Search
vendredi 7 oct 2022
  • :
  • :

Murder party mathématique au lycée Georges-Baumont

image_pdfimage_print
Monster_Party_Lycée_Baumont (1)

L’équipe des enseignants tentant de décrypter un message audio ce jeudi après-midi.

Dans le cadre de la Semaine des mathématiques, qui se déroule cette année du 7 au 14 mars, une « Murder party » était organisée cette semaine et la semaine prochaine au lycée Georges-Baumont.

Une « Murder party » étant une forme de jeu de rôle grandeur nature, avec une enquête à résoudre via notamment des énigmes. Entièrement imaginée et conçue par Gwladys Tarby-Bonnard, enseignante en Mathématiques, avec l’aide de la documentaliste Charline Pochetat pour la partie communication, cette « Murder party » amène les équipes participantes, de 2 à 5 élèves ou enseignants, à se mettre dans la peau de l’inspecteur Baumont pour élucider la sombre affaire des poissons Bubulles.

Le 13 mars 2020, alors que le lycée fermait temporairement ses portes en raison du premier confinement, la femme de ménage constate que les poissons Bubulles ont purement et simplement disparu de l’aquarium du CDI. Mais elle ne s’inquiète pas plus que ça, la documentaliste les aurait sans doute pris en pension chez elle, comme à chaque veille de vacances. Après le confinement, très exactement le vendredi 5 juin à 18h, cette même femme de ménage tourne son regard vers l’aquarium, qui reste désespérément vide. Le lundi suivant, toujours pas de poissons à l’horizon. La documentaliste ne les ayant pas hébergé pendant le confinement, la femme de ménage commence à sérieusement envisager le pire. Les poissons Bubulles ont été enlevés… voire même assassinés !

6 professeurs fictifs sont suspects dans cette affaire, dont les portraits robots ont été réalisés par Timothé Lalevée, élève en classe de Première Professionnelle. Pour trouver le fin mot de l’histoire, les participants à cette « Murder party » mathématique doivent notamment décrypter un message audio avec un logiciel, étudier le Ph de l’eau pour savoir si elle n’est pas empoisonnée, étudier le diamètre d’un cheveu au microscope, et déverrouiller des documents informatiques grâce à des mots de passe dissimulés dans tout le lycée. Pour obtenir ces mots de passe, il faut au préalable résoudre des problèmes de maths pour découvrir les coordonnées où ils se cachent. L’équipe qui arrivera à résoudre l’affaire des poissons disparus se verra récompenser d’une médaille, fabriquée par les élèves en Bac Pro Technicien d’Usinage.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.