Search
dimanche 7 août 2022
  • :
  • :

Pour les cheminots CGT, « le retour du train à Gérardmer doit être reconsidéré le plus rapidement possible »

image_pdfimage_print
Cheminots_CGT_Ligne_SDDV_Arches

Rémy Géhin et Gérard Coinchelin, respectivement représentant et secrétaire du syndicat CGT Cheminots de Saint-Dié-des-Vosges et environs. (Archive)

Dans un courrier daté du 6 mars 2022, le syndicat CGT des Cheminots de Saint-Dié-des-Vosges et environs interpellent Stessy Speissmann, président de la Communauté de Communes Gérardmer Hautes-Vosges, et Jean Rottner, président de la Région Grand Est, sur le retour du train à Gérardmer.

Pour Gérard Coinchelin, secrétaire du syndicat, « le retour du train à Gérardmer doit être reconsidéré le plus rapidement possible, notamment à l’échelle de la Région Grand Est. Si la mobilité douce a toute sa place dans les choix de déplacements et dans la qualité de vie notamment à Gérardmer, elle ne doit pas hypothéquer la réactivation d’un mode de transport apte à répondre aux flux importants de déplacements du quotidien et ceux dues aux activités touristiques du massif. De plus, la réactivation de cette infrastructure entre dans le cadre du développement de la ligne Epinal – Saint-Dié-des-Vosges – Strasbourg. »

L’un des arguments avancés par les cheminots CGT est que le contexte géographique, économique et touristique du bassin de vie de Gérardmer « pose la question des réseaux de transports nécessaires aux besoins des populations et aux besoins des activités à l’échelle du massif vosgien. »

Le syndicat estime que Gérardmer, en tant que ville touristique et en tant que troisième ville des Vosges en termes d’habitants, « a besoin d’une relation ferroviaire forte. Les élus pourraient porter une lourde responsabilité face aux générations futures si la décision d’abandon de la réouverture de la ligne de Gérardmer était prise. »

Considérant que la question ferroviaire n’est pas à opposer à la mobilité douce, « celles-ci étant complémentaires », les cheminots CGT demandent que la question de la réouverture de la ligne de Gérardmer soit intégrée dans le débat portant sur les mobilités douces.

J.J.




45 réactions sur “Pour les cheminots CGT, « le retour du train à Gérardmer doit être reconsidéré le plus rapidement possible »

  1. Laurent

    Enfin depuis le temps !
    Incroyable que les trains ne desservent plus la perle des Vosges, une ville pourtant économiquement très importante dans la région Grand Est !

    Vite son retour alors qu il ne manque que 16 km de rail pour etre enfin raccroché a un vrai moyen de transport efficace, rapide et plus que nécessaire en ce moment ( prix du carburant…)

    répondre
  2. Rions

    Qui va débourser pour une ligne qui va engendrer nombre d’accidents ?( 44 passages coupant une voie routière).
    Combien de passagers ? Quand on voit le nombre de passager sur la ligne Epinal – Saint Dié il y a de quoi s’interroger ?
    Un pont , une gare à Gérardmer !
    Bon courage . Je pense qu’il y a bien d’autres choses à faire comme faciliter la circulation des vélos . Excusez l’expression mais c’est un vrai casse gueule rouler à vélo de Bruyeres à Gérardmer et dans Gérardmer . En plus rien pour attacher son vélo et peu ou pas de station de recharge .
    .

    répondre
    1. Laurent

      Rions,
      En quoi le train est SYSTÉMATIQUEMENT un problème pour le vélo a Gerardmer ? Faut m’ expliquer la !!!!

      44 passages coupables d accidents, bien évidemment les trains sont responsables a 100°/▪ des accidents !?Combien y a til d accidents de la circulation tous les jours sur les routes ( sans passages a niveaux )?

      De surcroît la plupart des passages de la ligne sont dans des champs… Mdr

      Vous parlez de ponts, de gare…dans Gerardmer ?
      Vous croyez que Gerardmer est uniquement le centre-ville? et bien non, la ou s’ arrête la ligne vous êtes dans Gerardmer Mr .

