Search
samedi 28 jan 2023
  • :
  • :

La bande-dessinée en plein boom A la Librairie Le Neuf, les ventes de BD ont décollé de près de 60% en 2021

Écouter cet article
image_pdfimage_print
BDs_Mangas_Librairie_Le_Neuf (1)

Le manga One Piece, dont le premier tome est paru en 2000 en France, reste une valeur sûre et se vend toujours très bien.

La bande-dessinée ne connaît pas la crise, bien au contraire. Parmi les 12 grands secteurs de l’édition, la littérature reste première des ventes en France en 2021. Mais pour la première fois, la bande-dessinée arrive en 2e position avec pratiquement 24% de part de ventes.

A la librairie Le Neuf de Saint-Dié-des-Vosges, les ventes de bandes-dessinées ont par exemple bondi de près de 60% l’an dernier. Pour son gérant Olivier Huguenot, cet engouement découle de l’effet conjugué de plusieurs phénomènes.

« Le phénomène pass Culture a beaucoup joué, c’est indéniable. Il y a eu aussi l’effet Astérix, avec la sortie en 2021 de « Astérix et le Griffon », qui a fait un carton avec plus de 2 millions d’exemplaires vendus en France. C’est notre numéro 1 des ventes pour le secteur bande-dessinée. Il y a eu aussi un nouveau Blake et Mortimer, qui a bien fonctionné. D’une manière générale, les bande-dessinées très classiques ont toujours la cote. En parallèle, il y a une forte demande pour les mangas. Naruto par exemple occupe nos 2e et 5e meilleures ventes de notre rayon bandes-dessinées l’an dernier. One Piece, Demon Slayer et My Hero Academia se vendent également très bien. Aujourd’hui, une bande-dessinée sur 2 vendue à la librairie est un manga. Pour répondre à la demande, on a doublé la surface de vente à la fin de l’année 2020. Cela nous permet aussi de proposer des nouveautés à nos lecteurs. Il faut savoir que la France est le 2e pays consommateur de mangas au monde, après le Japon. »

BDs_Mangas_Librairie_Le_Neuf (7)

Martin Barbe, employé de la Librairie Le Neuf, de préciser au sujet des mangas : « il y a eu un regain d’intérêt ces dernières années, alors que ça commençait à se calmer. L’une des explications de ce regain est que les plate-formes vidéo, comme Netflix, proposent de visionner les animés. Ça a permis de diffuser la culture manga plus largement. Et puis il y a des personnes qui veulent ensuite découvrir la version livre, ou qui veulent continuer l’histoire dans le cas où l’animé est en retard sur le manga. Il y a aussi un phénomène de bouche à oreille, comme pour One Piece. Le succès de Naruto est par contre assez surprenant, car la série est finie mais elle se retrouve en tête des ventes de mangas. Le public manga est assez jeune, mais il y a aussi des adultes qui en lisent. Ces derniers vont plutôt se tourner vers des mangas plus spécialisés. »

Les conseils de Martin en matière de mangas sortant un tant soit peu des sentiers battus ? « Pour un retour aux sources, il y a les rééditions des oeuvres de Osamu Tezuka, considéré comme le père du manga, comme Kirihito. On peut aussi citer Dragon Head, le classique Berserk, dont le 41e et dernier tome sortira en 2022, ou La Cantine de Minuit. Ce manga décrit, sous forme de brève de comptoir, la vie d’un petit restaurant de nuit situé au fond d’une ruelle de Tokyo. »

Si l’univers de la bande-dessinée suscite autant d’intérêt à l’heure actuelle, c’est également du à son dynamisme et à son évolution, comme l’explique Olivier Huguenot. « La production éditoriale de bande-dessinée a été multipliée par 10 en une douzaine d’années, avec actuellement entre 5000 et 7000 nouveautés par an. On a désormais des sujets de société et des sujets graves, comme les soins palliatifs ou la guerre en Syrie, qui sont traités par le prisme de la bande-dessinée et du roman graphique. Les adaptations en romans graphiques ont aussi du succès, comme celles de 1984 de Georges Orwell, de Vernon Subutex de Virginie Despentes ou le portrait de Joséphine Baker. Et puis la bande-dessinée est une manière d’amener à la lecture des personnes qui ne lisent d’ordinaire pas ou très peu. C’est l’un de ses atouts. »

J.J.

