Search
mercredi 22 sept 2021
  • :
  • :

La pétition « Non à l’interdiction du VTT dans le massif des Vosges » récolte plus de 6100 signatures en 4 jours

image_pdfimage_print
Pétition_Contre_Interdiction_VTT_Vosges

(Image Change.org)

Maxime Mouget, gérant de l’atelier Cycle du Ried et représentant associatif du collectif VTTAE Haut-Rhin et E-Bike Bas-Rhin a lancé, en fin de semaine dernière, une pétition en réponse à celle de SOS Massif des Vosges contre « la transformation des sentiers pédestres en circuit de vitesse pour les VTT » (lire notre article).

En ce mardi matin, soit en seulement 4 jours, la pétition de Maxime Mouget, nommée « Non à l’interdiction du VTT dans le massif des Vosges » (lien ici) a récolté plus de 6100 signatures. Une pétition adressée aux préfets du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et des Vosges, ainsi qu’aux maires des communes concernées, aux directeurs des Offices du Tourisme, au président du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges et à la ministre déléguée auprès du ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports.

« Suite à fronde initiée par l’association SOS Massif des Vosges souhaitant interdire la pratique du VTT sur les sentiers du massif vosgiens, nous, usagers du massif, souhaitons répondre avec force, à toutes ces fausses accusations qui visent à diaboliser notre pratique sportive et qui met en péril tout un pan économique de la vie touristique du massif vosgien » affirme Maxime Mouget, qui estime que « le développement de l’éco-tourisme est une force pour notre région. La pratique du VTT est silencieuse et respectueuse de l’environnement. Elle permet de faire affluer de la clientèle dans les fermes auberges, les musées, les restaurants et de remplir les gites. »

Toujours selon l’initiateur de la pétition, « vouloir privatiser les sentiers pour les marcheurs est totalement égoïste. Nous sommes en démocratie, et vous le verrez par le biais de cette pétition, les autres usagers du massif ne sont pas minoritaires. Je demande donc aux élus, aux administrateurs et garants de la loi de prendre toute la mesure de notre incompréhension dans un contexte où les associations de VTT sont de plus en plus présentes lorsqu’il s’agit d’entretenir le massif. »

J.J.




42 réactions sur “La pétition « Non à l’interdiction du VTT dans le massif des Vosges » récolte plus de 6100 signatures en 4 jours

  1. Gelly

    La pratique paisible et respectueuse des autres du vtt peut-être eventuellement compatible avec les randonneurs pédestre, mais pas les circuits de randonnée transformés en circuit de vitesse pour vtt, c’est inadmissible, accidentogene et qui plus est polluant. (Il n’y a qu’à voir l’état désastreux de déchets et bouteille plastiques balancés aux abords des parcours cyclistes, qui n’ont pas le temps s’arrêter car « toujours plus de tour de pedale »et balance dans la nature….)

    répondre
    1. cp

      vous parlez de quelque chose de marginal qui fait souvent l’objet de conventions avec les communes. S il y a débordements c’est souvent le fait, comme d’habitude, d’une minorité de sans gêne. Donc pas d’amalgame, le vtt fait corps avec la nature.

      répondre
    2. jean-denis

      Les « sentiers de randonnée transformés en circuit de vitesse » est une légende rurale(pour ne pas dire urbaine). Il s’agit d’une fable racontée aux randonneurs et ceux qui y croient sont ceux qui, par hasard, ont peut-être croisé un ou deux vetetistes malpoli (ça arrive) et construisent une généralité avec leur vécu personnel.
      De.la.fable.

      répondre
      1. Gilles.

        Je randonne beaucoup à pied dans le secteur de Gerardmer et n’y croise que tres rarement des VTT.
        Et quand c’est le cas, c’est en general sur des chemins et tres rarement sur les sentiers….

        répondre
    3. Frey

      Suite à votre avis, je pense que le fait de jeter des bouteilles ou tout autre détritus dans la nature n’est pas réservé qu’aux vttistes.
      Forestier de métier et pratiquant vtt, nous entretenons notre terrain de jeux et le respectons à chaque sortie.
      Il n’existe pas d’âge, de pratiques à la betisse humaine et l’irrespect de la nature.
      A force de vouloir diviser, nous aurons tous des contraintes et des créneaux de temps séparés pour pratiquer nos activités ludiques.
      Que chacun chasse ces brebis galeuses…..A bon entendeur, salut
      Dominique Frey

      répondre
  2. Pascal

    Eco-tourisme la blague… Par contre « qui met en péril tout un pan économique de la vie touristique du massif vosgien », tout est dit surtout quand on sait que l’initiateur de la pétition se présente comme gérant d’un atelier cycle…

    répondre
    1. Demailly

      Combien de personnes ont été renversées par des VTT ? Avez-vous des preuves de dégradations faîtes par des vttistes ?
      La phrase entre guillemets est une reprise de la pétition contre.
      Soyez un peu plus intelligent et moins égoïste. Imaginez qu’à la place des VTT vous avez des motos et des quads. Vous préférez?

      répondre
  3. Marie

    Total soutien à SOS Massif des Vosges !

