Search
mardi 26 jan 2021
  • :
  • :

Le Moulin de Clefcy, plus de 200 ans d’histoire et une démarche tournée vers l’avenir

image_pdfimage_print
Moulin_de_Clefcy (2)

Hervé Fichter, l’actuel dirigeant du Moulin de Clefcy (Photographies Moulin de Clefcy)

Les traces de l’existence du Moulin de Clefcy remontent au moins à 1789. Partiellement détruit au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le moulin clébantois est reconstruit par la famille Marcillat, célébre famille vosgienne d’entrepreneurs, qui lui a donné son emprise actuelle. Notamment en le faisant évoluer au fil des années et de la demande. Une démarche poursuivie aujourd’hui par Hervé Fichter, successeur de Claude Marcillat.

Essentiellement tourné vers l’écrasement du seigle à l’origine, le Moulin de Clefcy devient ensuite un moulin mixte blé-seigle. Une turbine hydraulique remplace la roue à aube, tout en restant entraîné par la force de la Petite Meurthe, le cours d’eau qui traverse la commune de Ban-sur-Meurthe-Clefcy. A la fin des années 70, des modifications sont apportées dans la fabrication de la farine, via un procédé de fabrication sur cylindres s’inspirant du travail sur meule de pierre.

Une nouvelle page de l’histoire du Moulin de Clefcy se tourne en 2011, lorsque Claude Marcillat prend sa retraite et confie les rênes à Hervé Fichter, l’actuel dirigeant de l’entreprise. Ingénieur agronome de formation, spécialisé dans l’alimentation, le Gérômois a travaillé durant 16 ans dans une entreprise locale, jusqu’à occuper le poste de directeur industriel, avant de se lancer dans sa propre aventure entrepreneuriale.

« J’avais toujours en tête d’avoir ma propre entreprise. Je cherchais à reprendre une entreprise dans le secteur de l’alimentaire ou celui de l’environnement. C’est par hasard que j’ai connu le Moulin de Clefcy, lors d’une discussion avec mes beaux parents qui y achetaient leur farine. J’ai rencontré monsieur Marcillat en 2009, puis la reprise s’est concrétisée à la fin de l’année 2011. A cette époque nous étions 3, nous sommes désormais 8. Petit à petit nous avons développé notre clientèle, principalement des artisans boulangers mais aussi des biscuiteries et d’autres entreprises utilisant la farine comme matière première. Nos clients se situent dans les Vosges, mais aussi en Meurthe-et-Moselle, Moselle, Meuse, Alsace et Haute-Saône. Nous tenons à garder une clientèle de proximité et à rester une entreprise à taille humaine. Le tout en sachant que nous sommes en mesure de fournir une farine spécifique à nos clients, avec un cahier des charges bien précis. Et récemment, pour répondre à la demande, nous commercialisons également notre farine en sacs de 1 kg depuis le premier confinement, dans des grandes surfaces du département. Ces sacs peuvent également être achetés directement sur place, lors des heures et jours d’ouverture du moulin, tout comme les autres conditionnements » explique Hervé Fichter, avant d’évoquer la démarche dans laquelle est engagée le Moulin de Clefcy depuis maintenant quelques années.

« Nous souhaitions travailler avec des producteurs vraiment locaux. Il y a environ 4 ou 5 ans, nous avons commencé à travailler avec la coopérative de Dieuze-Morhange, en Moselle, à environ 80 kilomètres du moulin. On leur a demandé si ils pouvaient identifier les blés cultivés uniquement dans le Parc Naturel Régional de Lorraine. Car ce qu’on cherchait, c’était des blés provenant de zones protéges et non de zones de cultures intensives. La coopérative a accepté de faire ce travail de traçabilité, et désormais tout le blé que nous utilisons pour notre farine provient du Parc Naturel Régional de Lorraine. Nous leur avons aussi demandé de nous fournir uniquement de blés non traités aux insecticides. Ce que la coopérative a également accepté. Nos blés sont donc ventilés et maintenus à une température de +15°C pour empêcher la prolifération des insectes. Enfin, les récoltes qui nous sont destinées disposent des meilleures conditions de stockage puisqu’elles sont sont emmenées directement dans des silos. Ainsi, la qualité de nos blés est garantie, nous travaillons avec des producteurs locaux et nous n’allons pas chercher notre matière première très loin. Par extension, cela garantit à nos clients une farine de qualité. Pour donner de la visibilité à notre démarche, nous avons créé la marque « Pure Farine de Blé de Parcs Naturels ». Le pluriel s’explique car le Moulin de Clefcy est implanté lui aussi dans un Parc Naturel Régional, celui des Ballons des Vosges. »

Dans la continuité de cette démarche volontariste, l’entreprise clébantoise a décidé d’atteindre la neutralité de son empreinte carbone. Ce qui passe notamment par l’utilisation d’électricité 100% renouvelable pour faire fonctionner le moulin, l’utilisation de camions moins polluants et l’optimisation des trajets de livraison, pour éviter les allers-retours inutiles. « Malgré tout il reste des émissions carbone, que nous compensons par la plantation d’arbres, là aussi localement. Grâce à l’ensemble de ces mesures, nous atteignons la neutralité carbone chaque année. Toute notre démarche découle d’une prise de conscience globale, de l’impact de l’activité humaine sur l’environnement » souligne Hervé Fichter.

Quant à l’actuelle crise sanitaire, le chef d’entreprise se veut optimiste. « Je ne suis pas trop inquiet pour l’instant, mais je m’interroge sur les conséquences de la crise. Il y a des incertitudes sur le long terme. » Pour en savoir plus sur le Moulin de Clefcy, rendez-vous sur www.moulindeclefcy.fr




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.