Search
vendredi 17 sept 2021
  • :
  • :

4ème manifestation anti pass sanitaire

image_pdfimage_print
Un nouveau rassemblement, le quatrième en date, était organisé à Saint-Dié-des-Vosges ce samedi après-midi.

Comme celles des 3 derniers week-ends, cette manifestation  était encadrée par les Polices Nationale et Municipale. Et comme ces derniers samedis, le cortège de manifestants est parti de la place du Général-de-Gaulle, en entonnant avant le départ « La Marseillaise », pour ensuite traverser la rue Thiers, le Jardin Simone-Veil et finalement rejoindre la Tour de la Liberté.

« Le pass sanitaire on n’en veut pas », « Liberté Liberté », «  sont quelques-uns des slogans scandés par les manifestants.




46 réactions sur “4ème manifestation anti pass sanitaire

  1. l'esbaubi

    4° vague, mais y’en a qui commencent à en avoir plein le … luc (voir photo).

    Hé oui, lundi c’est boulot et là va falloir se le bouger. Les gamins c’est pour un tout peu plus tard.

    Et la mayo Marina Philippot va tourner au fiasco.

    On vous l’dit ce fut un été pourri.

    répondre
  2. ???

    Je vois sur un panneau : « Combien de morts dus au chômage »?
    Je dirai qu’il y a du boulot mais encore faut ‘il avoir envie de travailler
    ce qui pour certains est difficile à concevoir . Depuis le début du covid ,j’en ai entendu : tant que l’Etat paye ,je ne vois pas pourquoi je travaillerai . Je gagne plus en restant chez moi .
    Malheureusement l’argent « magique » n’existe pas, il faudra que nous payons TOUS un jour ou l’autre . Et là ce sera grave .

    répondre
    1. Michel

      Assumez votre liberté
      L’état ( les français qui travaillent ) n’est pas là pour payer vos tests pour aller au bar et aux restaurants
      Et surtout si vous allez à l’hôpital, on devrait vous faire payer les soins si vous avez le Covid
      C’est trop facile
      Vive la liberté avec des gens responsables

      répondre
    1. Moi

      Ne vous en faite pas Hubert, tant que les infos ne sortent pas sur les « chaine de propagande » ils ne vous croiront pas. Et quant ça sortira ils diront « on ne savait pas ». Fini pour moi d’essayer de réveiller les gens, ils savent déjà tout. Bon courage et non au « pass nazitaire ».

      répondre
      1. cabosse

        Vous parlez de réveiller les gens, alors que vous essayez de les endormir avec vos croyances, votre façon d’approcher les choses est très curieuse
        Je me sens bien éveillé, croyez moi, on a juste pas du s’éveiller au même moment

        répondre
    2. Michel

      On ne pense pas comme vous, alors on n’est aux ordres de Macron
      N’importe quoi on a le droit d’avoir un autre avis que le vôtre
      Nous sommes en démocratie
      Vous êtes aux ordres de de Philippot
      De toute manière vous êtes contre tout
      Vivement que Philippot, Le Pen ou Mélanchon soit au pouvoir
      On va bien rigolé là vous ne pourriez rien dire c’est vos amis

      répondre
    3. Traderidera

      Ce qui me fait rigoler, c’est qu’apparemment avant ça la liberté y avait. Ah bon?
      L’interdiction de se rassembler à plus de trois sur la voie publique sans déclaration? Perben/sarkozy, 2003.
      Le système d’information Schengen, voté contre les « mafias » et qui sert principalement à traquer des migrants à qui toute liberté est déniée dans leur pays? 2001.
      Les lois sur la « sécurité »? Votées à chaque gouvernement, plus d’une dizaine depuis 2000, sans aucun résultat autre que le recul des libertés.
      La conscription pour des intérêts autres que « nationaux »? 1804.
      Le SNU qui devrait devenir obligatoire? Il est où dans les revendication « pour la liberté »?

