Search
vendredi 7 oct 2022
  • :
  • :

Vers une fin de l’éclairage public de 22h à 5h à Saint-Dié-des-Vosges ? La question est posée

image_pdfimage_print
changement des lampes à sodium par des Leds-25

Une partie de l’éclairage public de Saint-Dié-des-Vosges utilise des lampes à LEDs, comme c’est par exemple le cas rue Thiers. (Archive)

La question de l’économie d’énergie est sur toute les lèvres en cette période de rentrée. Le maire de Saint-Dié-des-Vosges Bruno Toussaint, soucieux de cette question, a lancé une consultation informelle sur sa page Facebook ce jeudi soir, afin de recueillir les avis des Déodatiennes et Déodatiens sur une éventuelle extinction de l’éclairage dans les rues de la ville, de 22h à 5h.

Cette publication a fait réagir, avec 164 commentaires à 11h ce matin. Si la majorité de ces commentaires sont favorables à l’extinction de l’éclairage public sur cette plage horaire, quelques personnes émettent cependant des réserves.

Une telle mesure entraînerait, selon certains commentaires, une augmentation de l’insécurité. « C’est beau pour l’économie d’énergie mais dans les faits c’est dangereux. Je fais allusion à l’insécurité. » ; « Eteindre un lampadaire sur deux si c’est possible. Il y a de l’insécurité en ville et attention aux commerces qui seront le cible de dégradations et autres. Si on pouvait tout éteindre, ce serait encore mieux. » ; « Pour les vols et les agressions cela fait peur… Pourquoi ne pas les réduire à un sur deux plutôt ? »

D’autres personnes suggèrent d’installer des lampadaires à détection, de décaler le début de l’extinction à 23h ou minuit au lieu de 22h, voire de laisser éclairé l’hyper centre plus longtemps, comme le suggère le conseiller municipal Romain Ganier, du groupe d’opposition « Saint-Dié Ecologique et Citoyenne ». « Il faut, selon moi, diminuer la consommation tout en garantissant un éclairage public intelligent, dans une ville comme Saint-Dié-des-Vosges avec une vie nocturne active, pour continuer à guider et à sécuriser les citoyens la nuit. Votre proposition d’éteindre la vielle de 22h à 5h est une bonne idée, mais pas partout et, je pense, à des horaires qui conviennent mieux à nos habitants en fonction des quartiers. Sur l’hyper centre-ville et le centre-ville, cela me paraît compliqué de couper avant minuit et de rallumer après 4h. »

J.J.




7 réactions sur “Vers une fin de l’éclairage public de 22h à 5h à Saint-Dié-des-Vosges ?

  1. valentin

    Réduction oui, suppression totale non, si on coupe l’éclairage d’un lotissement, bonjour aux cambriolages ou agressions, ou alors y installer une caméra infrarouge. Pourquoi avions nous payé pour l’installation d’un éclairage si aujourd’hui ça s’avère inutile ?

    répondre
  2. MOINE

    Bonjour.
    C’est très bien de couper l’éclairage public, Mais ne serait il pas plus judicieux d’allumer plus tard et couper l’éclairage plus tôt le matin, car souvent il fait jour et encore la lumière, allumé.
    D’autre part il faudrait que nos citoyens éteigne les lumière chez car en face de chez moi des fenêtres sont allumé presque jour et nuit. Es ce que ces gens là paye leur facture !!!!
    A méditer.

    répondre
  3. Lisa

    Très bonne idée !!

    Au moins tester pendant deux semaines si il y’a de l’insécurité ou pas …

    Après en centre ville en effet faudrait quand même laisser quelques lampadaires allumés histoire jusque minuit …

    répondre
  4. Bernadette

    C’est bien Mr le maire de consulter vos concitoyens mais autrement que par Facebook beaucoup de vos administrés ne sont pas sur les réseaux sociaux cela crée donc une discrimination quand à la démocratie participative

    répondre
  5. Lisa

    Une autre suggestion même si cela ne concerne pas la ville … éteindre la musique dans les magasins. Ça sert à rien . Et ça pollue les oreilles lol

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.