Search
vendredi 27 mai 2022
  • :
  • :

Election présidentielle – Lettre ouverte de Michel Fournier, président de l’Association des Maires Ruraux de France

image_pdfimage_print
michel-fournier-maire-des-Voivres-1024x768

Michel Fournier est maire de la commune vosgienne des Voivres. Il est également président de l’Association des Maires Ruraux de France. (Archive)

Suite aux résultats du premier tour de l’élection présidentielle, au terme duquel le président Emmanuel Macron est arrivé en tête, Michel Fournier, maire de Les Voivres dans les Vosges et président de l’Association des Maires Ruraux de France, s’est exprimé à travers une lettre ouverte.

«  L’Association des Maires Ruraux de France n’a pas pour principe de soutenir un candidat ou un autre, et chacun fera bien entendu comme sa conscience le lui dicte. Mais les maires ruraux, « fantassins » de la République, qui sont en première ligne pour recueillir et comprendre les motivations de leurs concitoyens, ne peuvent détourner le regard quand le risque pour le pays est si grand. On a beau dire que le vote extrémiste est un symptôme et non une solution, tant que les gouvernements, quels qu’ils soient, n’en tiendront pas réellement compte, la trajectoire du vote sera malheureusement la même.

Aussi, ils appellent solennellement tous les acteurs de la vie politique à reconsidérer leur manière d’être et leur action qui conduisent à la situation de fracture que connait le pays. Les Maires ruraux chérissent la Démocratie et la République et pour cela, sans tergiverser, appellent à voter pour le seul candidat qui incarne ces valeurs. Il ne s’agit pas pour autant de délivrer « une carte blanche » par défaut. Les maires ruraux de France demandent instamment qu’une réponse soit donnée aux espoirs exprimés à travers le Pays.
Malgré une réelle prise en compte de nos espaces ruraux depuis cette mandature avec la mise en place de l’agenda rural et la nomination d’un secrétaire d’état à la Ruralité au sein du ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations Territoriales avec les Collectivités, la France rurale souffre d’avoir été pendant trop longtemps maintenue à la marge et ignorée par des pouvoirs publics qui n’ont eu que le mot « métropolisation » à la bouche. Elle est fatiguée de devoir se battre pour conserver l’essentiel des services publics : une école qui instruit, un médecin qui soigne, un gendarme qui protège, un train qui s’arrête… Elle est en colère de ne pas voir reconnu le potentiel extraordinaire qu’elle porte en matière de capacité d’accueil de nouvelles populations, de développement économique, de ressources humaines, agricoles, culturelles, territoriales…
La pandémie liée à la COVID 19 a enclenché un besoin nouveau pour un certain nombre d’urbains, celui de découvrir nos territoires et la qualité de vie qu’ils peuvent apporter ! La connexion par la fibre de l’ensemble de nos villages doit être poursuivie car cela conforte les possibilités d’y vivre et d’y travailler.
Les membres de l’Association des Maires Ruraux de France ont présenté 20 propositions et 10 engagements pour cette élection et celles des législatives qui vont lui succéder. Autant d’appels lancés aux élus de la République, à son gouvernement et à son administration.
Ceci pour que les choses changent. Pour que le regard sur les ruraux et la ruralité change. Pour qu’enfin, les responsables politiques du pays investissent massivement sur la ruralité, qui ne se résume pas à l’activité agricole. Et ceci, non seulement dans l’intérêt de la ruralité, mais dans l’intérêt des espaces urbains également.
Loin de tout égoïsme particulier, à l’heure où l’Europe est dans la plus grande interrogation quant à sa sécurité physique, alimentaire et énergétique, l’Association des Maires Ruraux de France se veut responsable afin de soutenir toutes les initiatives du futur président au nom de notre Liberté sévèrement gagnée et nous rejetons toute complicité existante.
Loin des propos démagogiques, nous exigeons que vous écoutiez avec attention les intentions fortes pour la ruralité et les précisions programmatiques qui les accompagnent de notre part. Nous vous invitons à aller bien au-delà, dans l’intérêt du pays. La France est urbaine ET rurale, avec toutes les nuances entre ces deux formes sociétales et urbanistiques.
Et parce que la France rurale c’est 88 % du territoire et 33% des habitants, il est temps de sortir de l’idéologie portée par les funestes lois territoriales des derniers temps et de restituer aux territoires, à ses habitants, à ses élus, la capacité à agir en toute responsabilité. Et en tout premier lieu, à ce qui reste le socle intemporel du pays et qui, plus que tout autre, incarne en synthèse, la démocratie, le territoire et la population, c’est-à-dire, la Commune. »



15 réactions sur “Election présidentielle – Lettre ouverte de Michel Fournier, président de l’Association des Maires Ruraux de France