    Pour le constater régulièrement, cela devient vraiment pénible de randonner sur les petits sentiers. Même le sentier des névés est emprunté désormais par certain VTTistes !
    Et c’est, bien évidemment, le randonneur qui doit s’arrêter pour laisser passer !
    Ce n’est pas dérangeant lorsqu’il s’agit de larges chemins mais sinon c’est carrément dangereux !

    répondre
    1. Bingo

      Oh mon dieu.
      Savez vous que c’est « l’argent encore l’argent » qui permet de faire tourner
      la boutique France.
      Financer les services publics, payer les fonctionnaires, verser les retraites,
      construire et entretenir les infrastructures,…

      répondre
    2. maxime mouget

      L’argent ? Venez chez moi, petit artisan de village, pour en trouver ! Je vous aiderai volontiers à chercher !

      N’est ce pas ironique de parler d’argent quand on sait que ce sont les chasseurs, menaçant de ne plus payer les concessions de chasse aux communes, qui font le plus de lobbying anti-vtt dans cette histoire ?

      Par contre, les 4×4 des chasseurs, à 1 personne par voiture, ce n’est pas grave…
      Les forestiers qui ruinent chemins et parcelles entières en zone natura 2000, ce n’est pas grave…

      répondre
      1. BJML

        Petit artisan ou pas, Lorsque l’on profite du marché de ces produits, on ne devrait pas lancer de pétition pour imposer son point de vue.
        Et ne mettez pas l’écologie en avant. Un marcheur produit moins de CO2 qu’un VTTiste (énergie pour pousser la machine).

        répondre
        1. maxime mouget

          Qui parle d’imposer un point de vue ?

          Vous faites preuve d’une démagogie et d’une mauvaise fois incroyable.

          Au moins, je ne me cache pas derrière des initiales.
          Au moins, je ne mens pas quand je demande à la communauté vtt de se mobiliser.
          Allez vous dire que les 8000 personnes dont des champions olympiques mais aussi des familles qui ont signé cette pétition sont tous des gens qui profitent de l’économie du vtt ?

          Et depuis quand est-ce une honte de travailler dans ce pays ?

          répondre
        2. Mort de rire.

           » un marcheur produit moins de C0 2 qu’un VTTiste « .
          Celle là elle est somptueuse…

          Amis VTTistes, pour eviter de polluer la planete avec vos expirations tres lourdement chargées en CO2 , pedalez SVP en apnée.

          répondre
      2. Michèle

        Je suis d’accord avec vous… Avant d’interdire les vélos on pourrait se pencher sur les 4×4 et autres karts qui envahissent les fôrets le week end…

        répondre
  4. Fred

    Il est bien dommage d’en arriver à de telles considérations. Moi qui pratique le vtt depuis 35ans, amoureux de la nature et totalement respectueux des (innombrables)autres usagers du massif , je suis triste de voir qu’on veuille punir les tous les vététistes pour une poignée de marginaux.
    Les débordements sont souvent le fait de gens qui découvrent notre joli sport et qui sont équipés d’un petit moteur. Ces « vététistes là n’ont pas la culture ni de la montagne ni de la nature et effectivement « derangent ».
    Moi je suis un musculaire (pas de vttae), et me soucis vraiment de l’impact de mon sport sur mon environnement.
    Alors de grâce, ne nous mettez pas dans le même sac.

    répondre
    1. florent DIVERS

      Incroyable; préjugés dépassé, critique sans fondement ou querelle de rageux?
      Je ne vois vraiment pas pourquoi un pratiquant de VTT électrique serait moins respectueux que les pratiquant à vélo musculaire?
      Je pratique le VTT électrique depuis plus de 5 ans après l’arrêt du VTT musculaire et mon comportement est resté le même, je respecte la nature et toutes les personnes que je croise sur mon passage!! musculaire au pas, il y a des c..s partout donc merci de garder vos préjugé pour vous SVP.

