Search
vendredi 9 déc 2022
  • :
  • :

L’association de commerçants Rive Gauche à l’heure du bilan

Écouter cet article
image_pdfimage_print
AG_Association_Rive_Gauche

(Photographie Marc Fourniquet)

L’association de commerçants déodatiens Rive Gauche a tenu son assemblée générale annuelle ce mercredi soir, à la Cour des Arts du 15 rue d’Alsace.

Dans son rapport moral, le président Jean-Noël Antoine est tout d’abord revenu brièvement sur l’année 2020 sur le contexte actuel. « L’année 2020 a été une année sombre, avec la crise sanitaire. Ce fut une année difficile, qui aujourd’hui perturbe encore le commerce. Et si cela n’avait pas suffit il y a aujourd’hui la guerre en Ukraine et l’inflation galopante. La hausse du coût de l’énergie fait que le commerce vit une période compliquée, qui nous touche tous. »

Jean-Noël Antoine se veut cependant optimiste quant à l’avenir. « Les commerçants et artisans du centre-ville que nous sommes sont des acteurs essentiels pour l’animation de la cité. Nous contribuons, dans une petite ville comme la notre, a en faire le charme. Mais nous ne devons pas oublier que le concurrent, ce n’est pas le commerçant d’en face, mais les 3 zones commerciales. Alors c’est à nous de nous bouger, se démarquer et nous battre en nous serrant les coudes. »

L’association Rive Gauche compte à ce jour 14 commerçants et artisans adhérents, avec la récente adhésion du restaurant « Ali Baba » de la rue de la Bolle.

J.J.

[caption id="attachment_191429" align="aligncenter" width="960"]AG_Association_Rive_Gauche (Photographie Marc Fourniquet)[/caption]

L'association de commerçants déodatiens Rive Gauche a tenu son assemblée générale annuelle ce mercredi soir, à la Cour des Arts du 15 rue d'Alsace.

Dans son rapport moral, le président Jean-Noël Antoine est tout d'abord revenu brièvement sur l'année 2020 sur le contexte actuel. « L'année 2020 a été une année sombre, avec la crise sanitaire. Ce fut une année difficile, qui aujourd'hui perturbe encore le commerce. Et si cela n'avait pas suffit il y a aujourd'hui la guerre en Ukraine et l'inflation galopante. La hausse du coût de l'énergie fait que le commerce vit une période compliquée, qui nous touche tous. » Jean-Noël Antoine se veut cependant optimiste quant à l'avenir. « Les commerçants et artisans du centre-ville que nous sommes sont des acteurs essentiels pour l'animation de la cité. Nous contribuons, dans une petite ville comme la notre, a en faire le charme. Mais nous ne devons pas oublier que le concurrent, ce n'est pas le commerçant d'en face, mais les 3 zones commerciales. Alors c'est à nous de nous bouger, se démarquer et nous battre en nous serrant les coudes. » L'association Rive Gauche compte à ce jour 14 commerçants et artisans adhérents, avec la récente adhésion du restaurant « Ali Baba » de la rue de la Bolle. J.J.



Une réaction sur “L’association de commerçants Rive Gauche à l’heure du bilan

  1. bernadette

    quand on voit les cellules commerciales vides rue thiers et alentours et les fermetures de magasin on ne peut pas dire que st dié est dynamique
    – louis chausseur, Why not café, boulangerie rue de la bolle …..

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.