Search
vendredi 9 déc 2022
  • :
  • :

Journée internationale de lutte contre le cancer du col de l’utérus

Écouter cet article
image_pdfimage_print
medecin

(Illustration)

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) lance ce 17 novembre 2022 la deuxième journée internationale de lutte contre le cancer du col de l’utérus, avec pour objectif une élimination de cette pathologie d’ici à 2030.

Communiqué de presse :

« Les papillomavirus humains (HPV) appartiennent à une famille de virus comptant plus de cent variantes, ils sont très fréquents et contagieux. 80% des Français les rencontrent au moins une fois dans leur vie. Ils peuvent être à l’origine de cancers des muqueuses génitales, anales et oropharyngées.

Pourtant, un vaccin existe pour s’en prémunir, destiné aux filles et aux garçons. Actuellement, la couverture vaccinale avec un schéma complet (2 doses) chez les filles âgées de 16 ans est de seulement 37,4 %. Il y a donc urgence à vacciner nos adolescents.

La journée internationale de lutte contre le cancer du col de l’utérus le 17 novembre est l’occasion pour les professionnels de santé du Grand Est de rappeler l’importance de la vaccination. Un vaccin à l’efficacité prouvéeCe vaccin, mis sur le marché en 2006, est très largement utilisé en Australie. La couverture vaccinale y est de près de 80 % chez les filles, et elle concerne aussi les garçons depuis 2013.

L’Australie est ainsi en passe d’éliminer les cancers du col de l’utérus. Nous observons déjà dans ce pays un impact fort de la vaccination HPV avec une quasi disparition des verrues génitales et une forte diminution des lésions pré-cancéreuses.Un vaccin qui protège contre 6 cancers.

Les HPV sont à l’origine de99 % des cancers du col utérin.Ces dernières années, il a été mis en évidence que ces virus sont la cause d’autres pathologies concernant des organes variés, que ce soit au niveau génital (vulve, vagin, pénis), anal ou oropharyngé (amygdales, base de langue).

Les maladies induites par les HPV ne concernent donc pas que les femmes ! Ils entrainent au total, par an et en France, plus de 6 300 nouveaux cas de cancers dont près d’un tierstouche les hommes.

Un vaccin remboursé

La vaccination contre les HPV est actuellement remboursée à hauteur de 65% par l’Assurance Maladie chez :

•les jeunes filles et garçons à partir de 11 ans

•les patients immunodéprimés à partir de 11 ans, les patients greffés ou en attente de greffe à partir de 9 ans

•les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes jusqu’à l’âge de 26 ans.La vaccination contre les HPV peut être réalisée par un médecin, une sage-femme, un pharmacien, un infirmier.

Demandez conseil à votre médecin traitant »

[caption id="attachment_192814" align="aligncenter" width="960"]medecin (Illustration)[/caption]

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) lance ce 17 novembre 2022 la deuxième journée internationale de lutte contre le cancer du col de l’utérus, avec pour objectif une élimination de cette pathologie d’ici à 2030.

Communiqué de presse : « Les papillomavirus humains (HPV) appartiennent à une famille de virus comptant plus de cent variantes, ils sont très fréquents et contagieux. 80% des Français les rencontrent au moins une fois dans leur vie. Ils peuvent être à l’origine de cancers des muqueuses génitales, anales et oropharyngées. Pourtant, un vaccin existe pour s’en prémunir, destiné aux filles et aux garçons. Actuellement, la couverture vaccinale avec un schéma complet (2 doses) chez les filles âgées de 16 ans est de seulement 37,4 %. Il y a donc urgence à vacciner nos adolescents. La journée internationale de lutte contre le cancer du col de l’utérus le 17 novembre est l’occasion pour les professionnels de santé du Grand Est de rappeler l’importance de la vaccination. Un vaccin à l’efficacité prouvéeCe vaccin, mis sur le marché en 2006, est très largement utilisé en Australie. La couverture vaccinale y est de près de 80 % chez les filles, et elle concerne aussi les garçons depuis 2013. L’Australie est ainsi en passe d’éliminer les cancers du col de l’utérus. Nous observons déjà dans ce pays un impact fort de la vaccination HPV avec une quasi disparition des verrues génitales et une forte diminution des lésions pré-cancéreuses.Un vaccin qui protège contre 6 cancers. Les HPV sont à l’origine de99 % des cancers du col utérin.Ces dernières années, il a été mis en évidence que ces virus sont la cause d’autres pathologies concernant des organes variés, que ce soit au niveau génital (vulve, vagin, pénis), anal ou oropharyngé (amygdales, base de langue). Les maladies induites par les HPV ne concernent donc pas que les femmes ! Ils entrainent au total, par an et en France, plus de 6 300 nouveaux cas de cancers dont près d’un tierstouche les hommes.

Un vaccin remboursé

La vaccination contre les HPV est actuellement remboursée à hauteur de 65% par l’Assurance Maladie chez : •les jeunes filles et garçons à partir de 11 ans •les patients immunodéprimés à partir de 11 ans, les patients greffés ou en attente de greffe à partir de 9 ans •les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes jusqu’à l’âge de 26 ans.La vaccination contre les HPV peut être réalisée par un médecin, une sage-femme, un pharmacien, un infirmier. Demandez conseil à votre médecin traitant »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.