  1. Haxaire

    Mr Fournier, Avec tout le respect et l’admiration que j’ai pour votre fonction oh combien fondamentale j’ai le regret de vous dire que vous outrepasserz vos droits et sortez totalement du champ de compétences qui est le vôtre. Vos sous-entendus sont inacceptables. Si nous en sommes là aujourd’hui, la faute en revient à qui ? A ceux qui pilotent tous les échelons de la démocratie y compris les maires ruraux que vous incarnez et représentez. A force de « ronronner » pour privilégier des postes et mandats, RIEN NE SE FAIT DANS NOTRE PAYS et ce depuis des
    décennies… TRAVAILLONS TOUS ENSEMBLE DANS NOS DIVERGENCES POUR APPORTER DES REPONSES CONCRETES AUX PROBLEMES DES CITOYENS (emplois, transports, POUVOIR D’ACHAT DE PLUS EN PLUS DEGRADE par des politiques scélérates, santé et déserts médicaux, environnement et pollutions de tous ordres…). Si j’ai mal interprété vos propos et motivations, j’en suis désolé et m’en excuse bien sincèrement.

    répondre
    1. John

      Bonjour

      pas tout à fait d’accord avec vous même si je ne suis pas partisan de l’initiative de M. Fournier.
      En effet il est un peu fort de café d’écrire je vous cite:
      « Si nous en sommes là aujourd’hui, la faute en revient à qui ? A ceux qui pilotent tous les échelons de la démocratie »

      Si on en est là aujourd’hui c’est parce que les citoyens que nous sommes avons oublié que nous avons tous une responsabilité dans les choix que nous avons fait ou pas, sur les programmes et les personnes qui les proposent mais aussi pour beaucoup en n’allant plus voter!
      Il est tellement plus facile de critiquer que d’agir sur le terrain de la démocratie…
      C’est la fin d’un cycle et certains risquent d’avoir une bonne gueule de bois avant la fin de l’année…

      répondre
  2. valentin

    les élections sont le reflet de la santé de notre monde rural , et je suis scandalisé par le paquet de Judas qui poussent à voter Macron des retournes vestes qui infantilisent les gens, comme si on n’était pas assez grand pour choisir nous même ; on a bien dupé des électeurs dans bcp de partis , ciré les bottes à Macron non merci autant aller se promener .

    répondre
  3. Alexandra

    Monsieur Fournier permettez-moi avec tout le respect que je vous dois….pourquoi orienter le vote du second tour… que pensez-vous de tous ces éliminés du premier tour exception faite Monsieur Lassale qui « tapaient  » sur le candidat Macron et à peine le premier tour fini appellent à voter et donc élire le candidat Macron Par contre entièrement d’accord avec vous pour faire pression sur les élus

    répondre
  4. Vosges

    L’ambiguïté de cette lettre est sujette à interprétations…je confirme. Je pense que c’est un courrier pour rien comme tant d’autres initiatives portées par certains Maires, l’avenir de la France est en jeu, et ce n’est pas avec des courriers pour rien et des dépenses inutiles que le pays se redressera. Vous n’avez donc pas d’autres choses à faire!!!!!!

    répondre
    1. Bingo.

      Mr Fournier a tout à fait raison de defendre la ruralité et de mettre la pression sur les etats majors parisiens.
      Déja que les territoires sont abandonnés, que serait ce si on laissait faire nos enarques en restant les bras croisés.
      Il y a du goudron et des plumes qui se perdent…

      répondre
  5. Haxaire

    A tous les lecteurs, commentateurs et à Mr le Président FOURNIER, maire des Voivres.

    Pour étayer mon premier propos de ce matin quelle n’est pas ma stupéfaction de constater que dans la commune de Les Voivres Madame Le Pen est nettement en tête en réalisant 4 fois le score du président / candidat, notons le bien !
    Alors Monsieur Fournier cela prouve au moins que vos administrés sont fort mécontents puisque le vote de la radicalité rurale est représentée dans votre commune par 2 électeurs sur 3 (même au-delà de 70 %). Cela devrait pour le moins vous interpeller et vous interroger aussi sur votre action même si nous ne sommes pas à une élection municipale.
    Dans ce cas précis prenez du recul et surtout restez modeste ! Quel toupet en effet de venir ici, par ce support médiatique, donner des leçons et qui plus est des consignes de vote en louvoyant à demi-mots ! .
    Non, Monsieur le Président, personne n’attend vos conseils peu pertinents et commencez, s’il vous plait par « BALAYER DEVANT VOTRE PORTE » et également dans VOTRE MAISON. Je vous en saurai gré et les électeurs de la France rurale aussi. Merci à tous de votre contribution.

    répondre
  6. Bonnin

    Je vais résumer la situation en qq mots.
    J’écoute, je regarde, je lis, et me rends compte que tous les contestaires retournent rapidement leur veste, comme si la punition qui leurs est infligé depuis 5 ans ne leurs suffisaient pas. Il me semble que, sans trop me tromper tous ces français qui vont voter Macron, souffrent du syndrome de Stockholm..

    répondre
    1. Ouille.

