Search
lundi 5 déc 2022
  • :
  • :

Près de 500 jeunes élèves de la Déodatie formés aux gestes qui sauvent

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Formation_Gestes_Qui_Sauvent_EFM (6)

Ces jeudi et vendredi, le Club Coeur et Santé organise ses 30e journées de formation aux gestes qui sauvent à l’Espace François-Mitterrand, en partenariat avec la Protection Civile, l’UFOLEP, la Croix Rouge, la Gendarmerie, les Sapeurs-pompiers et d’anciens infirmiers en cardiologie.

D’ici demain midi, ce seront ainsi 479 élèves de CM2 de 18 écoles, de Saint-Dié-des-Vosges et des communes alentours, qui auront été formés aux 3 gestes qui permettent de sauver une vie. A savoir appeler le 15 sans attendre, masser, défibriller… et mettre la personne en position latérale de sécurité en attendant les secours si la personne respire. Répartis par petits groupes, les écoliers ont tous pris part au même atelier d’une durée d’1h15, animés par 16 formateurs, au terme duquel ils sont en capacité d’effectuer un massage cardiaque et utiliser un défibrillateur. Ce soir, une trentaine d’adultes seront formés à leur tour aux gestes qui sauvent.

« En France, l’arrêt cardiaque provoque chaque année 4 à 5 fois plus de décès que dans les pays où les lieux publics sont équipes de défibrillateurs et où la population est formée aux gestes qui sauvent » précise le Club Coeur et Santé de Saint-Dié-des-Vosges, tout en ajoutant que « sans minimiser ces autres causes de mortalité, c’est 15 fois plus que les accidents de la route et 3 à 4 fois plus que le cancer du sein. » Le tout en sachant que 75% des arrêts cardiaques surviennent à domicile, et que seules 5 à 6% des 40 000 à 50 000 personnes qui en sont victimes chaque année survivent en France. D’où la pertinence et l’importance de former un maximum de la population aux gestes qui sauvent. Et ce dès le plus jeune âge.

J.J.

Formation_Gestes_Qui_Sauvent_EFM (6)

Ces jeudi et vendredi, le Club Coeur et Santé organise ses 30e journées de formation aux gestes qui sauvent à l'Espace François-Mitterrand, en partenariat avec la Protection Civile, l'UFOLEP, la Croix Rouge, la Gendarmerie, les Sapeurs-pompiers et d'anciens infirmiers en cardiologie.

D'ici demain midi, ce seront ainsi 479 élèves de CM2 de 18 écoles, de Saint-Dié-des-Vosges et des communes alentours, qui auront été formés aux 3 gestes qui permettent de sauver une vie. A savoir appeler le 15 sans attendre, masser, défibriller... et mettre la personne en position latérale de sécurité en attendant les secours si la personne respire. Répartis par petits groupes, les écoliers ont tous pris part au même atelier d'une durée d'1h15, animés par 16 formateurs, au terme duquel ils sont en capacité d'effectuer un massage cardiaque et utiliser un défibrillateur. Ce soir, une trentaine d'adultes seront formés à leur tour aux gestes qui sauvent. « En France, l'arrêt cardiaque provoque chaque année 4 à 5 fois plus de décès que dans les pays où les lieux publics sont équipes de défibrillateurs et où la population est formée aux gestes qui sauvent » précise le Club Coeur et Santé de Saint-Dié-des-Vosges, tout en ajoutant que « sans minimiser ces autres causes de mortalité, c'est 15 fois plus que les accidents de la route et 3 à 4 fois plus que le cancer du sein. » Le tout en sachant que 75% des arrêts cardiaques surviennent à domicile, et que seules 5 à 6% des 40 000 à 50 000 personnes qui en sont victimes chaque année survivent en France. D'où la pertinence et l'importance de former un maximum de la population aux gestes qui sauvent. Et ce dès le plus jeune âge. J.J. [gallery type="rectangular" link="file" ids="193180,193181,193182,193183,193184"]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.