      Bref avant de dire qu’on manifeste pour la liberté, il faut d’abord définir ce qu’est la liberté et enlever les autres oeillères…

      pour l’obligation vaccinale et la levée des brevets, voilà, ça c’est clair.

      répondre
  3. Pépé

    Les gens qui sont pour le « pass sanitaire » feraient bien de regarder ce qu’est la phase 3 des essais clinique d’un vaccin. Une partie des injectés a reçus le « vaccin » et les autre un placebo (https://www.gouvernement.fr/la-stricte-procedure-de-mise-sur-le-marche-des-vaccins-contre-la-covid-19). Ceux qui ont reçu le placebo sont aussi bien protégé du « covid 19 » que les non piqués sauf qu’ils ne savent pas ce qu’ils ont reçu. Donc le « pass sanitaire ne sert à rien, sauf à diviser une fois de plus les gents.

    répondre
    1. cp

      je ne sais pas d’où vous sortez votre essais mais cela relève de la fake news. Les essais en effets sur des millions d’individus montrent le contraire. Sans doute avez vous confondu avec les essais sur la chloro!

      répondre
      1. pépé

        https://www.gouvernement.fr/la-stricte-procedure-de-mise-sur-le-marche-des-vaccins-contre-la-covid-19
        phase 1 et 2 : dans des centres cliniques spécialisés, sont étudiés la tolérance et la production d’anticorps sur un petit groupe de personnes en bonne santé (entre 10 et 500) ;
        phase 3 : à l’hôpital, en centres d’essais privés ou chez les médecins traitants habilités, le vaccin prometteur est comparé à un placebo ou à un vaccin comparateur ayant déjà une autorisation de mise sur le marché.

        répondre
          1. Pépé

            Ben si, pas de « pass sanitaire », car essai clinique de phase 3. J’ai pas fait de grande études, mais j’ai moi aussi un cerveau.

    2. cabosse

      Bravo Pépé! « Ceux qui ont recu le placebo », pour vous citer
      Depuis quand l’effet placebo est quelque chose que l’on reçoit ??
      J’espère pour vous que le fait d’être antipass (antivax ?) vous procure l’effet placebo, qui rappelons le, est un effet psychologique
      L’effet placebo, vous le mesurez comment ?
      Votre simplicité d’esprit est déconcertante

      répondre
      1. Pépé

        Moi, mes vaccins sont à jour (vous voulez une copie de mon carnet de santé). Pas d’injection expérimentale (pas anti vax ). Je vous renvois à la réponse que j’ai posté à cp. Une partie des piqué on reçu le « vaccin » et les autres, je ne sais pas quoi (placebo). Sauf que les piqués avec le placebo ils ont un « pass sanitaire » mais sont aussi sensible au « Covid 19 » que les gents non piqués. « Pass sanitaire = merci, pour avoir participé à l’expérience ( l’âne et la carotte).

        répondre
        1. cabosse

          Sacré Pépé :) Vous affirmez « piqués avec le placebo »
          Pouvez vous m’expliquer en quoi cela consiste ?
          Vous m’apprendrai beaucoup en me l’expliquant

          répondre
          1. Pépé

            Demandez a celui ou celle qui vous a piqué, vous avez du être informé me semble t’il ! (consentement libre et éclairé)

          2. Pépé

            Comment fonctionne l’essai clinique ?

            Au moment de l’inscription, des prélèvements de sang et du nasopharynx sont réalisés afin de déterminer si le participant est naïf ou non vis-à-vis du SARS-CoV-2.
            Les participants sont randomisés pour recevoir deux injections de vaccin candidat monovalent, bivalent, ou un placebo, à 3 semaines d’intervalle. Les deux injections sont réalisées avec le même vaccin candidat. Ni les participants ni les investigateurs de l’étude ne sauront quelle formulation est donnée aux participants.
            Des échantillons de sang seront prélevés à différents moments de l’essai afin de pouvoir évaluer la réponse immunitaire après la vaccination et l’efficacité du vaccin à prévenir l’infection par le SARS-CoV-2 par rapport au placebo.
            Après la première injection du vaccin, tous les participants seront suivis régulièrement par le personnel de l’essai (ou plus fréquemment en cas d’infection par le SARS-CoV-2 ou de suspicion de COVID-19) pendant toute la durée de l’essai.
            Les participants seront suivis pendant une durée d’environ 365 jours après la deuxième injection.

            Lien : https://www.sanofi.com/fr/nos-vaccins-contre-la-covid-19/essai-clinique-de-phase-3-pour-le-candidat-vaccin-proteine-recombinante-contre-la-COVID19

    3. ???

