Search
lundi 25 oct 2021
  • :
  • :

Maltraitance animale – Dominique Franiatte, président de Au Nom Des Animaux, ne décolère pas

image_pdfimage_print
Portrait_Dominique_Franiatte_Inspecteur_30MA

Dominique Franiatte est président de l’association Au Nom Des Animaux et inspecteur pour la Fondation 30 Millions d’Amis. (Archive)

Après 11 mois d’enquête, plus de 300 animaux ont été sauvés à la fin du mois dernier dans la commune de La Forge, près de Gérardmer, par des associations de protection animale dont l’association déodatienne Au Nom Des Animaux (lire nos articles ici et ici).

Pour autant, Dominique Franiatte, président de ANDA et inspecteur 30 Millions d’Amis, ne décolère pas. « Les premiers signalements datent de 2015, mais rien n’avait été fait. Les choses ont bougé après le signalement de Jonathan Lepaul, du Refuge de Grimlock, en novembre 2020. C’était d’autant plus compliqué pour lui de faire ce signalement que la personne concernée est de sa famille. Il a fallu cette grande mobilisation inter-associations ainsi que des Fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot pour que les services de l’Etat prennent les choses en main. Les services vétérinaires étaient déjà au courant de la situation. Tout comme l’ARS car ce monsieur, atteint des syndromes de Diogène et de Noé, vendait de la viande impropre à la consommation. »

Et d’ajouter, « ce que je retiens, c’est que les services de l’Etat n’ont pas bougé durant des années, mais qu’ils étaient bien là le jour de l’intervention. Le maire aurait aussi pu porter plainte, mais il ne l’a pas fait. Il a laissé les choses se dégrader pendant 6 ans, depuis le premier signalement de 2015. Et puis on ne doit pas oublier la misère humaine, cet homme vivait avec son père de plus de 80 ans en fauteuil roulant, qui vivait au milieu des ordures. »

Dominique Franiatte tient cependant à remercier le gendarme de la brigade de Gérardmer en charge du dossier. « Nous avons été énormément soutenus par cette personne, qui a constitué un dossier en béton. 11 mois d’enquête, cela peut paraître long. Mais dans ce cas de figure, c’est plutôt rapide et c’est notamment grâce à ce gendarme. Je tiens également à remercier la trentaine de bénévoles mobilisés le jour de l’intervention, dont certains ont pris une journée de congé pour aider les animaux. Le travail inter-associatif a payé, et on ne peut que s’en féliciter. »

Le jugement de cette affaire de maltraitance animale sera prononcé le 17 décembre prochain à Epinal. « Les associations ayant participé à l’intervention se porteront parties-civiles, tout comme les Fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot » précise Dominique Franiatte, qui rappelle que ANDA recherche toujours des familles d’accueil. Renseignements et contact sur la page Facebook de l’association.

J.J.

animaux-sauvetage-Vosges4

La maison des Forges lorsque l’intervention a eu lieu, fin septembre. (Photographie Au Nom Des Animaux)




Une réaction sur “Maltraitance animale – Dominique Franiatte, président de Au Nom Des Animaux, ne décolère pas

  1. Alexandra ESTEBAN

    Bien dommage que ce gendarme si consciencieux ne soit pas intervenu pour la prise en charge médicale du propriétaire qui manifestement a besoin si ce n’est plus de soins que des animaux saisis….aucune euthanasie même si leurs conditions de vie n’étaient pas idéales …le propriétaire vit dans les mêmes conditions que ses animaux ce qui manifestement n’émeut ni le gendarme ni Mr Franiatte

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.