Search
mercredi 7 déc 2022
  • :
  • :

Une quarantaine de grand tétras vont être relâchés au printemps dans les Vosges

Écouter cet article
image_pdfimage_print
Grand_Tétras

(Illustration)

Une réunion de présentation et d’échange sur le projet de renforcement du grand tétras, une espèce menacée d’extinction, sur le massif des Vosges s’est tenue ce vendredi 30 septembre à la mairie du Valtin.

Cette réunion, à laquelle ont notamment assisté le préfet Yves Seguy et le président du Parc naturel régional des Ballons des Vosges Laurent Seguin, avait pour objet le relâché de grand tétras dans les Vosges au printemps prochain. Une quarantaine de coqs de bruyères devraient ainsi être capturés en Scandinavie, pour ensuite être introduits dans le milieu naturel vosgien. Le tout en sachant que le parc de Sainte-Croix a démarré un élevage de grands tétras, dans le cadre d’un programme de conservation de l’espèce. Un certain nombre de volatiles nés de cet élevage pourraient eux aussi rejoindre le massif des Vosges.

J.J.

[caption id="attachment_116659" align="aligncenter" width="540"]Grand_Tétras (Illustration)[/caption]

Une réunion de présentation et d'échange sur le projet de renforcement du grand tétras, une espèce menacée d'extinction, sur le massif des Vosges s'est tenue ce vendredi 30 septembre à la mairie du Valtin.

Cette réunion, à laquelle ont notamment assisté le préfet Yves Seguy et le président du Parc naturel régional des Ballons des Vosges Laurent Seguin, avait pour objet le relâché de grand tétras dans les Vosges au printemps prochain. Une quarantaine de coqs de bruyères devraient ainsi être capturés en Scandinavie, pour ensuite être introduits dans le milieu naturel vosgien. Le tout en sachant que le parc de Sainte-Croix a démarré un élevage de grands tétras, dans le cadre d'un programme de conservation de l'espèce. Un certain nombre de volatiles nés de cet élevage pourraient eux aussi rejoindre le massif des Vosges. J.J.



2 réactions sur “Une quarantaine de grand tétras vont être relâchés au printemps dans les Vosges

  1. Tonton Reporter

    Et une pantomime de plus… l’opération serait belle, si d’un autre côté l’on ne relachait pas des lynx, le plus grand predateur du volatile C’est pas grave c’est le contribuable qui paie, est les ESCROLOGISTES qui vont être content.

    répondre
    1. Houlà.

      Independamment des nuisances humaines ( travaux forestiers, randonneurs,..), les renards, sangliers, rapaces, sont des prédateurs pour les jeunes tétras. Lesquels nichent toujours au sol.
      Difficile alors pour cette espece de pouvoir prospérer.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.