Search
vendredi 30 sept 2022
  • :
  • :

Saint-Dié-des-Vosges décide de sévir contre les dépôts sauvages de déchets

image_pdfimage_print
Lutte_Contre_Dépôts_Sauvages_Déchets_SDDV (3)

Face aux nombreux dépôts illégaux de déchets à Saint-Dié-des-Vosges, le maire Bruno Toussaint (à gauche) a décidé de sévir.

Face aux nombreux et incessants dépôts de déchets sauvages aux 4 coins de Saint-Dié-des-Vosges, le maire Bruno Toussaint a décidé de sévir avec la verbalisation systématique des contrevenants.

« Lorsque j’ai pris ma fonction de maire, il y a un mois, j’ai déclaré que j’allais me battre pour que Saint-Dié-des-Vosges soit une ville propre. La lutte contre les dépôts sauvages de déchets s’inscrit dans cette logique. Et j’estime que Saint-Dié-des-Vosges n’est pas le dépotoir des villes alentours. Car des habitants des communes où les ordures fonctionnent avec un système de pesée préfèrent jeter leurs sacs à Saint-Dié-des-Vosges. En conséquence, les points de dépôts des ordures doivent être nettoyés tous les jours tellement le nombre de sacs poubelles est important. Sachant que les services techniques retrouvent également des encombrants » a déclaré Bruno Toussaint ce vendredi matin, qui s’est rendu aux bacs de regroupement situé à l’intersection des rues de Dijon et d’Ormont Prolongée. Un endroit où les dépôts illégaux de déchets sont particulièrement importants. Pour lutter contre ces dépôts sauvages, une caméra a été récemment installée par la Ville.

Bruno Toussaint de préciser à ce propos : « Nous avons déjà identifié grâce à la caméra, via les plaques des véhicules, une soixantaine de personnes qui n’ont pas à déposer leurs ordures ici. 70% de ces personnes résident à Nayemont-les-Fosses. Nous avons fait de même à Kellermann et au stade de rugby, où la majorité des dépôts sauvages de déchets sont le fait d’habitants de Sainte-Marguerite. Au total, 5 caméras mobiles seront déployées sur la ville et des agents de la Police Municipale effectueront de la surveillance discrète pour prendre les contrevenants en flagrant délit. Il n’y aura pas de cadeau de fait, on verbalisera tout le monde. En plus de leur amende, les personnes concernées recevront une lettre et seront reçues par le premier adjoint. Et pour tout sac poubelle trouvé en dehors des lieux de dépôts, il sera ouvert pour essayer de retrouver une adresse. C’est malheureux d’en arriver là et de sévir, mais on n’a pas pas le choix vu la situation actuelle. L’idée est que les gens comprennent qu’on ne jette pas ses ordures n’importe où et n’importe comment à Saint-Dié-des-Vosges. Cela concerne donc également les Déodatiens. Mais on ne prend personne en traître, des affiches ont été installées pour signaler que les dépôts d’ordures sont destinés uniquement aux riverains. »

Pour rappel, en France le non respect des modalités de collecte des déchets est sanctionné par une amende de 35 euros, majorée à 75 euros si elle n’est pas payée dans les 45 jours. Le dépôt, l’abandon, le jet ou le déversement de tout type de déchets sur la voie publique sont punis d’une amende forfaitaire de 135 euros, majorée à 375 euros passée 45 jours. En cas de dépôts sauvages d’ordures à l’aide d’un véhicule, l’amende peut atteindre 1500 euros avec confiscation du véhicule – voire 3000 euros en cas de récidive – car cela constitue une contravention de 5e classe. La sanction peut même grimper à 75 000 euros d’amende et 2 ans de prison pour une entreprise se livrant à ce genre de pratique, car cela contrevient au Code de l’environnement.

J.J.




7 réactions sur “Saint-Dié-des-Vosges décide de sévir contre les dépôts sauvages de déchets

  1. Véronique THIÉBLEMONT

    Pour une ville propre..prenons les grands moyens…
    Et vérifions aussi la capacité des containers par rapport aux nombres d’habitants/ immeuble….et soyons moins pointilleux à l’accueil de la mairie quand de nouveaux habitants viennent chercher des sacs jaunes….accueil et propreté. ?.ça va de pair non ?!!

    répondre
  2. David

    Il est tellement plus facile de traiter les conséquences que les causes…Si la communauté d’agglomération était bien gérée avec un président soucieux du territoire plutôt que de son avenir, les ordures ménagères seraient uniformisées au niveau de l’agglo depuis 5 ans qu’elle est créée. Et ce problème n’existerait pas…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.