      répondre
  5. Marino

    Je me suis justement promenée sur le sentier des névés aujourd’hui.. et j’ai rencontré des vététistes ce qui n’est pas normal car il n’y a pas la place pour se croiser sans risque. Si ça continue, la cohabitation va vite devenir difficile, surtout avec l’arrivée des vélos électriques..
    Alors, pour que tout le monde soit content : les VTT sur les chemins et les randonneurs sur les sentiers pédestres comme il se doit.

    répondre
    1. florent DIVERS

      Effectivement, peut être que certains rares sentiers devraient être interdit aux VTT si la sécurité ne peut être assurée mais uniquement dans ce cas.
      Dans mon club de VTT le respect des autres usagers est la base de notre activité et que la personne roule en VTT musculaire ou électrique… c’est quoi cette histoire de processeurs de VTTEA irrespectueux ??? D’ailleurs tout ce passe très bien avec les randonneurs à pieds… peut être l’attitude de certains rares Vttisites trop omnubilé par leur descente chronométrée?
      LOL

      répondre
  6. maxime mouget

    le plus important est là

    En signant cette pétition je témoigne que :
    – je pratique le vtt le sur le massif vosgien
    – je fais preuve de prudence et de courtoisie envers les autres usagers
    – j’entretiens, à mon niveau ou à l’échelle associative, les sentiers que j’emprunte et je contribue à déblayer les arbres morts après les tempêtes

    Je conteste :
    – d’être accusé d’abimer les sentiers
    – d’être accusé de provoquer des accidents / blessures
    – de pratiquer le hors piste / hors sentier
    – de provoquer une « surcharge / surpopulation » sur les sentier

    répondre
    1. Fred

      Vous avez tout à fait raison. Pratiquant le vtt depuis 35 ans en forêt je rejoins votre avis et vous soutient totalement.
      C’est juste le fait d’une minorité d’écolo bobo qui partent de la ville le dimanche, créés des bouchons en allant et venant.
      Les gens qui font de la montagne sont loins de problème comme ça.
      Pour ma part ce n’est pas ce genre de personne qui m’empêchera de pratiquer mon sport. De plus je n’ai jamais eu de différent avec un/des randonneurs (peu importe le type de chemin ou sentiers). Preuve que tout le monde se fiche de telles interdictions.
      Promouvoir notre massif et éduquer les gens c’est peut-être la solution.

      répondre
  7. Lolopap91

    Bonjour à tous.On a tous besoin de ces coins de narure ! Ne pouvons nous pas cohabiter ? Je comprends la stupeur de paisibles randonneurs qui voient débouler sur eux des Vttistes. Ceux qui ont les bons codes avertissent poliment et ralentissent, conservent leurs dėchets car ils tiennent à garder leur terrains de jeux.Randonneur un jour cycliste un autre…De grâce ne rendez pas responsables les vtt de tous les maux et incivilités dans notre belle nature : soumettez votre pétition aux chasseurs qui n’ont pas toujours envie de partager leur territoire …!? L’ONF, la région ne peuvent t’elles pas baliser des parcours distincts ou mixtes ?

    répondre
  8. cyrille guillot

    Cet été, rando à vtt dans le queyras, j’ai pu constaté de nombreux déchets laissés par les randonneurs à côté des points de bivouac ( des dizaines de kleenex maculés d’excrements). Du côté du col agnel, environ 500m de sentier au milieu d’une zone de revegetalisation, avec un panneau en français et italien interdisant de quitter le sentier tout les 2m. Et bien les 2 personnes qui se sont permis de sortir du sentier étaient des randonneurs. Conclusion, commencer à balayer devant votre porte avant de vous attaquer aux autres usagers.

    répondre
  9. Malraison

    Moi je suis randonneur et Vttestiste.
    Effectivement il y a toujours des minorités partout. Des VTtistes irrespectueux et des randonneurs aussi. Je m’interdis de sortir des chemins et sentiers, mais quid des randonneurs???? Qui n’hésitent pas à faire de nouvelles traces qui dégradent l’écosystème et vont faire accélérer l’érosion.
    Ou qui laisse son PQ souillé au sol, ou déchets CA JE NE LE SUPPORTE PLUS!
    Car à contrario le VTtiste prend peut de pause pendant sa sortie.
    Alors arrêtons, respectons et partageons.

    répondre
  10. Morel

    Alors là c’est le bouquet!