      Pépé , il faudrait vous mettre à l’heure ! les vaccins ont passés la phase 3 avant d’être mis sur le marché . Vous n’avez rien compris ou pas lu jusqu’au bout . Désinformation , l’article suggéré date de mai 2021 et le dernier vaccin a eu son autorisation en mars .

      répondre
      1. pépé

        Et les endormis, allez voir les site des fabricants de « vaccin ». Cherchez un peu ( attention site en Anglais). J’en ai marre de tous vous dire.

        répondre
        1. ???

          Surtout Pépé ne nous dites plus rien car votre traduction de l’anglais est très mauvaise apparemment . Il y a plusieurs mois que la phase 3 est finie .Passez plutôt votre temps à prendre RDV Et faites vous vacciné ..

          répondre
          1. Pépé

            Les vaccins utilisés actuellement contre le Covid-19 sont-ils toujours en phase 3 ?

            C’est tout à fait exact car les études de phase 3 des vaccins contre le Covid-19 continuent après leur autorisation, dite conditionnelle.

            Pour le professeur Dogné, cela n’empêche cependant pas leur mise sur le marché dans un cadre strict, car « une partie importante des résultats a déjà été produite tant au niveau efficacité que sécurité ». L’efficacité des vaccins qui ont reçu les autorisations a pu être démontrée contre les cas symptomatiques du coronavirus. L’expert détaille pour nous la façon dont la phase 3 se déroule :

            Les essais de phase 3 impliquent généralement des milliers de sujets et évaluent directement si le vaccin prévient la maladie cible. Dans le cadre de la recherche de vaccins contre le Covid-19, les essais cliniques de phase 3 incluent un nombre encore plus important de personnes (jusqu’à 60.000 personnes). Elles incluent par ailleurs autant que possible des personnes âgées (environ un quart des participants), qui représentent un des groupes cibles les plus importants de cette vaccination, ainsi que d’autres groupes à risque accru d’une évolution sévère du Covid-19 (patients aux antécédents cardiaques ou pulmonaires, patients diabétiques ou patients obèses). Les patients reçoivent soit le vaccin candidat soit un placebo ou un comparateur (vaccin contrôle).
            Pour les vaccins contre le Covid-19, le principal critère d’évaluation dans les essais de phase 3 est l’efficacité contre les cas symptomatiques de Covid-19, toute sévérité confondue, confirmés par test de laboratoire. L’analyse principale de l’efficacité est limitée aux participants à l’étude pour qui une exposition au virus avant la vaccination est peu probable (sujets séronégatifs).
            Des analyses complémentaires de l’efficacité devraient inclure une estimation de la protection contre la forme symptomatique de la maladie que les participants aient été ou non exposés au virus (séropositifs ou séronégatifs) avant la vaccination.

            L’évaluation de l’efficacité du vaccin dépend du taux d’incidence (qui correspond au nombre de personnes infectées sur une période donnée), dans les communautés habitées par les sujets de l’étude. Si le taux d’incidence de la maladie est élevé, il peut être possible d’évaluer l’efficacité en plusieurs semaines, comme cela semble être le cas pour les vaccins en phase 3 actuellement testés.
            Et ensuite ?

            Pour introduire une demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) d’un vaccin contre le Covid-19, il faut au moins un essai d’efficacité de phase 3 à grande échelle, qui suit les recommandations d’agences réglementaires internationales (l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) pour l’Europe et la Food and Drug Administration (FDA) américaine, pour les États-Unis).

            Les protocoles des essais cliniques sont disponibles sur des sites internet spécifiques. Le CHMP (Committee for Medicinal Products for Human Use – comité pour les médicaments à usage humain) de l’EMA effectue une évaluation rigoureuse de l’ensemble des données de qualité, efficacité, et sécurité ainsi que d’un plan de gestion de risques détaillé à mettre en place après l’autorisation.

            Si le rapport bénéfice/risque du vaccin est jugé favorable, ainsi que les données de qualité et le plan de gestion de risque (qui regroupe les études complémentaires de sécurité des vaccins post-autorisation), le CHMP émet une opinion favorable soumise à la Commission européenne pour autorisation, ou AMM (autorisation de mise sur le marché), valable dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne. En cas d’urgence de santé publique, une AMM conditionnelle peut être accordée à un médicament ou à un vaccin. Cela peut se faire si la mise à disposition immédiate présente des avantages supérieurs au risque lié au fait que les données sont moins complètes qu’habituellement. C’est le cas pour les quatre vaccins contre le Covid-19 autorisés en Europe à ce jour.

