Search
jeudi 7 juil 2022
  • :
  • :

Retour sur la venue de Elisabeth Borne, nouvelle première ministre, à Saint-Dié-des-Vosges Et si David Valence...

image_pdfimage_print

Elisabeth_Borne_SDDV (3)

Elisabeth Borne a été nommée première ministre ce lundi 16 mai, succédant à Jean Castex. Un peu moins de 3 ans avant cette nomination, le 1er juillet 2019, alors qu’elle occupait la fonction de ministre des Transports, la polytechnicienne originaire de Paris s’était rendue à Saint-Dié-des-Vosges, dans le cadre de la signature de la convention actant la réouverture de la ligne ferroviaire Epinal – Saint-Dié-des-Vosges.

A ses côtés se trouvaient le maire David Valence, le président de la Région Grand Est Jean Rottner, le directeur national de SNCF Réseau Patrick Jeantet et le préfet des Vosges Pierre Ory. Après la signature de la convention, qui s’était déroulée au Grand Salon de l’Hôtel de Ville, Elisabeth Borne s’était rendue à la gare ferroviaire de la ville, où lui avait été présentée le futur pôle multimodal. Elle avait également échangé avec des cheminots syndiqués CGT, qui lui avaient fait part de leurs inquiétudes vis à vis de la réforme de la SNCF. Une réforme qu’elle avait mené et fait adopter en 2018.

Quelques mois plus tôt, le 6 mars de la même année, Elisabeth Borne avait remis l’insigne de chevalier dans l’Ordre National National du Mérite à David Valence, lors d’une cérémonie qui s’était tenue à Paris, au ministère de la Transition écologique et solidaire et des Transports. Et si David Valence…

J.J.




5 réactions sur “Retour sur la venue de Elisabeth Borne, nouvelle première ministre, à Saint-Dié-des-Vosges

    1. JEAN-JACQUES DENIZART

      Bienvenue à la nouvelle première ministre…… Si elle va a sddv qu’elle en profite pour compter le nombre de voyageurs su la ligne qu’elle a inauguré entre epinal et sddv. 21 millions pour 50 km de voies. Honteux pour des trains vides. 19 par jours. Et je ne parle même pas des bus qui circule à vide… Bienvenue a vous madame et notre argent pour vous permettre des chantiers inutiles.

      répondre
      1. Laurent Beria

        Patience, le prix des carburants et dérivés, jusque l’électricité, fera beaucoup souffrir l’hiver prochain.
        Les billets seront peut-être aussi plus abordables sur une illumination d’un « responsable » du grand est.
        Et ça reste un service public.
        On n’est pas chez Renault ou Total.
        Bussang ou Cornimont n’ont plus cette chance.

        répondre
  1. cloclo88

    Tout le monde le sait, DV à les dents longues et a choisit le camps qui lui offre le plus d’opportunité, il se rêve au minimum secrétaire d’état… mais pour cela, il faut encore qu’il gagne au prochaine élection et avec un RN (même parachuté), une LR (la guerre des droites), une union des gauches, ce n’est pas encore gagné !

    répondre
    1. jack

      le problème c ‘est qu’il est pas trop fûté ,DV….être sous l’étiquette macron , dans le coin c’est justement pas très vendeur….et en face y’a du monde, du répondant ,tout ce qu’ il ne supporte pas.. ,il sera battu sans aucun doute…son côté lèche botte est devenu insupportable pour de nombreux locaux ,donc pas mal élus qui ne peuvent plus l’encadrer…allez il va finir tant bien que mal son mandat de maire et bye bye..

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.