      Encore une chose, Pourquoi faire absolument un trajet en velo si  » dangereux  » et croyez-moi je connais, si celui-ci est dangereux ?
      Je sais bien que le velo est a prendre en considération surtout (dans) Gerardmer mais pensez-vous que la plupart des personnes veulent se rendre a bruyères en velo?
      A moins d y retrouver une Gare et donc un train, donc pourquoi ne pas prendre celui-ci a Gerardmer ?

      Vous êtes pour le vélo loisirs et éventuellement petit déplacements du quotidien , très bien, mais d’autres veulent aussi le retour des trains un moyen de transport utilisable par TOUS .

      répondre
  3. Malheur!

    Rapide et efficace quand ils ne sont pas en grève ! Vu le nombre de week-ends de grève et au moment des départs en vacances les touristes ne sont pas prés d’arriver à Gérardmer !

    répondre
  4. Loco

    Ne serait-il pas plus judicieux et moins coûteux de faire de cette ligne UNE VOIE VERTE. On en parle depuis la fermeture du trafic ferroviaire (depuis 10 ans). Mais il faut en avoir envie …
    Que faisait la CGT pour empêcher la fermeture de la ligne ?
    Pour celui qui connaît cette ligne, la gare terminus ne pourrait pas arriver à Gérardmer (suite travaux sur le pont – boulevard de la Jamagne). Existe-il une étude de faisabilité et quel serait le prix de cette rénovation complète avec tous les points dangereux déjà exprimés plus haut (passages à niveau, etc…).

    répondre
    1. Marc

      Donc vous voulez que les voyageurs en train se déplacent en velo ?
      Comparer ce
      Qui est comparable
       » Une voie verte  » n est absolument pas comparable comme mode de déplacements ÉQUIVALENT a celui d’un train comme moyen de transport ! mais complémentaire oui.

      Et comme précisé plus haut ÉGALEMENT , le terminus de la ligne se trouve ENCORE dans Gerardmer ET OUI

      répondre
      1. Rions

        Je suis sûr que ceux qui prendront le train qui s’arrêtera certes à Gérardmer vont être heureux de faire le reste à pied pour arriver au centre .
        A moins que vous ne comptiez créer Marc une société de taxis!!!

        répondre
        1. Marc

          Et la navette de bus qui passe a proximité ?
          Elle aussi ne sert a rien ?
          Il y a encore beaucoup de gare en France
          ( encore ouverte ) qui ne sont pas au centre du village et qui pourtant fonctionnent, là nous sommes
          a
          et dans Gerardmer quand même et où le développement y est déjà commencé…

          répondre
      2. Loco

        A l’attention de Marc:
        1) Je n’ai jamais prétendu qu’une voie verte se substituait au train, je précise qu’une voie verte n’est pas uniquement une piste cyclable (pour ergoter sur les mots comme vous)
        2) Si l’on considère qu’un transport ferroviaire doit relier un centre ville à un autre centre ville. A Gérardmer, ce n’est plus possible à moins de construire un pont ou un tunnel pour relier la position de la gare actuelle. Mais il est vrai que la fin de ligne se situe encore sur le territoire de Gérardmer mais très en amont de cette ancienne gare. (l’intérêt d’acheminer de centre à centre est perdu).
        3) Etant donné vos immenses connaissances sur l’infrastructure ferroviaires, nous serions heureux de connaître vos solutions sérieuses et chiffrées pour la rénovation de la dite ligne.
        Fin en ce qui me concerne, je ne rentrerai pas dans les polémiques stériles.

        répondre
        1. Marc

          Je ne suis ni
           » expert  » ni de la sncf ni de la ccgt .