            Dans de tels cas, le titulaire de l’AMM s’engage à fournir des informations supplémentaires selon un calendrier défini afin de confirmer que la balance bénéfice / risque du vaccin reste positive.

            Après l’autorisation de mise sur le marché, l’efficacité du vaccin à long terme continuera également à être étudiée dans les essais cliniques post-autorisation et ce généralement pour une durée minimum d’un an.
            Lien : https://www.rtbf.be/info/societe/detail_les-vaccins-contre-le-coronavirus-sont-ils-toujours-en-phase-3-les-vaccines-sont-ils-des-cobayes?id=10803945#ancre_titre2

          2. Pépé

            27 octobre 2022 pour le vaccin de Moderna et 2 mai 2023 pour Pfizer : les dates de fin indiquées dans certaines publications pour la fin des essais cliniques de phase 3 sont exactes. Les laboratoires poursuivent les essais cliniques de phase 3 pour recueillir des données d’efficacité à long terme et de sécurité. C’est ainsi pour tous les vaccins et presque l’ensemble des médicaments
            Lien : https://www.rtbf.be/info/societe/detail_les-vaccins-contre-le-coronavirus-sont-ils-toujours-en-phase-3-les-vaccines-sont-ils-des-cobayes?id=10803945

  4. Hubert

    Je suis MDR
    je ne discute plus
    avec des gens qui cherche juste à décrédibiliser la manif
    Quand on comprend rien ou que l’on mélangent tout
    Nous sommes pas contre le vaccin.
    Nous sommes contre le pass sanitaire point.

    répondre
    1. Pépé

      Je suis d’accord avec vous, ils veulent les sources, on leurs met, et ils ne les regardent pas. Maintenant, moi voudrais bien que les « propass » me donnent la source de l’existence de ce « virus ». Car malgré mes recherches je n’arrive toujours pas a trouver que le SRAS CoV-2 ait été isolé. Ce serait quant mème ballot si des gents c’étaient fait piquer pour rien ! (Ou plutôt pour retrouver un peut de leurs liberté qu’on leurs a volé en échange d’une piqure, cela serait il du chantage ! )

      répondre
      1. ???

        Vous dites être vacciné . C’est curieux , peut’on savoir avec quel vaccin ?
        C’est peut-être un placebo ? Ou une piqûre de moustique!!!!!!

        répondre
          1. ???

            Je ne sais toujours pas quel vaccin ? C’est tout simple dans tous ceux qui nous sont proposés d’après vous ils sont tous expérimentaux . Alors je reprends ma question : où avez-vous trouvé le vaccin miracle ?
            En Chine , en Russie , en …….
            Ce n’est pas bien de ne pas partager les bonnes solutions et de nous mettre en garde contre les autres.

  5. Contradiction

    Pépé dit plus haut: je cite:
    « Maintenant, moi voudrais bien que les « propass » me donnent la source de l’existence de ce « virus ». »
    Si vous doutez de l’existence de ce virus. Pourquoi êtes-vous vacciner?
    Vous faites encore partie des « fait ce que je dis mais pas ce que je fais »
    La catégorie des gens qui présentent leur « Pass » avec le sourire à la crémière et conseille aux autres de manifester.

    répondre
    1. Pépé

      Qu’est que vous ne comprenez pas entre vaccin et injection expérimentale de phase 3 ?
      Vaccin : Substance d’origine microbienne que l’on inocule à une personne ou un animal pour les immuniser contre une maladie.
      Injection expérimentale : Injection qui sert à expérimenter.

      répondre
      1. Michel

        Monsieur « Pépé »
        Arrêter de dire n’importe quoi et arrêter d’être, pour reprendre votre expression, le mouton de Philippot et de Le Pen.
        Pourquoi nous sommes les moutons de Macron si on n’est pour le Pass sanitaire, on n’a pas le droit de penser NOUS !!! ON n’est en démocratie NON ?
        Pourquoi vous restez en France s’il n’y a rien de bien, dictature, plus de liberté, et surtout il y a MACRON ( qui a été élu democratiquement je vous rappelle )
        Partez en Afghanistan, il y a de place pour les gens comme vous.
        Vous ferez moins le malin là bas, vous êtes vraiment un irresponsable

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.