Search
dimanche 24 oct 2021
  • :
  • :

Vosges – Quelques difficultés de recrutement dans l’hôtellerie et la restauration

image_pdfimage_print

Une nouvelle étape du « déconfinement » avait lieu ce mercredi 9 juin avec un assouplissement des règles imposées dans le cadre de la crise de la Covid-19. Le Préfet Yves Séguy s’est rendu à cette occasion au Relais de Vincey, pour faire le point sur la situation de l’emploi dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

À partir de ce mercredi, le couvre feu est un peu repoussé. Il est autorisé d’aller au restaurant, de prendre un verre ou de se promener jusqu’à 23 heures. Le couvre-feu prendra fin selon le calendrier prévu le mercredi 30 juin prochain. Dès aujourd’hui, les restaurateurs et cafetiers peuvent de nouveau accueillir leurs clients à l’intérieur. L’accueil est cependant limité à 50 % de la capacité, et avec des tables limitées à six personnes. Pour les terrasses, on passe à 100 % de la capacité, avec également six personnes maximum par table. Ce n’est pas encore la complète réouverture, mais c’est déjà un peu mieux : « Ouf, on est enfin rouvert », se satisfait Xavier Grimon, directeur du Relais de Vincey.

Le préfet des Vosges s’est rendu cet après-midi à Vincey pour visiter cet établissent en compagnie notamment de son directeuret des représentants de divers organismes liés à l’emploi et à l’entreprise, parmi lesquels Pôle Emploi, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS), ou encore la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). L’objet de cette visite était de discuter de cette nouvelle étape de la reprise dans le secteur, et notamment le problème du recrutement.

« On se heurte à une difficulté », constate Yves Séguy. « Un manque de disponibilité salariale (…) On cherche, ici ou là, des apprentis (…) du personnel qualifié ». Là encore, « une nouvelle fois, la crise sanitaire révèle certaines fragilités », affirme le préfet. Peut être qu’un certain nombre de professionnels de ces secteurs a pris goût aux week-ends et aux horaires moins contraignants. « La profession a besoin de cuisiniers (…) de serveurs », affirme Xavier Grimon, président du Relais. Cette situation oblige à s’adapter. Ici, par exemple, on fermera le mardi midi. « Parce que je n’ai pas assez de personnel pour faire un roulement ».

Il y a quelque 30 000 demandeurs d’emplois inscrits dans le département, dont 1 000 environ dans les métiers de la restauration. Un plan d’action est mis en place pour les rencontrer et leur proposer un emploi ou une formation.

« Sur l’apprentissage, on a une forte dynamique », affirme Christophe Richard. « Les entreprises ne sont pas résignées ». Le président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat se montre heureux de la réouverture des bars et restaurants, pour que les professionnels d’autres métiers puissent se restaurer le midi notamment. Pour ce qui est des gestes barrière dans les restaurants, « vraiment tout se passe bien », affirme Xavier Grimon. Masque, gel, tout est entré dans les habitudes. Place maintenant aux codes et autres passes sanitaires. Le cas des discothèques est également évoqué. Des nouvelles devraient arriver au début du mois prochain concernant l’avenir de ce secteur à l’arrêt depuis plus d’un an.




Une réaction sur “Vosges – Quelques difficultés de recrutement dans l’hôtellerie et la restauration

  1. Thierry Chretien

    Il suffit simplement de remonter la grille des salaires et payer les heures supplementaire et vous trouverez des salariés, sauf erreur il y a quelques annés deja on vous a reduit le taux de TVA piur cela….

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.