          Je suis un citoyen qui boss certainement comme vous tous ici…
          Cependant vos arguments peut-être légitimes concernant votre chemin a velo et
           » autres  » sur l’emplacement même de la voie ferrée ne me convient pas, tout simplement.
          Que vous vouliez vous balader et ou faire du velo et ou du rollers… je m en contre fou
          mais démontrer qu’ une dépense a 1, ou 2 millions d€ pour un chemin est forcément mieux que de retrouver un réel transport a 30.35 40 millions, la ca me dérange car le service rendu n’ est pas le même ! donc pas comparable financièrement quand il est possible de faire votre chemin ailleurs sans systématiquement remettre en question le retour du train car via la voie verte, indirectement vous substituez son remplacement.
          qui pour rappel il faut le préciser
          ( fermeture pour 12000 €) en 1988 et pour des raisons dirais-je plutôt politique ( région lorraine de l époque)

          répondre
          1. Pour info

            Savez-vous que le terrain a déjà été cédé par la SNCF ? C’est ce qui a été affirmé par certaines personnes responsables de mairie .
            Alors on est reparti pour un tour . Il faut savoir ce que l’on veut .
            Si cette ligne a été fermée en 1988 ,ce n’est pas 44 ans plus tard que l’on recommence . Il a déjà été difficile de maintenir Epinal ,Saint Dié avec une fermeture de 3 ans et des appuis politiques vigoureux et une réouverture promise quelques mois avant des élections présidentielles et législatives . Alors ici ????? Bon courage mais je suis contre à 100%.
            De l’argent jeté par les fenêtres !

  5. BRESSENOT

    difficile d’être constructif quand je lis les commentaires ,mais ne vous limitez au microcosme lorrain,la voie ferrée c’est rouvrir Gerardmer au monde, rappelez vous les trains spéciaux pour les spectacles peut être préférez vous l’avion ? donnez une chance aux enfants d’avoir un moyen de transport écologique,l’automobile oui,mais il faut le choix par les temps qui courent ,une solution de rechange pourquoi pas,surtout que l emprise existe ,les aiguilles peuvent commandées depuis PARIS..

    répondre
    1. Tourisme

      Bressenot, des questions peuvent se poser:
      Pourquoi a-t-on autoriser la fermeture de cette ligne si elle était rentable et empruntée?
      Il y a quand même des gens responsables de cette fermeture, elle ne s’est pas fermée toute seule ?

      répondre
      1. Pierre DEBANO

        Pourquoi a-t-on autorisé la fermeture de la ligne : parce que la SNCF, pendant des années et sous le regard bienveillant des élus, a tout fait pour qu’il n’y ait plus de trafic sur la ligne de Gérardmer, sur la ligne Remiremont Bussang, sur la ligne Epinal St Dié (rouverte certes, mais où rien n’a été fait pour que le trafic devienne important). Les élus vosgiens, sur ce sujet, sont endormis et sans vision d’avenir (une seule exception le maire communiste Claude BOULAY qui avait commandé une étude de réouverture) et ont même organisé l’impossibilité, ou du moins la grande difficulté, de rétablir la ligne en vendant une partie des infrastructures (mais cela semble récupérable). Il y aurait eu une possibilité de faire des choses intelligentes à l’occasion de la réouverture de St Dié Epinal, mais cela a été soigneusement évité par tous les acteurs. Alors, malheureusement cette ligne est définitivement morte, c’est préjudiciable pour les Vosgiens, mais ils n’avaient qu’à se bouger. A noter, des lignes identiques à l’étranger, non seulement elles ont été modernisées, mais en plus, compte tenu de leur trafic actuel, on envisage de les électrifier.

        répondre
    2. Marc

      Bressenot,

      Toujours le même probleme, de trouver en permanence et par les mêmes personnes des arguments
      ( souvent lié aux velos, et ou financiers ) contre un vrai moyen de transport et donc une alternative efficace à l’ automobile en faveur d un chemin a velo !
      On remplace pas un moyen de transport comme le TRAIN par la réalisation d’ un chemin a Velo…
      Qui va utiliser son vélo pour aller a son rdv de santé a 30,40 km via la voie verte ?
      Qui va utiliser son vélo pour se deplacer à son boulot si celui ci est a plusieurs km de là et Sous la neige l’ hiver?
      Qui va venir en velo en vacances a Gerardmer ?

