Search
mercredi 1 déc 2021
  • :
  • :

Vosges – La formation au métier de secrétaire de mairie en danger

image_pdfimage_print

IMG_20211119_113707

Le métier de Secrétaire de Mairie est « en tension » sur l’ensemble du territoire français. Dans les Vosges, 187 départs en retraite sont à prévoir dans les 10 prochaines années. Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des Vosges (CDG88) a pris la tête d’un partenariat pour permettre de pallier ces départs en retraite par l’organisation d’une formation. Une conférence de presse s’est tenue à La Vôge les Bains pour évoquer ce sujet. 

Étaient notamment présents Michel Fournier, président de l’association des maires ruraux de France, Michel Balland, Président du Centre de Gestion des Vosges et maire honoraire de Girmont, Lydie Barbauc, Maire de Plombières-les-bains, Daniel Bernard, Maire de Fignévelle, dont la secrétaire en poste vient de la formation, Françoise Piaget, maire de Chatel-sur-Moselle, commune qui a accueilli comme tuteur des stagiaires de la formation, Gilles Dubois, maire de Sanchey et vice-président de l’association des maires ruraux 88. Lé formation des secrétaires de mairie était au cœur des échanges. Depuis 2015, 80 personnes ont été formées à l’aide d’un dispositif :

• Piloté par le CDG88 compétent en matière de promotion de l’emploi public et de la Gestion Prévisionnelle des Emplois, des Effectifs, et des Compétences (GPEEC)

• Financé par Pôle Emploi au titre de l’Aide Individuelle à la Formation (AIF)

• Dispensé par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) via un parcours de formation donnant les clés des savoirs et savoir-faire fondamentaux du métier

• Favorisant le mentorat, 70 % du temps de formation se faisant dans les collectivités, auprès de Secrétaires de Mairies volontaires formés au tutorat et indemnisés par le CDG88.

« Pôle Emploi nous a annoncé mettre fin au financement via l’AIF », affirme CDG88. « Ce principe apparaît pour eux dérogatoire et ne peut pas perdurer. Pour autant, ce dispositif et ce qui en fait son succès ne rentrent dans aucune case de financement. Le Pôle Emploi impose au CDG88 et au CNFPT une participation financière indexée sur ses dispositifs nationaux de l’AFPR (Action de Formation Préalable au Recrutement) et du POEI (Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle). Ce faisant, l’accès à la formation est fortement remis en question car ils imposent une embauche préalable à la formation, neutralisant la logique de mentorat propre à notre dispositif.

La suite de l’article : https://remiremontinfo.fr/2021/11/formation-secretaires-de-mairies-vosges-danger-cdg88-mobilise-elus-locaux/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.