Search
mercredi 22 sept 2021
  • :
  • :

L’oeuvre de Fausto Olivares vue à travers ses « Empreintes »

image_pdfimage_print
Vernissage_Exposition_Empreintes_MPN (11)

Ehprem Olivares (à droite), le fils de Fausto Olivares, a présenté l’exposition au public ce vendredi.

Fausto Olivares (1940 – 1955) est un peintre andalou, qui a étudié les Beaux-Arts à Madrid. Nommé professeur de dessin en 1966, il abandonne l’enseignement en 1981 pour se consacrer à sa carrière artistique. Durant cette période, il expose dans de nombreuses villes d’Espagne et d’Europe.

Fausto Olivares est un artiste qui a laissé son empreinte en Déodatie. Ses oeuvres ont été exposées à plusieurs reprises sur les murs du musée Pierre-Noël, et la commune de Hurbache accueille un atelier-musée portant son nom, qui fut sa résidence lorsque ses fils étudiaient à Strasbourg. La nouvelle exposition qui lui est consacrée au musée déodatien et qui a été inaugurée ce vendredi après-midi, a d’ailleurs été baptisée « Empreintes ».

A travers cette exposition temporaire, à découvrir du 24 juillet au 19 septembre, la Société des Amis de Fausto Olivares et le musée Pierre-Noël ont conçu une anthologie de ses travaux à l’occasion du 80ème anniversaire de sa naissance, dans le cadre d’un cycle hommage consistant à montrer la multiplicité des interconnexions dans la vie de Fausto Olivares. Multiplicité des lieux, multiplicité des expériences de recherches créatives, multiciplicité des rencontres artistiques et humaines, multiplicité des passions… sans oublier sa quête humaniste.

Telle une création cartographique, les tableaux qui composent l’exposition expliquent par leur présence, dans un cheminement « biogéographique », les empreintes laissées sur le passage de l’artiste-peintre. L’aspect artistique se mêlant à des aspects biographiques et géographiques.

Ces empreintes sont respectivement Jaén sa ville natale; Madrid et les 5 ans de Beaux Arts; le service militaire aux Isles Canaries; les 8 mois décisifs à Paris; la Lorraine sa terre d’adoption; la Provence, ou l’utilité jointe à l’agréable; et Torremolinos, l’échappatoire de la Costa del Sol…

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.