Search
vendredi 9 déc 2022
  • :
  • :

La Cité Scolaire Jules-Ferry lutte contre le gaspillage alimentaire

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Cité_Scolaire_Jules-Ferry_Lutte_Gaspillage_Alimentaire (2)

Le gaspillage alimentaire est une problématique préoccupante, d’autant plus dans le contexte actuel. Depuis maintenant 2018, la Cité Scolaire Jules-Ferry lutte activement contre le gaspillage alimentaire, tout au long de l’année mais plus particulièrement lors de la Semaine européenne de réduction des déchets, qui a lieu en cette 4e semaine de novembre.

Chaque jour de la semaine, excepté mercredi, les restes des entrées, des plats, du fromage, des desserts et du pain sont récoltés séparément dans des bacs prévus à cet effet. Puis le tout est pesé et la moyenne des bio-déchets par personne est établie. L’an dernier, elle était par exemple de 119 grammes. « Ce jeudi midi, on constate qu’il y a très peu de restes des entrées et des desserts, mais beaucoup plus du plat principal (NDLR : une choucroute) » précise Marion Frêne, gestionnaire du service restauration et hébergement de la Cité Scolaire, qui est particulièrement impliquée contre le gaspillage alimentaire.

L’idée derrière cette initiative est de quantifier le gaspillage alimentaire d’une part, mais aussi de savoir ce que les élèves aiment ou n’aiment pas. Ce qui permet d’ajuster les portions, de proposer des menus plus en adéquation avec les goûts des adolescents, et de mettre en place des actions pour limiter le gaspillage. Un bar à salades a notamment été installé à l’entrée du restaurant scolaire, où les élèves peuvent choisir la composition et la quantité de leur entrée. Dans la continuité et sur le même modèle, un bar à légumes viendra compléter le bar à salades.

600 repas sont servis en moyenne chaque midi à la demi-pension de la Cité Scolaire Jules-Ferry, en 2 services, sauf le mercredi où le nombre de repas est moitié moindre. Sachant que tout est cuisiné sur place par le chef cuisiner Michel Beaudeux et son équipe, dès 6h du matin, qui a à cœur de travailler avec des produits de qualité et provenant de circuits-courts. La Cité Scolaire déodatienne est notamment engagée dans la démarche Agrilocal.

J.J.

Cité_Scolaire_Jules-Ferry_Lutte_Gaspillage_Alimentaire (2)

Le gaspillage alimentaire est une problématique préoccupante, d'autant plus dans le contexte actuel. Depuis maintenant 2018, la Cité Scolaire Jules-Ferry lutte activement contre le gaspillage alimentaire, tout au long de l'année mais plus particulièrement lors de la Semaine européenne de réduction des déchets, qui a lieu en cette 4e semaine de novembre.

Chaque jour de la semaine, excepté mercredi, les restes des entrées, des plats, du fromage, des desserts et du pain sont récoltés séparément dans des bacs prévus à cet effet. Puis le tout est pesé et la moyenne des bio-déchets par personne est établie. L'an dernier, elle était par exemple de 119 grammes. « Ce jeudi midi, on constate qu'il y a très peu de restes des entrées et des desserts, mais beaucoup plus du plat principal (NDLR : une choucroute) » précise Marion Frêne, gestionnaire du service restauration et hébergement de la Cité Scolaire, qui est particulièrement impliquée contre le gaspillage alimentaire. L'idée derrière cette initiative est de quantifier le gaspillage alimentaire d'une part, mais aussi de savoir ce que les élèves aiment ou n'aiment pas. Ce qui permet d'ajuster les portions, de proposer des menus plus en adéquation avec les goûts des adolescents, et de mettre en place des actions pour limiter le gaspillage. Un bar à salades a notamment été installé à l'entrée du restaurant scolaire, où les élèves peuvent choisir la composition et la quantité de leur entrée. Dans la continuité et sur le même modèle, un bar à légumes viendra compléter le bar à salades. 600 repas sont servis en moyenne chaque midi à la demi-pension de la Cité Scolaire Jules-Ferry, en 2 services, sauf le mercredi où le nombre de repas est moitié moindre. Sachant que tout est cuisiné sur place par le chef cuisiner Michel Beaudeux et son équipe, dès 6h du matin, qui a à cœur de travailler avec des produits de qualité et provenant de circuits-courts. La Cité Scolaire déodatienne est notamment engagée dans la démarche Agrilocal. J.J. [gallery type="rectangular" link="file" ids="193188,193190,193191"]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.