Search
mardi 7 déc 2021
  • :
  • :

Conseil Municipal: une séance automnale consacrée aux questions des Déodatiens

image_pdfimage_print

Le Conseil Municipal de Saint-Dié-des-Vosges s’est réuni ce vendredi soir, pour la première fois depuis août. Pour cette séance automnale, qui s’est déroulée au Grand Salon de l’Hôtel de Ville, l’ordre du jour était quelque peu particulier puisqu’il était consacré aux questions posées en amont par les Déodatiennes et Déodatiens (lire notre article).

Une séance sur le même modèle s’était déroulée de 15 mars 2019, comme l’a rappelé le maire David Valence en préambule. Le premier magistrat a également souligné que toutes les questions posées, même celles qui n’ont pas été abordées ce soir, recevront une réponse par écrit dans les semaines à venir.

12 des questions soumises ont été retenues par les présidents des 3 groupes représentés au Conseil Municipal. Il s’agit de respectivement Jean-Marie Vonderscher pour la Majorité, Romain Ganier pour le groupe « Saint-Dié écologique et citoyenne » et Geoffrey Mourey pour le Rassemblement National. Seuls les élus déodatiens ayant la possibilité de s’exprimer lors du Conseil Municipal, ce sont ces derniers qui se sont chargés de lire les questions à l’assemblée.

Chacune des questions abordées au cours de la soirée portaient sur l’une des 7 thématiques suivantes, définies au préalable : Cadre de vie/vie quotidienne ; Tranquillité publique ; Développement durable ; Education et jeunesse ; Vie de la cité ; Affaires sociales et santé ; Mobilité du quotidien. Le champs des thématiques abordées était donc vaste.

Sur le déploiement de la fibre optique

Jean-Marc Urbès a demandé des précisions sur le déploiement de la fibre, sur la situation actuelle et si des quartiers avaient été déprogrammés. « Au deuxième trimestre 2021, 9 415 des logements déodatiens peuvent bénéficier de la fibre optique aujourd’hui. Soit 71% des 12 558 logements que comptent Saint-Dié-des-Vosges. Le déploiement prend plus de temps que prévu, car des surprises ont été découvertes en 2020. Les infrastructures des quartiers-villages, comme Marzelay ou Robache, sont vieillissants et certains poteaux n’ont pas la capacité de supporter la charge de câbles supplémentaires. Car à certains endroits le déploiement est aérien, et non enterré. Mais il faut savoir que ces quartiers bénéficient déjà de la fibre pour environ 60% des logements. Le déploiement de la fibre n’a donc été déprogrammé dans aucun quartier. Il est prévu qu’il soit terminé d’ici fin 2022. Le tout en sachant que 4 opérateurs proposent des abonnements à ce jour » a répondu l’adjoint à la Transition numérique Mustafa Guglu.

Sur les commerces du centre-ville

Une autre question, posée par Léa Legros, portait sur les commerces de petite taille au centre-ville. Ou plutôt de leur supposée absence. Dans sa réponse, Dominique Chobaut, adjointe au Coeur de ville et au Commerce, a rappelé que la Ville est engagée dans le dispositif « Action cœur de ville » – et qu’à ce titre l’implantation de grandes surfaces de plus de 1000 m² peut être bloquée avec l’accord du préfet – qu’une manageuse de centre-ville a été recrutée, que 50% des loyers des cellules commerciales du centre-ville sont pris en charge par la Ville pendant 2 ans, qu’une boutique éphémère a ouvert rue Thiers et qu’une seconde va très prochainement ouvrir… et qu’il existe déjà des petits commerces au centre de Saint-Dié-des-Vosges.