      = Personne

      Donc certaines personnes défendent un loisir et ou les désagréments du retour du train rien d’ autres et qui en plus peut se réaliser ailleurs …

      Alors oui on tourne en rond depuis bien trop lomgtemps hors l’ environnement, prix du carburant (… ) est en évolution en permanence.

      répondre
    3. patrick

      Rien d’étonnant à ce que la CGT-Cheminots adopte une attitude dogmatique et militante, totalement hors sol.
      Comment peut-on encore soutenir en 2022 la remise en service du train entre Laveline et Gérardmer ? Deux questions doivent être posées pour évaluer la pertinence d’un tel projet :
      1° est-ce soutenable d’un point de vue économique ? A l’évidence la réponse est non compte tenu du coût de l’opération (plus de 40 millions d’euros en investissement). Par ailleurs, en phase d’exploitation une navette entre Bruyères et Gérardmer assurée par un bus (électrique bien sûr) coûterait infiniment moins cher à la collectivité. Encore faudrait-il qu’une fréquentation minimum soit au rendez-vous. Rappelons que l’expérience tentée en 2013-2014, avec un financement du conseil régional de Lorraine, s’est traduite par un échec retentissant et l’opération a été interrompue prématurément, faute de voyageurs.
      2° Est-ce la meilleure solution en terme de service rendu ? Là encore la réponse est non sans ambiguïté. En 2022 les solutions alternatives de transport dans les zones rurales sont le transport à la demande, le covoiturage organisé, l’autopartage…Ces solutions sont mises en place dans de nombreux départements, y compris dans les Vosges, à la plus grande satisfaction des usagers.
      Alors Messieurs de la CGT, adaptez-vous à notre temps. Le monde évolue, Montrez que vous êtes capables de vous adapter.

      répondre
      1. teuf teuf.

        Parfaitement d’accord avec votre commentaire.
        Il serait juste mieux de mettre en place cette navette elecrique entre Gerardmer et Remiremont ( TGV direct Paris ) et de la faire coincider avec les horaires de trains

        répondre
      2. Pierre DEBANO

        Cher Patrick, vous répondez non à toutes les questions. Avez-vous fait des études approfondies sur le sujet ? Permettez-moi d’en douter. Personnellement, je pense que cette ligne, bien exploitée, c’est-à-dire sans la CGT (désolé pour eux mais je salue cependant leur combat pour la réouverture de cette ligne) apporterait un plus très important, à un coût acceptable, à l’économie locale, notamment en attirant plus de touristes du Benelux et de l’Allemagne du nord, sans saturer les routes vosgiennes, sans parler du service rendu aux habitants avec un accès facilité au sillon lorrain

        répondre
    1. Laurent

      Voie verte ou coulée verte mimosa ? Il y a une dif entre les 2 :
      Car si vous voulez une voie verte vous supprimez définitivement un retour a un service régulier en train a moins que ce soit votre envie ultime !? ou
      vous voulez une coulée verte meme principe mais pas à l’ endroit même de la ligne, celle-ci peut également se faire partout ailleurs ex: lacs, liaison entre gerardmer et xonrupt,……..

      répondre
  6. Christian

    Pourquoi le train? Pour qui ?
    Coûteux à rétablir, coûteux à entretenir car peu de voyageurs et des employés SNCF peu productifs ( grèves continuelles et avantages exorbitants).
    De plus un train diesel peu rempli pollue !
    Vite une ligne de bus électrique ou à H2 connectée.

    répondre
  7. lementor

    vous gueuler qu’il y a trop de touristes ? et vous voulez un train pour 3 peler 2 tondus comme avant ! feront la queue pour attendre la seule navette pour monter sur les pistes,vous plaisanter ou quoi,le prix de l’essence ne les concernent pas ils ont le pognon…. par contre une voie verte pour nous qui vivont ici OUI arretons un peu de penser aux touristes il y en a que pour eux stop !!!

    répondre
    1. Rions

      Tout à fait d’accord avec vous . Cela fait 10 ans que l’on attend cette voie verte pour NOUS . L’absence de voie verte n’a pas empêché la venue de touristes à Gérardmer . Je pense que eux aussi apprécieraient de s’évader de temps en temps du centre ville sans utiliser la voiture .

      répondre
  8. Champignon

    Ce qui est épuisant dans cette affaire du retour du train, c’est que la sociologie de la vallée n’est jamais questionnée. Je ne demande pas mieux que d’être contredit sur les points suivants :

    1/ Qui exactement va utiliser le train au départ de Gérardmer ?

