Search
lundi 28 nov 2022
  • :
  • :

La Cité Scolaire Jules-Ferry s’engage contre le harcèlement à l’école

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Journée_Contre_Harcèlement_Scolaire_Jules-Ferry (3)

« Certains clics sont pires que des claques. Pour certains, c’est seulement pour rigoler. Le harcèlement, ou le cyber harcèlement, si on en parle pas, ça ne s’arrête pas ! » Ce court texte a été lu aujourd’hui par l’un des élèves de la Cité Scolaire Jules-Ferry. Car ce jeudi 10 novembre est synonyme de Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école.

Une journée pour laquelle l’établissement d’enseignement déodatien s’est mobilisé, via notamment la lecture de 6 textes par autant d’élèves à chaque temps d’intercours. Des textes courts ou plus longs, en proses ou en vers, qui portaient tous sur la thématique du harcèlement. En parallèle de ces lectures, la Police Municipale avait garé son poste mobile dans la cour de la Cité Scolaire le matin, puis à l’extérieur de son enceinte du temps de midi. Dans le hall de l’établissement, l’antenne déodatienne de l’association France Victimes tenait un stand d’information, et un espace était dédié à la création d’affiches collaboratives du côté du CDI. Enfin, une œuvre artistique a été réalisée, là aussi dans le hall, par Morgane Gérard et Elisa Ribet, toutes 2 élèves en Première option Arts Plastiques.

Si la Cité Scolaire Jules-Ferry participe chaque année à la Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école, ce n’est cependant pas une action isolée. Ce qu’a tenu à souligner la proviseure de l’établissement Patricia Braun « Cette journée est un temps fort, mais pour lutter efficacement contre le harcèlement il faut une vraie continuité dans l’action. A l’école mais aussi dans les familles. Tous les ans nous sommes engagés dans le projet pHARe (NDLR : un plan de prévention du harcèlement à destination des écoles et des collèges, généralisé à tous les établissements et écoles de France). Nous avons également une vingtaine d’ambassadeurs de lutte contre le harcèlement parmi les élèves, au collège comme au lycée. Ces derniers sont formés spécifiquement autour de cette problématique, avec notamment une formation académique. Et depuis la dernière rentrée de septembre, la Cité Scolaire est engagée dans l’action « Molo-Molo », afin de lutter contre le cyberharcèlement. »

Et comme l’a judicieusement rappelé Patricia Braun, en cas de harcèlement les véritables victimes sont les harceleurs et non les personnes qui subissent les brimades.

J.J.

Journée_Contre_Harcèlement_Scolaire_Jules-Ferry (3)

« Certains clics sont pires que des claques. Pour certains, c'est seulement pour rigoler. Le harcèlement, ou le cyber harcèlement, si on en parle pas, ça ne s'arrête pas ! » Ce court texte a été lu aujourd'hui par l'un des élèves de la Cité Scolaire Jules-Ferry. Car ce jeudi 10 novembre est synonyme de Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école.

Une journée pour laquelle l'établissement d'enseignement déodatien s'est mobilisé, via notamment la lecture de 6 textes par autant d'élèves à chaque temps d'intercours. Des textes courts ou plus longs, en proses ou en vers, qui portaient tous sur la thématique du harcèlement. En parallèle de ces lectures, la Police Municipale avait garé son poste mobile dans la cour de la Cité Scolaire le matin, puis à l'extérieur de son enceinte du temps de midi. Dans le hall de l'établissement, l'antenne déodatienne de l'association France Victimes tenait un stand d'information, et un espace était dédié à la création d'affiches collaboratives du côté du CDI. Enfin, une œuvre artistique a été réalisée, là aussi dans le hall, par Morgane Gérard et Elisa Ribet, toutes 2 élèves en Première option Arts Plastiques. Si la Cité Scolaire Jules-Ferry participe chaque année à la Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école, ce n'est cependant pas une action isolée. Ce qu'a tenu à souligner la proviseure de l'établissement Patricia Braun « Cette journée est un temps fort, mais pour lutter efficacement contre le harcèlement il faut une vraie continuité dans l'action. A l'école mais aussi dans les familles. Tous les ans nous sommes engagés dans le projet pHARe (NDLR : un plan de prévention du harcèlement à destination des écoles et des collèges, généralisé à tous les établissements et écoles de France). Nous avons également une vingtaine d'ambassadeurs de lutte contre le harcèlement parmi les élèves, au collège comme au lycée. Ces derniers sont formés spécifiquement autour de cette problématique, avec notamment une formation académique. Et depuis la dernière rentrée de septembre, la Cité Scolaire est engagée dans l'action « Molo-Molo », afin de lutter contre le cyberharcèlement. » Et comme l'a judicieusement rappelé Patricia Braun, en cas de harcèlement les véritables victimes sont les harceleurs et non les personnes qui subissent les brimades. J.J. [gallery type="rectangular" link="file" ids="192475,192473"]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.