Search
vendredi 9 déc 2022
  • :
  • :

Aux origines de la fête d’Halloween

Écouter cet article
image_pdfimage_print
Origines_Fête_Halloween_BERIAN (2)

(Photographies Jean-Michaël Choserot)

La fête d’Halloween sera célébrée lundi prochain, le 31 octobre. Une fête populaire qui est revenue en force en France dans les années 90 et qui, contrairement aux idées reçues, n’a pas été importée d’Amérique. Car c’est bien en Europe que la fête d’Halloween est née, comme l’explique Jean-Michaël Choserot, président de l’association naturaliste et historienne BERIAN.

« Halloween nous vient de nos ancêtres païens, celtes et germains, dont certaines traditions ont perduré jusqu’au XIXe siècle. Comme par exemple nourrir les esprits, en enterrant des fruits dans la terre. Ou encore creuser des citrouilles lors de cette nuit de Rommelbootzen Naat. Ce qui signifie en francique lorrain « Nuit des betteraves grimaçantes ». On retrouve ainsi cette fête sous les noms de Samon, Samonios en langue gauloise, et de Samain ou Samhain en celtique irlandais, mais aussi Haustblot et Ahnenfest ou Totenfeier en langue germanique. »

A l’origine, ce qui est aujourd’hui la fête d’Halloween était la troisième et dernière fête des récoltes de l’année, après Lugnasadh et Mabon. Elle venait marquer le début de la saison sombre et le temps du repos, car la Nature s’endort pour renaître à la saison claire, au printemps. Samonios, l’ancêtre d’Halloween, était aussi une fête des morts qui offrait une ouverture sur l’autre monde, « le Sidh ».

Jean-Michaël Choserot de préciser à ce propos : « Chez les Celtes, il n’y avait ni paradis ni enfer. Les notions de bien et de mal n’existaient pas vraiment dans leurs croyances. Ainsi, durant cette période où les 2 mondes se touchaient, les morts comme les vivants pouvaient voyager de l’un à l’autre. Craignant la venue d’un ou des mort(s) ainsi que des créatures fantastiques qui auraient la volonté de rester dans le monde des vivants, ces derniers avaient pour habitude de se déguiser afin de les effrayer… et de les faire ainsi retourner dans le Sidh. »

Cette coutume de se déguiser au moment d’Halloween est donc reprise encore aujourd’hui, même si c’est davantage la forme que le fond qui a été retenu au fil du temps. « De nos jours, cette coutume permet une bonne soirée d’amusement pour petits et grands. Très reprise, notamment par les Etats-Unis, beaucoup ignorent cependant ses origines et pensent qu’il s’agit d’une fête venue d’Amérique. Ce qui est faux » souligne Jean-Michaël Choserot, tout en ajoutant que « c’est principalement l’exode rural qui a fait que cette fête s’était perdue en Europe. »

Une fête aux racines païennes qui a été christianisée dès le VIIIe siècle, lorsque le pape Grégoire III décida de placer la Toussaint, « fête de tous les Saints », au 1er novembre. Le but étant à l’époque de christianiser la fête de Samonios. Le terme actuel d’Halloween signifiant « veille de tous les Saints. »

Pour contacter BERIAN : 07-67-87-00-43 ou berian.association@hotmail.com. Retrouvez l’association sur ses réseaux : berian.jimdosite.com, berianasso.wordpress.com et sur sa page Facebook.

J.J.

[caption id="attachment_191944" align="aligncenter" width="960"]Origines_Fête_Halloween_BERIAN (2) (Photographies Jean-Michaël Choserot)[/caption]

La fête d'Halloween sera célébrée lundi prochain, le 31 octobre. Une fête populaire qui est revenue en force en France dans les années 90 et qui, contrairement aux idées reçues, n'a pas été importée d'Amérique. Car c'est bien en Europe que la fête d'Halloween est née, comme l'explique Jean-Michaël Choserot, président de l'association naturaliste et historienne BERIAN.

« Halloween nous vient de nos ancêtres païens, celtes et germains, dont certaines traditions ont perduré jusqu'au XIXe siècle. Comme par exemple nourrir les esprits, en enterrant des fruits dans la terre. Ou encore creuser des citrouilles lors de cette nuit de Rommelbootzen Naat. Ce qui signifie en francique lorrain « Nuit des betteraves grimaçantes ». On retrouve ainsi cette fête sous les noms de Samon, Samonios en langue gauloise, et de Samain ou Samhain en celtique irlandais, mais aussi Haustblot et Ahnenfest ou Totenfeier en langue germanique. » A l'origine, ce qui est aujourd'hui la fête d'Halloween était la troisième et dernière fête des récoltes de l'année, après Lugnasadh et Mabon. Elle venait marquer le début de la saison sombre et le temps du repos, car la Nature s'endort pour renaître à la saison claire, au printemps. Samonios, l'ancêtre d'Halloween, était aussi une fête des morts qui offrait une ouverture sur l'autre monde, « le Sidh ». Jean-Michaël Choserot de préciser à ce propos : « Chez les Celtes, il n'y avait ni paradis ni enfer. Les notions de bien et de mal n'existaient pas vraiment dans leurs croyances. Ainsi, durant cette période où les 2 mondes se touchaient, les morts comme les vivants pouvaient voyager de l'un à l'autre. Craignant la venue d'un ou des mort(s) ainsi que des créatures fantastiques qui auraient la volonté de rester dans le monde des vivants, ces derniers avaient pour habitude de se déguiser afin de les effrayer... et de les faire ainsi retourner dans le Sidh. » Cette coutume de se déguiser au moment d'Halloween est donc reprise encore aujourd'hui, même si c'est davantage la forme que le fond qui a été retenu au fil du temps. « De nos jours, cette coutume permet une bonne soirée d'amusement pour petits et grands. Très reprise, notamment par les Etats-Unis, beaucoup ignorent cependant ses origines et pensent qu'il s'agit d'une fête venue d'Amérique. Ce qui est faux » souligne Jean-Michaël Choserot, tout en ajoutant que « c'est principalement l'exode rural qui a fait que cette fête s'était perdue en Europe. » Une fête aux racines païennes qui a été christianisée dès le VIIIe siècle, lorsque le pape Grégoire III décida de placer la Toussaint, « fête de tous les Saints », au 1er novembre. Le but étant à l'époque de christianiser la fête de Samonios. Le terme actuel d'Halloween signifiant « veille de tous les Saints. » Pour contacter BERIAN : 07-67-87-00-43 ou berian.association@hotmail.com. Retrouvez l’association sur ses réseaux : berian.jimdosite.com, berianasso.wordpress.com et sur sa page Facebook. J.J. [gallery type="rectangular" link="file" ids="191960,191961,191944"]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.