    – les touristes (a) : étant donné qu’ils s’agit essentiellement de location et parmi les plus onéreuses, le profil touristique est d’abord celui équipé d’une voiture et qui vient même parfois en convoi de plusieurs amis louer un gros chalet.
    – les touristes (b) : une fois que vous arrivez à Gérardmer en train, comment rejoindre votre lieu de villégiature s’il n’est pas en ville (à Liézey, sur les hauts, etc.) et comment faire vos courses ? Que faites-vous en cas de mauvais temps pour bouger aux environs et visiter des lieux ? Comment rejoignez-vous les hauteurs au départ des randonnées ? Le train ne vaut *que si des solutions de déplacements nombreuses et complémentaires peuvent exister*.
    – les travailleurs (a) : y-a-t’il eu une enquête sérieuse (et pas un simple questionnaire) pour savoir si le train serait effectivement utilisé pour le déplacement des travailleurs entre Gérardmer et Bruyères ou Saint-Dié et de porte à porte ? si vous habitez, au hasard du côté Cercenée ou même à Xonrupt, pensez-vous sérieusement traverser le centre de Gérardmer, attendre le train, arriver au centre de Saint Dié pour reprendre un bus et vous rendre sur votre lieu de travail ? le temps de trajet en voiture est bien plus avantageux.
    – les travailleurs (b) : vivre dans la Vallée des Lacs, c’est très difficile sans voiture. Donc les personnes qui prendraient le train auraient à assumer le coût de leur voiture et le coût d’un abonnement au train. Est-ce ce critère financier a été étudié auprès d’un panel susceptible d’emprunter le train ?
    – Les étudiants : là c’est plutôt un point qui pourrait être positif en matière de mobilité des étudiants. Mais de quelle quantité de population parle-t-on ? quelles sont les perspectives démographiques ?

    Le retour du train à Gérardmer a tendance à être pensé comme un dogme, voire la panacée qui résoudrait… quels problèmes exactement ?

    En termes de mobilité, affréter et multiplier les bus (électrique) serait bien plus efficace et rentable. Une ligne de bus peut faire plusieurs arrêts dans la vallée, multiplier les opportunités pour les usagers tout en réduisant significativement l’impact écologique de la voiture, et le tout pour un coût d’entrée bien moins important que la réfection d’un ligne de chemin de fer.

    On peut regretter l’abandon de cette ligne de chemin de fer, mais elle a été abandonnée, c’est un fait. Depuis lors, des usages différents sont né, basés surtout sur l’automobile, mais ils ont aussi configuré la géographie à tel point qu’il est devenu très difficile de penser les déplacements d’aujourd’hui avec les concepts d’hier.

    répondre
    1. l'esbaubi

      Très bonne analyse qui pourrait être complétée par cette interrogation: où serait située la gare de Gérardmer?
      L’actuelle (je dirais même l’ancienne): impossible tous les terrains qui jadis étaient traversés par la ligne ont été privatisés et sont occupés (à bon escient) par des commerces et industries.
      Alors à part Kichompré, pas beaucoup d’autre alternative.
      Et qui (de Gérardmer, Xonrupt, Le Tholy) ira à Kichompré le dimanche soir ou le lundi matin emmener les étudiants qui vont sur St Dié ou Epinal (pour se rendre à Nancy ou Strasbourg)?
      Tout l’argent qui serait dépenser pour remettre en service une ligne qui serait un énorme gâchis doit être utilisé renforcer le service public existant.
      Rien qu’avec ce budget, il y a de quoi faire.
      Quand aux touristes … permettez moi de rester dubitatif.
      Ce n’a jamais été le manque de train qui les retient.

