Search
mercredi 22 sept 2021
  • :
  • :

Pour les Cheminots CGT, la passerelle de la Meurthe doit être reconstruite Communiqué

image_pdfimage_print
Démolition_Passerelle_Meurthe (4)

Le 1er septembre, la passerelle de la Meurthe aura disparu du paysage déodatien.

Les cheminots CGT tiennent à  renouveler leur contribution pour la reconstruction d’une passerelle nouvelle. Depuis 2018 le pôle d’échange multimodal a connu une avancée notoire mais 2020/ 2021 sont 2 années en contrepoint suite à la Covid 19 ou à des questions budgétaires. À l’été 2019, les travaux de destruction de la passerelle de la Meurthe ont amputé la zone de la gare de son accès à la rue de la Meurthe. Auparavant le passage était déjà été interdit.

La démolition de ce qui reste de la passerelle « de la Meurthe » enjambant les voies de la gare qui assurait la jonction entre la rue du Petit Saint-Dié et la rue de la Gare va donc avoir lieu.

Dans le projet du Pôle il était dit que « la destruction partielle de cette passerelle et sa requalification était envisagée », que celle ci « permettra l’accès de la rue du Petit Saint-Dié à l’ensemble du Pôle et de la gare », mieux qu’elle sera un « véritable trait d’union entre les deux parties de la ville, physiquement renforcée et adaptée aux personnes à mobilité réduite. » Dès 2003, les cheminots CGT s’interrogent sur sa démolition souscrivant à ces travaux compte tenu de sa vétusté (aucun entretien depuis l’édification) , soulignent qu’il convient de préserver et améliorer les échanges au sein de la cité et permettre notamment le déplacement sécurisé des personnes handicapées résidents des trois foyers dits Delisle et Patio et soumettent auprès de la Mairie un projet de reconstruction de la passerelle « seul lien piétonnier » entre le quartier ouest de Foucharupt et le Centre Ville. Le déséquilibre des « transits » est flagrant, sur un plan de Saint-Dié, la partie partielle Centre Ville comporte 1 passerelle et 4 ponts et Foucharupt « plus ou moins » 2 passerelles et un pont.

Le syndicat CGT estime la reconstruction nécessaire de ce passage à plusieurs titres :

  • Equilibrer les capacités de cheminements entre les différentes zones de la ville,
  • Préserver les intérêts des piétons déodatiens et usagers des transports publics intégrant réellement les déplacements piétonniers de la ville,
  • Créer une passerelle « intermodale » conjuguant les intérêts des usagers de la SNCF, lignes ferroviaires et routières, des bus de la Déodatie, des taxis …,
  • Créer une passerelle donnant la possibilité d’accès directs aux quais voyageurs pour les usagers des services SNCF en provenance de la rue du Petit Saint-Dié où un parking de longue durée et gratuit serait créé,
  • Créer une passerelle évitant le passage par le « goulet d’étranglement » du pont de Foucharupt engendrant des trajets piétons de substitution dangereux.

Les Cheminots CGT soulignent l’intérêt de prendre réellement en compte ces propositions cohérentes et réalistes. Il est urgent que ce dossier soit finalisé et fasse au plus tôt l’objet de la budgétisation nécessaire. Utile, indispensable la passerelle doit être reconstruite.

Fritz Lucien, du syndicat Cheminots CGT de Saint-Dié-des-Vosges




2 réactions sur “Pour les Cheminots CGT, la passerelle de la Meurthe doit être reconstruite

  1. bernadette

    tout à fait d’accord avec les cheminots – désenclaver rapidement toutes les rues du côté rue du Petit saint-dié et autres car de nombreuses personnes âgées sans moyen de locomotion sont obligées de faire le tour par le pont de Foucharupt et permettre aussi d’accéder à la gare – de l’argent il y en a pour Le Corbusier mais pas pour ces travaux

    répondre
    1. Houlà.

      D’accord avec Bernadette.
      Il suffirait de faire financer la reconstruction de cette passerelle par la CGT .
      Cela grace à l’argent détourné par ce syndicat dans le cadre de l’affaire CE EDF.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.