Sur l’entretien de la Tour de la Liberté

Bernard Braganti s’est quant à lui inquiété, dans sa question, de l’état dans lequel se trouve la Tour de la Liberté. « Il serait urgent de programmer des travaux. Ne pas le faire signifierait la disparition, à terme, de la Tour de la Liberté. » L’adjoint aux Travaux Patrick Zanchetta a souligné, en guise de réponse, que de nombreux travaux avaient été entrepris depuis l’arrivée du monument en terres déodatiennes, en 1990. « 868 000 euros ont été investis au total pour la Tour de la Liberté. 514 000 de travaux ont été réalisés par la précédente Municipalité, et 268 000 euros par notre Municipalité en 2014. Nous n’avions pas voté ce budget, mais nous l’avons administré. Des travaux ont été commandés pour 2022, avec le raccordement au réseau de chauffage et un chantier de peinture en plusieurs tranches pour l’extérieur. De plus, un contrôle endoscopique a été réalisé pour vérifier l’état intérieur des poteaux. Malgré les traces apparentes de rouille, il n’y a pas de problème sur la structure. On ne peut donc pas dire que l’on se désintéresse de la Tour de la Liberté. Nous mettons tout en œuvre, avec nos moyens, pour entretenir le monument. La Municipalité est consciente de ce qu’il représente pour Saint-Dié-des-Vosges. »

Sur l’éclairage public

Céline Galilée a interrogé le Conseil Municipal sur l’éclairage public, si les lumières pouvaient être éteintes plus tôt, en particulier dans les quartiers résidentiels et en particulier l’été, pour limiter la pollution visuelle. « D’ici 2023, lorsque le marché de délégation de service public concernant la gestion de l’éclairage public arrivera à son terme, environ 2 tiers du parc luminaire aura été remplacé par des lampes à LEDs. Cette technologie permet une réduction de la consommation en électricité, mais aussi une diminution de la luminosité de l’ordre de 50%. Chaque année, la Ville investit entre 150 et 200 000 euros pour rénover son éclairage public » a précisé, en réponse, l’adjointe à la Transition écologique Brigitte Henri.

Sur la vitesse excessive et les nuisances sonores

2 questions portaient sur les excès de vitesse et les nuisances sonores causées par des véhicules, voitures comme motos. Le premier adjoint Bruno Toussaint, notamment délégué à la Sécurité, a présenté dans sa réponse des données chiffrées sur l’action de la Police Municipale. « La vitesse excessive est effectivement un problème récurrent. Si la majorité des infractions sont des excès entre 15 et 30 km/h au-dessus de la limite autorisée, une vitesse de 120 km/h a déjà été contrôlée sur les quais. En 2021, la Police Municipale a effectué 235 contrôles de vitesse, d’une durée moyenne de 30 minutes par contrôle, pour 72 infractions relevées. Il est à noter que la Ville vient d’acquérir un deuxième cinémomètre, qui permet de mesurer à la main la vitesse d’un véhicule. Des contrôles routiers sont organisés de manière quotidienne à Saint-Dié-des-Vosges, avec 208 en 2021 pour une quarantaine d’infractions relevés. Il faut ajouter à l’action de la Police Municipale celle de la Police Nationale, qui réalise également de nombreux contrôles. Concernant les nuisances sonores, 30 infractions ont été relevées avec le sonomètre de la Police Municipale en 2021. Des actions sont menées pour lutter contre les rodéos urbains, des PV sont dressés et des individus sont auditionnés. La vidéo-protection est d’ailleurs très utilisée pour l’identification des individus. »

Sur le plan de circulation de la ville

Le conseiller municipal Romain Ganier, chef de file du groupe d’opposition « Saint-Dié écologique et citoyenne », a lu la dernière des questions de la séance. « Pourquoi n’y a-t-il pas de plan de circulation des différents moyens de mobilité dans la ville ? »

Françoise Legrand, en sa qualité de conseillère communautaire déléguée aux Transports et mobilités douces, a apporté une réponse à cette interrogation. « La Municipalité ne peut pas définir un plan de circulation des mobilités tant que le pôle d’échange multimodal ne sera pas terminé. Car le pôle d’échange, qui va prochainement voir le jour dans le quartier gare, sera le point central des mobilités à Saint-Dié-des-Vosges. Les travaux débuteront au premier trimestre 2022, pour une durée estimée du chantier à 18 mois. »

J.J.




2 réactions sur “Conseil Municipal: une séance automnale consacrée aux questions des Déodatiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.