      répondre
      1. Pascal

        Seul la section dans Gerardmer au centre est occupée rue de lorraine / impasse du chemin de fer 1 bâtiment.
        L’ emprise est encore là et bien là avant soit 900 mètres avant l ancienne gare .
        Concernant les touristes en quoi ne seraient ils pas intéressant pour eux d utiliser un train ? Bizarrement partout où il y a une gare en zone touristique cela fonctionne parfaitement, partout en France sauf a GERARDMER ?…

        SVP :
        Avant de s’ intéresser a 1 sujet, comme celui-ci,
        Il serait bien svp pour certaines personnes de connaître un minimum l historique de la ligne avant de divulguer des informations douteuses concernant son trafic, son coût, raisons de fermeture …
        car certains affirment vraiment n importe quoi.

        Pas de leçon a donner bien évidemment mais un minimum d’informations avant de poster merci

        répondre
        1. l'esbaubi

          Certainement Môssieur le professeur; je n’ai heureusement pas attendu votre intervention pour en 1988 manifester contre la fermeture de la ligne SNCF ni pour en 2004 adhérer à TG2V.
          Pour les leçons, reportez vous à votre article ci-dessus.
          Avec vos talents d’urbaniste qui réussit la prouesse de créer une gare et toute son infrastructure (parkings, stockages, accueil, etc…) sur la seule emprise d’une voie de chemin de fer vous devriez vous installer à Gérardmer, vous feriez un malheur.
          Enfin, comme disait Audiard, « y’a » a qui osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait.

          répondre
    2. jack

      on peut dire à peu près la même chose de la ligne saint dié -épinal ….réouverte à grands frais ,pour des trains quasi vides et qui en plus ne desservent aucun village……et on peut se demander si des études de marché ont été faites avant, ou si c’est juste une décision aléatoire des nos « politiques », qui ont surtout le souci d’être dans l’air du temps…

      répondre
      1. teuf teuf.

        à noter que jamais les chiffres sur la frequentation ou le cout d’exploitation ne sont communiqués .
        Quel est le prix de revient reel d’un billet par passager transporté ?

        Raque et tais toi.

        répondre
  9. lamisol

    A lire le « coup de gueule » du maire de La Houssière sur la réouverture de la ligne TER Epinal-Saint-Dié . Vosges matin du 14/02/2022.

    répondre
    1. Pascal

      Justement le train passe a nouveau sur cette ligne mais ne s arrete plus pour l instant, et alors la bizarrement ci cela n’ intéresse personnes, pourquoi les maires demandent la réouverture des arrets ??
      Les familles se plaignent depuis la suppression des arrets dans leur commune ne pouvant plus prendre celui-ci ?
      Arreter de dire n importe quoi !

      répondre
      1. jack

        le maire de la houssière ne demande pas d ‘arrêt dans sa commune …d après lui ça ne changerait pas grand chose à la fréquentation. .le pire dans cette affaire est que les bus continuent de fonctionner comme avant, pour justement desservir les villages. .des bus vides également. .tout ça n’a aucun sens et coûte une fortune.. ».les gens » se plaignent mais prendraient ils le train , ou prennent ils le bus…?sans doute non ,et d’ailleurs qui va de st dié à épinal ,en dehors des lycéens/étudiants en début et fin de semaine?comme le dit champignon , on est plus dans les années 60,70 , la sociologie a changé ,les besoins aussi .

        répondre
        1. Pascal

          Votre exemple,
          Avis celui du maire !  » d apres lui  »

          mais
          d’ autres communes demandent les arrêts… celui de la population !
          A , Lepanges, st leonard …

          répondre
          1. l'esbaubi

            Et toujours la même rengaine, je parle sans savoir.
            Juste pour votre gouverne, parmi les exigences à remplir pour un arrêt à St Léonard figure la création de parkings adéquats.
            Aller acheter votre pain chez  »Jeandel » cela vous éclairera.

