Search
lundi 28 nov 2022
  • :
  • :

La lutte se poursuit à Saint-Dié-des-Vosges contre les violences faites aux femmes

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Présentation_Journée_Contre_Violences_Faites_aux_Femmes

Chaque année dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, qui a lieu à la date du 25 novembre, la Ville de Saint-Dié-des-Vosges se mobilise en organisant plusieurs actions de sensibilisation. Une cause vis à vis de laquelle la Municipalité déodatienne est particulièrement attachée.

En 2022, l’écho déodatien à cette journée internationale se déclinera sur 2 jours, et non une seule journée. Plus précisément les jeudi 24 et vendredi 25 novembre prochains. Jeudi, rendez-vous au musée Pierre-Noël de 14h à 17h, pour un temps d’information et d’échange en direction des professionnels de terrain, sous la forme de théâtre-débat. Autour de la thématique « Professionnels de terrain face aux violences conjugales, comment réagir ? », cette journée de « formation » financée par l’Etat réunira une cinquantaine de participants. Interviendront le journaliste Francis Gérardin, la compagnie TILT, une juriste spécialisée en droit pénal, France Victimes 88 et une intervenante sociale en Gendarmerie et Police à la retraite.

Le lendemain vendredi, c’est toujours au musée Pierre-Noël, de 10h à 12h puis de 13h30 à 17h, que la sensibilisation aux violences faites aux femmes se poursuivra. Mais cette fois-ci en direction des élèves des classes de Seconde des lycées Baumont, Jacques-Augustin et Beau-Jardin, qui assisteront à un « théâtre-forum » spécialement adapté pour l’occasion, animé par la compagnie TILT. Une adjudante-chef de la Gendarmerie de Saint-Dié-des-Vosges, le brigadier-chef du commissariat de Police déodatien, une écrivaine et professeur de Français seront également présents. 5 saynètes seront ainsi proposées par les comédiens, et les lycéens qui le souhaitent seront invités à intervenir sur scène. De plus, chacun des élèves se verra remettre le « violentomètre », ou comment « mesurer » le degré de violence d’un conjoint.

L’an passé en France, 114 féminicides ont été commis. Pour rappel, le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences est le 3919.

J.J.

Présentation_Journée_Contre_Violences_Faites_aux_Femmes

Chaque année dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, qui a lieu à la date du 25 novembre, la Ville de Saint-Dié-des-Vosges se mobilise en organisant plusieurs actions de sensibilisation. Une cause vis à vis de laquelle la Municipalité déodatienne est particulièrement attachée.

En 2022, l'écho déodatien à cette journée internationale se déclinera sur 2 jours, et non une seule journée. Plus précisément les jeudi 24 et vendredi 25 novembre prochains. Jeudi, rendez-vous au musée Pierre-Noël de 14h à 17h, pour un temps d'information et d'échange en direction des professionnels de terrain, sous la forme de théâtre-débat. Autour de la thématique « Professionnels de terrain face aux violences conjugales, comment réagir ? », cette journée de « formation » financée par l'Etat réunira une cinquantaine de participants. Interviendront le journaliste Francis Gérardin, la compagnie TILT, une juriste spécialisée en droit pénal, France Victimes 88 et une intervenante sociale en Gendarmerie et Police à la retraite. Le lendemain vendredi, c'est toujours au musée Pierre-Noël, de 10h à 12h puis de 13h30 à 17h, que la sensibilisation aux violences faites aux femmes se poursuivra. Mais cette fois-ci en direction des élèves des classes de Seconde des lycées Baumont, Jacques-Augustin et Beau-Jardin, qui assisteront à un « théâtre-forum » spécialement adapté pour l'occasion, animé par la compagnie TILT. Une adjudante-chef de la Gendarmerie de Saint-Dié-des-Vosges, le brigadier-chef du commissariat de Police déodatien, une écrivaine et professeur de Français seront également présents. 5 saynètes seront ainsi proposées par les comédiens, et les lycéens qui le souhaitent seront invités à intervenir sur scène. De plus, chacun des élèves se verra remettre le « violentomètre », ou comment « mesurer » le degré de violence d'un conjoint. L'an passé en France, 114 féminicides ont été commis. Pour rappel, le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences est le 3919. J.J.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.