      Le vote Macron est d’abord un vote bourgeois .
      Un vote de ceux qui ne sont pas forcement d’accord avec lui, mais qui ont surtout peur des extremes.
      Essentiellement un vote de defense et non de conviction.

      répondre
  7. Constat

    Les citoyens ont la capacité d’évaluer le travail du président pendant les cinq années écoulées .S’il n’y a pas grand chose de fait , pourtant avec des promesses , ça se voit . Ce sont toutes ces années des différents présidents au pouvoir qui aboutissent , et qui font par leur immobilisme la propagande des extrêmes . Et par déontologie , toute personne ayant des responsabilités dans cette politique de faillite de notre pays se doit de laisser le choix aux citoyens sans essayer de les convaincre dans leur vote , sachant que c’est une des dernières libertés qui nous reste ! Alors , les consignes de vote , gardez les pour vous . S’il arrive au pouvoir la personne « indésirable » aux yeux de la majorité des politiciens actuels , si la politique menée se révèle désastreuse , les français sauront bien le dire . Il y a pae exemple quelques années en arrière ce genre de mécontentement à lequel les réponses sont toujours attendues . Alors aujourd’hui , on renégocie , on fait les beaux yeux , on « emmerde plus personne » , (alors que quelques mois en arrière , il était question d’emmerder jusqu’au bout :citation Maron) ,on est prêt à tout , on revalorise le point d’indice des fonctionnaires , etc etc ….Mais ce n’est pas quand on a fait dans la culotte qu’il faut penser à l’enlever , c’est avant !.

    répondre
  8. Chouki

    Signer un chèque en blanc à un banquier fourbe qui vous a trompé en toute impunité (la liste est longue) pendant 7 ans tout en vous faisant croire l’inverse jusque ce jour en promettant pour demain ce que vous voulez entendre est intelligent ?
    La « gauche » , caviar ou militante, qui va mettre son bulletin pour l’argent et le capital, les magouilles de la braderie de l’industrie française, la privation de liberté pour mieux soumettre le peuple abêti aux ordres de la finance mondialiste c’est indécent ?
    Les communes mais surtout le peuple, obéissants et besogneux,, paieront au prix fort…
    Et vous avez commencé à payer, énergies, inflation….ce n’est que le début.

    répondre
    1. Ouille.

      Effectivement.
      Les gens ne se rendent pas compte que la benzine à 2 euros est la consequence directe d’un euro devenu faible.
      Nous sommes tous en train de payer le quoi qu’il en coute de la BCE et de sa planche à billets.

      répondre
  9. Haxaire

    Oui et on voit bien les connivences de circonstance se préciser : le « Sarkoton » de retour sans aucune dignité, Valls l’homme des AR Evry / Barcelone, Jospin l’ombrageux et Cazeneuve le besogneux ,TOUS ressortent des placards pour avancer leurs pions. Quant à Castex, « sourire d’avril, » est dans son timing, il pollue la France entière pour aller voter à Prades en usurpant les moyens de l’état (jet privé) ; les procurations et les trains c’est pour les smicards. Il se sent inutile car on va reconfiner et il sera bientôt au chômage avec…des avantages à vie que nous financerons.Pauvre France !

    répondre
  10. ?

    N’allez pas voter c’est la seule solution . Ce sera une première si le parti abstentionniste est totalement majoritaire( mais je rêve il y a toujours des adorateurs) .C’est dommage car des gens se sont battus pour ce droit de vote . Mais actuellement tel que cela est pratiqué ce n’est plus un vote démocratique . Le président avait promis la proportionnelle ,c’est comme cela qu’il a attiré le président du modem dans ses filets et qu’a t’il fait ? Rien .Mais maintenant il en reparle car il sait qu’il n’ aura pas de troisième mandat et la patate sera pour le suivant . Enfin s’il est élu !
    Nous allons d’ici peu retrouver les ronds points jaunes car il y aura trop de mécontents que ce soit n’importe lequel des deux élus .

    répondre
  11. Monnier

    Monsieur fournier
    Vous avez recu un cheque de combien par monsieur macron pour faire pression sur la population .
    Moi je dit aller tt voter marine lepen
    Fini les petites maqouille
    Vie marine vie la France

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.