    Il y a ceux qui sont apparement contre les VTT (objet de la pétition), et pire :
    il y a ceux qui sont pour les VTT mais contre les VAE (encore un frustré qui se sent bien sur son musculaire mais qui un jour peut-être découvrira le VAE…et d’ailleurs, on peut pratiquer les 2 sans problèmes). Et de dire que ceux qui ne respectent pas sont les VTTéquipés d’un petit moteur,quelle idiotie!!!!!
    La pollution ne viendrait donc que des VTT avec leur déchets? Et non des piques niques de marcheurs????
    Je pratique régulièrement le vélo sur sentiers et chemins, jamais aucun problèmes avec les autres usagers et tout cela se fait dans la courtoisie. Et pas plus de déchets d’ailleurs. C’est l’histoire d’une poignée d’individus mais pas une généralité.

    Encore un faux problème, laissez donc les gens vivent et arrêter de croîre que tout est question d’argent quand des personnes s’élèvent pour dénoncer les droits des.milliers de pratiquants.

    répondre
    1. maxime mouget

      Un Vttiste par nature ne s’arrête pas pour semer des déchets le long des chemins… Il n’a pas le temps, il doit pédaler et a besoin d’avoir les mains sur le guidon. Donc je ne comprends pas qu’on soit accusé de laisser des déchets partout alors que de plus en plus, les randonneurs à vtt n’ont même plus de sac à dos, juste une gourde sur le cadre, gourde qui coûte trop cher pour être jetée à la manière d’un coureur pro du tour de France.

      Dans l’effort, le corps stoppe sa digestion, un sportif à vtt n’est pas sujet à devoir faire ses besoins en forêt… C’est du jamais vu. Donc je ne comprends pas l’argument autour des déchets.

      répondre
  11. JeremBZH

    Pourquoi interdire les VTT et pas les randonneurs plutot?!

    Incroyable qu il faille toujours tout diviser et interdire alors qu avec le respect des uns et des autres et un peu de bon sens tout le monde pourrait profiter des chemins comme il le souhaite. Société d’indivudualiste, chacun pour sa gueule et rien a foutre des autres!

    En ce qui concerne ceux qui polluent qu’ils soient a pied, en velo, en voiture ou en bateau un blaireaux reste un blaireaux…

    répondre
  12. Laurent

    Bonjour,
    Je pense que tout le monde devrait plutôt se concentrer sur les quelques dégénérés chevauchant des motos à la chicane trafiquée pour faire le plus de bruit possible afin de faire vibrer leurs 2 neurones.
    Ca c’est polluant à tous les niveaux faune flore et être humains et accidentogène.
    Bien cordialement

    répondre
    1. florent DIVERS

      Il y a aussi des motards respectueux comme dans toutes disciplines…
      Après interdire les Vttistes, ou va t’on?
      On se demande si certains seraient pas fans d’une dictature aux vue de leurs commentaires, qu’ils se rassure alors car à multiplier les interdictions de tout genre, on y vient et ça prendra moins de temps qu’ils l’imagine!!!
      À bon entendeur. 😉

      répondre
      1. Giacomo Agostini

        Laurent ne parlait pas de TOUS les motards , mais de la MINORITE de secoués de la poignée dans le coin, du genou sorti, et du pot d’echappement à hauts decibels.

        répondre
  13. Lili

    Bohhh des VTT ou des armées de chalets de locations ya plus rien de choquant !! Bientôt il y aura des pancarte : interdit au geromois ! Enfin geromois mot bientôt erroné..quand on voit l exode….ca fait peur ..

    répondre
    1. a bobo maman.

      J’ai effectivement croisé des centaines de personnes qui poussaient des charettes à bras sur lequelles etaient entassées le peu de biens qu’ils avaient pu emporter.

      répondre
  14. dorian

    je pense que tous ceux qui supportent dur comme fer cette interdiction vous ne savez pas ce qu’est une passion ni même ce que c’est que la pratique et l’esprit de l’enduro(vtt) et du cross-country le principe de l’enduro n’est pas de rouler sur des chemins de 3m de long mais sur des petits chemins plutôt techniques (beaucoup de racines, de pierres) et quelques sauts ou virages relevés, et vous pouvez sûrement constater que ces chemins ci se prêtent bien à la première voir même certaines fois à la deuxième chose que les enduristes recherchent, je pense que vous arrêter 10 secondes pour laisser passer un groupe de 4-5 vetetistes ou meme 1 seul ne va pas vous changer grand chose av votre grande balade, et les seules traces visibles sont des traces de roue qui ne se voient pas plus que des empreintes de pas, et dans le cas du hors piste tout ce qu’on risque de casser c’est du bois pourri…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.