Search
vendredi 1 juil 2022
  • :
  • :

La Festoye du Mansuy revient en force le week-end des 9 et 10 juillet !

image_pdfimage_print
Présentation_Deuxième_Festoye_Mansuy

La Rapière Déodatienne attend de pied ferme l’ouverture de la deuxième Festoye du Mansuy.

Après un coup d’essai réussi l’été dernier, la Festoye du Mansuy revient en force le week-end des 9 et 10 juillet, toujours au parc Jean-Mansuy mais également au rez-de-chaussée de l’Espace François-Mitterrand. En force, car la deuxième édition de la fête médiévale déodatienne se veut plus riche, plus grande et plus professionnelle que celle de l’an passé.

A l’organisation, on retrouve à nouveau la Rapière Déodatienne, qui s’est associée à la Première Compagnie d’Arc de Saint-Dié-des-Vosges, la Ville et la Communauté d’Agglomération. Carole Gilles, secrétaire de l’association d’escrime et artistique, l’assure : il n’y aura pas le temps de s’ennuyer lors de ces 2 journées aux accents médiévaux. Le programme proposé est en effet dense et varié, et il y aura beaucoup de choses à faire sur place.

Pas moins d’une cinquantaine d’exposants, venus de la France entière et des pays limitrophes comme la Belgique et l’Allemagne, seront ainsi de la partie. Forge, bijoux, perles à la flamme, costumiers, chausseurs médiévistes, fabrication de cornes, travail sur bois, facteurs d’arcs et de flèches, enlumineuse en la personne de Martine Esparcieux… sans oublier la présence de l’association belge « Verre Historique », qui a pour vocation la promotion et l’étude du verre ancien. C’est notamment « Verre Historique » qui a réalisé des services en verre de la série « Games of Throne ».

Seront également de la partie des associations locales, telles que l’association naturaliste et historienne BERIAN, le club canin déodatien et le club d’échecs de Saint-Dié-des-Vosges, qui proposera des parties d’échecs médiévales. Le « Donjon Déodatien, le magasin de jeux de société qui a récemment déménagé rue Thiers, sera aussi présent à l’occasion de cette deuxième « Festoye du Mansuy ». Et en marge de la fête médiévale, le musée Pierre-Noël accueillera des enlumineuses le lundi 11 juillet. « C’est une fierté pour nous de pouvoir partager ce moment avec d’autres associations, commerce et structure du secteur, tout en leur permettant d’être visibles » souligne Sébastien Florent, président de la Rapière Déodatienne.

Côté animations, là aussi les organisateurs n’ont pas fait les choses à moitié, avec un camp médiéval reconstitué, des combats d’escrime ancienne, une conteuse, de l’initiation au tir à l’arc, à la calligraphie et à la peinture, des démonstrations broderie, vannerie et reliure. La partie musicale ne sera pas en reste, avec la musique et les chants médiévaux de la compagnie Hauvoy tout au long du week-end, et un concert de l’ensemble Trecanum dimanche soir pour clôturer la fête. Et il sera bien entendu possible de boire et manger comme au Moyen-Âge, en s’attablant à l’auberge de l’Enchanteur. Au menu : viandes et légumes grillés.

Le tout en sachant que les festivités débuteront dès 10h samedi matin, que le tarif d’entrée est fixé à 1 euro (gratuit pour les enfants passant sous la garde de l’épée à 2 mains), mais que toutes les animations du week-end seront gratuites. Et comme l’an dernier, les costumes sont plus que bienvenus. Quant à l’avenir, la Rapière Déodatienne a la volonté de pérenniser l’événement et de développer de nouveaux partenariats, afin que la Festoye du Mansuy s’installe comme l’un des rendez-vous phares de l’été déodatien.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.