Search
mercredi 6 juil 2022
  • :
  • :

La saison apicole démarre sous de bons auspices à Saint-Dié-des-Vosges

image_pdfimage_print
Démarrage_Saison_Apicole_SDDV (5)

L’adjointe Brigitte Henri, la directrice du Développement durable de la Ville Isabelle Didierdefresse, le président de « J’adopte une ruche en Déodatie » et apiculteur amateur Jean-Louis Perrotey, et son fils Erwan, sont venus ce vendredi matin constater la bonne forme des ruches installées dans le parc de l’ancienne médiathèque Victor-Hugo.

La saison apicole 2021 est une saison à oublier pour l’association « J’adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges », puisqu’elle s’est montrée purement et simplement catastrophique. Aucune récolte de miel n’a d’ailleurs été réalisée, pour laisser un maximum de chances de survie aux essaims des 10 ruches de l’association, installées en haut de la Tour de la Liberté, dans le quartier Gratin et dans le parc de l’ancienne médiathèque Victor-Hugo.

« Nous avons perdu 6 essaims sur les 10 l’hiver dernier. Nous avons du en racheter, mais grâce à la solidarité des apiculteurs locaux nous cela ne nous a pas coûté trop cher. Actuellement les colonies sont en train de se développer, les reines pondent chaque jour. D’ici fin juin, on devrait pouvoir poser des hausses (NDLR : des étages supérieurs dans la ruche), pour une récolte à la fin du mois de septembre, voire début octobre. Les conditions actuelles laissent augurer une belle saison apicole. En tout cas je suis très optimiste, contrairement à l’an dernier » explique Jean-Louis Perrotey, président de « J’adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges » et apiculteur amateur depuis 45 ans.

Et comme l’a souligné Isabelle Didierdefresse, directrice du Développement durable de la Ville et secrétaire de l’association, « nous espérons pouvoir à nouveau participer au concours national des miels de France, où nous avons obtenu à 2 reprises le premier national ainsi qu’une médaille de bronze. Le concours a lieu début septembre, il faudra donc pouvoir être en mesure de récolter du miel avant. » Le miel déodatien est principalement du miel de montagne, de châtaigner et de sapin. Isabelle Didierdefresse tient également à rappeler que les pissenlits sont très importants pour réaliser une bonne saison apicole, car le pissenlit est une plante très mellifère. La fauche tardive est également importante pour les abeilles, les autres insectes pollinisateurs, et pour la biodiversité en général.

Les personnes qui souhaiteraient adhérer à l’association « J’adopte une ruche en Déodatie », et ainsi parrainer les ruches déodatiennes, sont invitées à retirer leurs bulletins d’inscription à l’accueil de l’Hôtel de Ville, ou en contactant directement l’association au 06-52-12-18-95. Une adhésion de 5 euros minimum est demandée, sachant que l’association compte à ce jour environ 130 adhérents.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.