Search
mardi 17 mai 2022
  • :
  • :

Cruauté animale : la propriétaire de la chienne Emy condamnée par le tribunal correctionnel d’Epinal

image_pdfimage_print

Cruauté_Animale_Emy

Mi-février, alors qu’elle se promenait à La Verrerie-de-Portieux, non loin de Charmes, une dame a retrouvé Emy, une chienne de 12 ans, coincée au bord d’un ruisseau. Se trouvant dans un état lamentable (voir la photo ci-dessus), l’animal aurait été jeté volontairement dans l’eau par sa propriétaire.

Lourdement handicapé et souffrant de multiples maladies et autres maux, Emy, née d’un croisement entre un boxer et un husky, a été emmenée chez le vétérinaire. Malheureusement, la chienne a succombé 2 jours après avoir été sauvée du ruisseau, malgré les tentatives pour la soigner. Mais lorsque la promeneuse a contacté la propriétaire de Emy pour l’informer que sa chienne a été retrouvée, elle s’est montrée violente… et voulait à tout prix récupérer le corps de l’animal.

La réaction de la propriétaire a mis le doute chez la promeneuse, qui a contacté Au Nom Des Animaux. L’association de protection animale a fait une réquisition auprès du procureur de la République, ce qui a permis d’effectuer tous les examens médicaux nécessaires… et de constater que Emy était très mal en point. Le président de Au Nom Des Animaux Dominique Franiatte, également inspecteur pour la Fondation 30 Millions d’Amis, ne décolère pas : « Au vu de son état lamentable, elle n’a pas pu se retrouver là toute seule. Elle ne pouvait plus bouger ses pattes. Elle était très malade et négligée. Quelqu’un l’a forcément balancé là… Le vétérinaire a expliqué qu’elle n’avait aucune activité au niveau de ses pattes, et que cela était antérieur à sa présence dans l’eau. Elle souffrait d’une hernie discale. Il lui manque des poils et au moins 10 kilos. Elle était très négligée. Emy a simplement vécu l’enfer… »

Ne comptant pas en rester là, la Fondation 30 Millions d’Amis a déposé une plainte à l’encontre de la propriétaire de Emy, avecAu Nom Des Animaux, la SPA de Bouvelieures et l’ASPA des Vosges se portant parties civiles. Le jugement a été rendu le 7 avril dernier au tribunal correction d’Epinal, où la propriétaire a été reconnue coupable de ce qui lui était reproché. A savoir négligence, acte de cruauté et mauvais traitement infligé à un animal. Elle a été condamnée à 4 mois de sursis, assortis de 300 euros d’amende et d’une interdiction définitive de détenir un animal. De plus, les différentes parties civiles ont obtenu la somme de 2100 euros. « Nous avons obtenu satisfaction, à savoir l’interdiction définitive de détenir un animal » souligne Dominique Franiatte, en guise de conclusion de cette triste affaire.

J.J.




11 réactions sur “Cruauté animale : la propriétaire de la chienne Emy condamnée par le tribunal correctionnel d’Epinal

  1. LM88

    On est à des années-lumière de la peine maximale encourue pour des actes de cruauté envers les animaux !
    3 ans de prison ferme et 45000 € d’amende..
    Et qui va vérifier si elle ne va pas remettre ça ?!?
    En lui souhaitant d’agoniser un jour dans le caniveau..

    répondre
    1. Baya AC

      Je suis bien de votre avis qu’elle agonise un jour dans un caniveau et voir l’effet que sa lui ferait … Je préfère me stoper la je pourrais avoir des mauvais propos

      répondre
  2. Vosges

    C’ est quoi cette sanction à 2 balles???? La justice… c’est vraiment du n’importe quoi, du n’importe quoi. Pour moi cette dame, elle passerait tous ces week-end à la SPA à s’occuper des animaux…sous l’autorité d’un chef!!!!!!

    répondre
  3. JLD88

    LA-MEN-TABLE

    Aussi bien pour cette SAUVAGE qui n’a aucune once d’humanité,
    que pour ce qu’on appelle communément la « justice ». Au regard des atrocités faites à ce pauvre chien, cette « pseudo-justice » n’en mesure aucunement la gravité. Elle « sanctionne » cette TORTIONNAIRE, pour une fois identifiée, d’une sanction des plus ridicules. Comment s’étonner alors du nombre de ces sauvageries dans notre belle société ?

    répondre
  4. Bainier Anthony

    C’est honteux ! Seulement 4 mois avec sursis et 300 malheureux euros. Elle aurait mérité minimum 5 ans de prison ferme et 50 000€ d’amande minimum si je l’aurais jugé moi-même. C’est une honte

    répondre
  5. Jules

    UNE HONTE

    Je cite : la propriétaire de la chienne Emy condamnée par le tribunal correctionnel d’Epinal

    Et vous appelez cela une condamnation !! , on se fout de la gueule des gens !!

    J’espère que cette mégère croupira un jour seule chez elle et que personne ne lui viendra en aide … il faut la laisser crever dans son trou quand son heure viendra !!

    Jules

    répondre
  6. Beyen

    Ignoble!!!
    Je trouve bien-sûr ignoble la sanction mais ce que je trouve encore plus ignoble et que nous ne donnons jamais le nom des bourreaux, je cite pourquoi et imaginez vous à la place de l’animal à ce moment même où vous lisez la cause:
    Les noms et prénoms des accusés ne sont jamais divulgués,faute de représailles.
    Ça me dépasse je n’ai pas de mot
    Pauvre petite chienne, ton bourreau mériterait temps de morfler comme tu as morfler.
    Paix à ton âme petit ange

    répondre
  7. jody

    C’est une peine pas à la hauteur de la souffrance de cette petite fifille comment peut on infliger tant de cruauté envers un animal ? Je suis vraiment écœurée de tant de lachété

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.