Search
lundi 28 nov 2022
  • :
  • :

Bronchiolite, Covid, grippe… les épidémies saisonnières hivernales sont de retour dans le Grand Est

Écouter cet article
image_pdfimage_print
grippe

(Illustration)

Bronchiolite, covid et grippe, les épidémies saisonnières hivernales sont de retour en Grand Est. L’ARS Grand Est rappelle l’importance de se protéger en respectant les gestes barrières.

Situation épidémique en Grand Est

Les épidémies saisonnières hivernales sont de retour comme chaque année avec un impact important sur notre système de santé. Selon Santé publique France, la région Grand Est fait face, comme toutes les autres régions métropolitaines, à une épidémie de bronchiolite précoce et intense.

En semaine 45 (7-13 novembre), la bronchiolite représente 23% de l’activité pédiatrique (enfants âgés de moins 2 ans) des structures d’urgences des établissements de santé et 13% des associations SOS Médecins.

Si la bronchiolite est une maladie fréquente chez les jeunes enfants et qui guérit spontanément dans la majorité des cas, elle peut parfois nécessiter une hospitalisation. En semaine 45, 173 cas ont dû être hospitalisés.

Ces niveaux sont comparables, voire dépassent désormais, ceux observés lors de l’épidémie de l’hiver 2018-2019, la plus importante observée sur la dernière décennie. Vous pouvez retrouver l’ensemble de la situation des infections respiratoires hivernales dans le point épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France.

Contre les virus hivernaux, respectons les gestes barrières…

Face à la circulation de l’ensemble des virus hivernaux, en particulier la bronchiolite et la grippe,le respect des gestes barrières est plus que jamais essentiel.En effet, la crise sanitaire de Covid-19 a démontré que les mesures barrières, largement appliquées par les adultes l’hiver dernier, protégeaient efficace-ment les jeunes enfants des virus de l’hiver.

C’est pourquoi cette année encore, pour prévenir les contaminations de bronchiolite, il est fortement recommandé de continuer à respecter les mesures barrières, d’autant que les adultes et les grands enfants qui sont porteurs de ces virus respiratoires,n’ont habituellement aucun symptôme ou ont juste un simple rhume.

Porter systématiquement le masque en cas de symptômes (fièvre, toux) doit rester un réflexe pour chacun de nous pour protéger les autres.

Le port du masque est hautement recommandé et nécessaire dans les situations de grande promiscuité, dans les lieux clos et mal ventilés, comme les transports en commun, et en particulier en présence de personnes fragiles, ainsi que pour les personnes les plus vulnérables. Pour continuer de prévenir la diffusion des virus, il est recommandé d’aérer les pièces et de se laver les mains régulièrement.

[caption id="attachment_178913" align="aligncenter" width="624"]grippe (Illustration)[/caption]

Bronchiolite, covid et grippe, les épidémies saisonnières hivernales sont de retour en Grand Est. L’ARS Grand Est rappelle l’importance de se protéger en respectant les gestes barrières.

Situation épidémique en Grand Est

Les épidémies saisonnières hivernales sont de retour comme chaque année avec un impact important sur notre système de santé. Selon Santé publique France, la région Grand Est fait face, comme toutes les autres régions métropolitaines, à une épidémie de bronchiolite précoce et intense. En semaine 45 (7-13 novembre), la bronchiolite représente 23% de l’activité pédiatrique (enfants âgés de moins 2 ans) des structures d’urgences des établissements de santé et 13% des associations SOS Médecins. Si la bronchiolite est une maladie fréquente chez les jeunes enfants et qui guérit spontanément dans la majorité des cas, elle peut parfois nécessiter une hospitalisation. En semaine 45, 173 cas ont dû être hospitalisés. Ces niveaux sont comparables, voire dépassent désormais, ceux observés lors de l’épidémie de l’hiver 2018-2019, la plus importante observée sur la dernière décennie. Vous pouvez retrouver l’ensemble de la situation des infections respiratoires hivernales dans le point épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France.

Contre les virus hivernaux, respectons les gestes barrières…

Face à la circulation de l’ensemble des virus hivernaux, en particulier la bronchiolite et la grippe,le respect des gestes barrières est plus que jamais essentiel.En effet, la crise sanitaire de Covid-19 a démontré que les mesures barrières, largement appliquées par les adultes l’hiver dernier, protégeaient efficace-ment les jeunes enfants des virus de l’hiver. C’est pourquoi cette année encore, pour prévenir les contaminations de bronchiolite, il est fortement recommandé de continuer à respecter les mesures barrières, d’autant que les adultes et les grands enfants qui sont porteurs de ces virus respiratoires,n’ont habituellement aucun symptôme ou ont juste un simple rhume. Porter systématiquement le masque en cas de symptômes (fièvre, toux) doit rester un réflexe pour chacun de nous pour protéger les autres. Le port du masque est hautement recommandé et nécessaire dans les situations de grande promiscuité, dans les lieux clos et mal ventilés, comme les transports en commun, et en particulier en présence de personnes fragiles, ainsi que pour les personnes les plus vulnérables. Pour continuer de prévenir la diffusion des virus, il est recommandé d’aérer les pièces et de se laver les mains régulièrement.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.