Search
mercredi 1 déc 2021
  • :
  • :

Vaccination contre la Covid-19 : les députés votent la rupture du secret médical dans les écoles

image_pdfimage_print
vaccination-1

(Illustration)

Dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 octobre, l’Assemblée nationale était invitée à se prononcer sur le projet de loi « vigilance sanitaire ». En plus de la prolongation possible du recours au « Pass sanitaire » jusqu’au mois de juillet, le projet contient un amendement du gouvernement concernant la rupture du secret médical dans les écoles.

Le statut vaccinal et virologique des élèves serait en effet accessible aux chefs d’établissement. Une remise en cause inacceptable du secret médical pour les uns, un moyen de faciliter l’organisation de campagnes de dépistage et de vaccination pour les autres. « Il y a des protocoles qui sont en cours dans les écoles dans plusieurs départements visant à éviter de devoir fermer des classes lorsqu’il y a un cas positif », a affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran, devant l’Assemblée Nationale, pour justifier l’amendement. « Il vous est proposé de permettre aux directeurs d’établissement de faire une saisine de l’Assurance Maladie sur la base des élèves qui sont concernés, pour que, par l’intermédiaire de l’Assurance Maladie, ils puissent connaître le statut vaccinal des élèves et ainsi pouvoir appliquer ces protocoles et éviter les fermetures des classes ». Pour certains députés, cet amendement va « beaucoup trop loin dans la violation du secret médical ». 




2 réactions sur “Vaccination contre la Covid-19 : les députés votent la rupture du secret médical dans les écoles

  1. Patboni

    Absolument scandaleux !!!
    Une « guerre bactériologique » et voilà tous les principes fondamentaux de nos démocraties mis à mal…
    Les dictatures sont promises à un bel avenir et nos enfants en seront les victimes!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.