentès aux Arrentès-de-Corcieux sont estampillés « Bistrots de pays ». Continuité de l’action sur 2021 avec des dépenses d’outils de communication, audits (pour les 3 anciens et d’éventuels nouveaux), des frais de mission et s’il y a extension de l’action au pays Lunévillois il sera nécessaire de prévoir une convention

Semaine de la forêt

Nouvelle semaine de la forêt prévue en 2021, sur la base de celle qui était prévue en 2020 mais annulée suite au Covid 19.

J’adopte une ruche en Déodatie

Le principe est de sensibiliser autour de l’abeille et des insectes pollinisateurs. Le Pays de la Déodatie donne la possibilité à chaque commune du territoire d’accueillir sur ses terrains des ruches, gérées et entretenues par un apiculteur local conventionné. Les ruches font l’objet d’un parrainage par des habitants volontaires. Chaque habitant du territoire peut s’investir dans ce projet en aidant ainsi les communes à accueillir plus de biodiversité par l’installation du rucher. Les communes partenaires se voient signer une charte de « bonne conduite » afin de garantir aux insectes un espace sein, sans pesticides. En contrepartie, l’habitant bénéficie d’animations ponctuelles sur l’apiculture et d’une partie de la récolte, si récolte il y a ! Une autre partie est distribuée gratuitement aux écoles, elles aussi partenaires de l’initiative car sollicitées pour l’installation de la jachère fleurie avec l’intervention de l’apiculteur. Maintien de l’opération en 2021 avec des actions de sensibilisations, signature de nouvelles conventions pour celles arrivant à terme.

Maison de l’Habitat et de l’Energie

  • Différents programmes sont mis œuvre pour conseiller au mieux les propriétaires privés en Déodatie

Habiter mieux en Déodatie, programme d’aides destiné aux propriétaires à revenus modestes et très modestes qui souhaitent procéder à des travaux de rénovation énergétique de l’habitat. Les conseillers accompagnent les ménages éligibles dans le montage et le financement des dossiers, après diagnostic thermique

Le PETR a demandé la prolongation pour la période 2021-2023 du programme Habiter Mieux, avec un objectif de dossiers réduits à 186 au lieu de 211, du fait notamment de l’émergence de nouveaux dispositifs (extension de MaPrimeRenov notamment).

Le nouveau dispositif MaPrimeRénov étant présenté par le Gouvernement comme le nouveau pivot de la rénovation énergétique, il serait intéressant que le PETR se positionne sur MaPrimeRénov, dans la logique de « guichet unique de la rénovation » mise en œuvre depuis 2015.

Les programmes « Espace Info Energie » et « Rénover Mieux en Déodatie » voient leurs financements s’arrêter au 31 décembre 2020. Le dispositif SARE (Service d’Accompagnement à la Rénovation Energétique) remplace les deux anciens programmes, en faisant notamment évoluer les missions des agents concernés : schématiquement, le Conseiller Info Energie devient Conseiller Rénovation et voit son champ d’intervention étendu, avec par exemple la possibilité de visites à domicile, mais en travaillant avec un objectif d’actes à atteindre.

Conseil de Développement

Prévu dans les statuts du PETR, cette association doit réfléchir aux actions concrètes du projet de territoire et faire des propositions au conseil syndical selon les 3 enjeux que ce conseil syndical a défini : des territoires qui innovent, des entreprises à soutenir ; agir pour l’emploi dans un territoire à contraintes ; valoriser un environnement exceptionnel et favoriser les économies d’énergie.

Il doit exister en fonction des règles de la loi MAPTAM, qui peut évoluer sur ce point par la loi engagement et proximité et dont le caractère obligatoire serait remis en cause. Il sera donc nécessaire de relancer cette association au plus vite afin notamment de travailler sur le Projet de Territoire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.