  10. Marc

    1 mot

    Utilisant mon véhicule pour aller bosser 5j/7

    Je viens de mettre gasoil 2.118 € le L
    Résultat 85 € pour env 40l je me suis arrêté la…

    Alors oui si je peux monter dans mon train a Gerardmer même si je dois faire 3, 4 km en voiture ou en velo pour rejoindre la Gare, le quai…comme vous voulez
    je le fais !
    mais certainement pas plus par votre voie verte !!!!!!! Pour rejoindre un moyen de transport et non pas avec un bus ou on passe 50 au minimum de route et encore si t se passe bien circulation, météo…

    Fin de discussion pour moi également .

    répondre
    1. teuf teuf.

      Gerardmer > Epinal en train c’est 1 heure de trajet ( gare > gare ).
      Et arrivé à la gare d’epinal, on fait quoi ?
      Cela avec des horaires de depart et de retour qui cadreront rarement avec nos obligations.
      Un vrai bonheur….

      En voiture c’est 45 minutes domicile > destination finale sans contraites horaires.

      répondre
  11. Lucas

    demandez aux gens du coin si ils prenaient bcp le train avt dans nos vallées paumées ; non! ils préféraient l’auto , trains non remplis plus rentables et on hurle; avt c’était mieux, on avait tout, mais avons nous fait tout pour garder ce que nous avions de bien ? si on avait fait un effort; mais le problème on n’ a pa vu plus loin que le bout de notre nez , comme je dis on est seul à faire vivre un fond de vallée, que ce soit pour le train, le commerce, le travail, l’artisanat, la restauration, activités divers, on n’est les seuls et les seuls responsables si on a bcp perdu partout .Avec le prix de l’essence on a besoin de tjrs prendre l’auto comme on a perdu bcp tout est centralisé sur les villes plus de toubib ….le tsunami continue .

    répondre
  12. Fleur

    Les touristes ne veulent pas de train. Ils viennent a Gérardmer pour skier et se ballader. Pour eux, La voiture est necessaire au pied des pistes . Certains en on meme marre de la navette.
    Voyez par vous memes les parkings sont blindés.
    Et puis ils ont du pognon !! Ils s en foutent ils roulent. On ne les changera pas avec le train.

    répondre
    1. Max

      De toute façon qu’ils veulent ou pas, ils ont pas le choix de la voiture,
      Alors pas étonnant de voir toutes ces voitures et avant la fermeture de la ligne beaucoup de personnes se déplaçaient en voitures également, n’ empêche que les trains spéciaux corail comme ceux du ski étaient bien complet.

      répondre
      1. teuf teuf.

        L’existance ou la creation d’un ligne ne se justifie qu’avec un trafic journalier consistant.
        Ce ne sont pas les 3 pelés et 4 tondus succeptibles d’emprunter ce chemin de croix qui peuvent alimenter le choix d’une reouverture.
        On a pu le constater lors du catastophique et couteux essai de bus ( une trentaine de passagers transportés en 6 mois ).

        répondre
        1. Max

          Excusez moi, mais Vous me faites rire avec votre bus test

          Oui un bus qui vs dépose a bruyeres en relation physiquement avec les quelques ter en circulation à ce moment là.
          Mais concrètement vous preniez un bus donc pour après prendre un train qui se trouve a 20 km et encore avec le cadencement très maigre des circulations
          (chance si l horaire correspond a votre besoin) et en plus il fallait le savoir que le service existé car pas de communication entre les horaires du bus et la sncf ! Et même sur le net.
          Apres avoir testé le bus, il fallait vraiment le vouloir pour profiter du service , hors c’ est bien l inverse qu’il faudrait ( pas un casse tête )
          Même l’ agent de circulation sncf ne savait pas arrivé a bruyeres !
          A ca, rajoutons la possibilitée de ne pas pouvoir utiliser ce bus le week-end, encore moins pdt les vacances, jours fériés bref un test complètement nul= résultat nul
          Logique .

          répondre
          1. teuf teuf.

            Arretez de revez.
            Les contraintes seraient telles pour un voyage Gerardmer > Epinal que cela n’interesse plus personne.
            Creneaux horaires rigides et peu nombreux.
            Temps de trajet total beaucoup plus important.
            Complications à l’arrivée pour se rendre à sa destination finale.
            Retards.
            Greves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.