Search
vendredi 19 août 2022
  • :
  • :

Le groupe déodatien d’Amnesty mobilisé ces vendredi et samedi pour les droits humains

image_pdfimage_print

Journée_Droits_Humains_Amnesty (8)

Ce vendredi 10 décembre est la Journée des Droits Humains, 73 ans jour pour jour après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Comme chaque année à cette occasion, le groupe 179 d’Amnesty International de Saint-Dié-des-Vosges se mobile en se faisant le relais de l’opération « 10 jours pour signer ». Cette opération, qui trouve un écho international, vise à récolter des signatures à travers le monde en faveur de 10 personnes dont les droits humains sont bafoués.

Ce vendredi après-midi et demain samedi, de 10h à 12h puis de 14h à 17h, la dizaine de bénévoles de l’antenne déodatienne d’Amnesty invitent les passants à signer des pétitions pour aider 4 de ces 10 personnes à obtenir justice. Nouveauté cette année, l’ONGI a installé son chapiteau juste en face de la Librairie Le Neuf, qui propose en vitrine une sélection d’ouvrages consacrés aux droits humains.

Pour aider Janna Jihad, 15 ans, défenseure des droits humains et journaliste vivant en Cisjordanie, territoire occupé par Israël. Dès 7 ans, elle commence à signaler les violations des droits humains perpétrées par l’armée israélienne. Aujourd’hui, en raison de son travail reconnu de journaliste, l’adolescente est harcelée par les autorités israéliennes et subit des menaces de mort sur les réseaux sociaux. (lien vers la pétition)

Pour aider Mikita Zalatarou, âgé de 17 ans et originaire du Bélarus. Il est accusé d’avoir jeté un cocktail molotov durant une manifestation de contestation contre la réélection de Loukachenko à la présidence du pays. Il a toujours réfuté ces accusations. En février 2021, il a été condamné à 5 ans d’emprisonnement dans une colonie de redressement pour mineurs à l’issue d’un procès entaché d’irrégularités. (lien vers la pétition)

Pour aider Panusaya « Rung » Sithijirawattanakul, jeune femme qui compte aujourd’hui parmi les principales voix du mouvement des jeunes pro-démocratie en Thaïllande. Depuis ses prises de parole publiques, les autorités la harcèlent. En mars 2021, Rung est arrêtée en vertu de la loi relative au crime de lèse-majesté. En raison de ses activités militantes, elle fait face à des dizaines de chefs d’accusation et risque l’emprisonnement à perpétuité. (lien vers la pétition)

Pour aider Zhang Zhan, torturée et condamnée à 4 ans de prison pour avoir dénoncé la mauvaise gestion de la crise du Covid-19 par les autorités chinoises. Lors la ville de Wuhan, alors le centre de l’épidémie en Chine, est confinée en février 2020, Zhang Zhan se rend sur place en tant que journaliste indépendante pour décrire les évolutions de la crise. Mi-mai 2020, Zhang Zhan est portée disparue. Les autorités ont par la suite indiqué qu’elle est détenue par la police à Shanghai. Son état de santé serait très préoccupant à l’heure actuelle. (lien vers la pétition)

Pour suivre l’actualité du groupe 179 d’Amnesty International de Saint-Dié-des-Vosges : http://amnestysaintdie.blogspot.com/

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.