[caption id="attachment_178369" align="aligncenter" width="960"]BDs_Mangas_Librairie_Le_Neuf (1) Le manga One Piece, dont le premier tome est paru en 2000 en France, reste une valeur sûre et se vend toujours très bien.[/caption]

La bande-dessinée ne connaît pas la crise, bien au contraire. Parmi les 12 grands secteurs de l'édition, la littérature reste première des ventes en France en 2021. Mais pour la première fois, la bande-dessinée arrive en 2e position avec pratiquement 24% de part de ventes.

A la librairie Le Neuf de Saint-Dié-des-Vosges, les ventes de bandes-dessinées ont par exemple bondi de près de 60% l'an dernier. Pour son gérant Olivier Huguenot, cet engouement découle de l'effet conjugué de plusieurs phénomènes. « Le phénomène pass Culture a beaucoup joué, c'est indéniable. Il y a eu aussi l'effet Astérix, avec la sortie en 2021 de « Astérix et le Griffon », qui a fait un carton avec plus de 2 millions d'exemplaires vendus en France. C'est notre numéro 1 des ventes pour le secteur bande-dessinée. Il y a eu aussi un nouveau Blake et Mortimer, qui a bien fonctionné. D'une manière générale, les bande-dessinées très classiques ont toujours la cote. En parallèle, il y a une forte demande pour les mangas. Naruto par exemple occupe nos 2e et 5e meilleures ventes de notre rayon bandes-dessinées l'an dernier. One Piece, Demon Slayer et My Hero Academia se vendent également très bien. Aujourd'hui, une bande-dessinée sur 2 vendue à la librairie est un manga. Pour répondre à la demande, on a doublé la surface de vente à la fin de l'année 2020. Cela nous permet aussi de proposer des nouveautés à nos lecteurs. Il faut savoir que la France est le 2e pays consommateur de mangas au monde, après le Japon. » BDs_Mangas_Librairie_Le_Neuf (7) Martin Barbe, employé de la Librairie Le Neuf, de préciser au sujet des mangas : « il y a eu un regain d'intérêt ces dernières années, alors que ça commençait à se calmer. L'une des explications de ce regain est que les plate-formes vidéo, comme Netflix, proposent de visionner les animés. Ça a permis de diffuser la culture manga plus largement. Et puis il y a des personnes qui veulent ensuite découvrir la version livre, ou qui veulent continuer l'histoire dans le cas où l'animé est en retard sur le manga. Il y a aussi un phénomène de bouche à oreille, comme pour One Piece. Le succès de Naruto est par contre assez surprenant, car la série est finie mais elle se retrouve en tête des ventes de mangas. Le public manga est assez jeune, mais il y a aussi des adultes qui en lisent. Ces derniers vont plutôt se tourner vers des mangas plus spécialisés. » Les conseils de Martin en matière de mangas sortant un tant soit peu des sentiers battus ? « Pour un retour aux sources, il y a les rééditions des oeuvres de Osamu Tezuka, considéré comme le père du manga, comme Kirihito. On peut aussi citer Dragon Head, le classique Berserk, dont le 41e et dernier tome sortira en 2022, ou La Cantine de Minuit. Ce manga décrit, sous forme de brève de comptoir, la vie d'un petit restaurant de nuit situé au fond d'une ruelle de Tokyo. » Si l'univers de la bande-dessinée suscite autant d'intérêt à l'heure actuelle, c'est également du à son dynamisme et à son évolution, comme l'explique Olivier Huguenot. « La production éditoriale de bande-dessinée a été multipliée par 10 en une douzaine d'années, avec actuellement entre 5000 et 7000 nouveautés par an. On a désormais des sujets de société et des sujets graves, comme les soins palliatifs ou la guerre en Syrie, qui sont traités par le prisme de la bande-dessinée et du roman graphique. Les adaptations en romans graphiques ont aussi du succès, comme celles de 1984 de Georges Orwell, de Vernon Subutex de Virginie Despentes ou le portrait de Joséphine Baker. Et puis la bande-dessinée est une manière d'amener à la lecture des personnes qui ne lisent d'ordinaire pas ou très peu. C'est l'un de ses atouts. » J.J. [gallery type="rectangular" link="file" ids="178370,178371,178372,178373,178374"]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.