Search
vendredi 27 jan 2023
  • :
  • :

Plainfaing – Deux reportages en présence des réalisateurs au cinéma de Noirgoutte Dimanche 12 février à 15h

Écouter cet article
image_pdfimage_print
A_30x40 OK

(Image Pierre-Antoine Guillotel et Francis Bourguer)

Deux reportages seront présentés au cinéma de Noirgoutte de Plainfaing le dimanche 12 février, à partir de 15h, en présence de leurs réalisateurs respectifs. Au programme : « 3055 km à pied au coeur de l’Islande sauvage » de Pierre-Antoine Guillotel, suivi de « Le chemin d’Urbain V » de Francis Bourguer. Entrée au tarif de 6€.

Présentation :

3055km aux quatre coins de l’Islande. Seul, en autonomie complète, à pied, sans ski, sans raquette, sans traîneau. Durant 144 jours, Pierre-Antoine Guillotel a marché. Son cap ? « Épuiser le champ des possibles ». Parti de la réserve d’Hornstrandir au Nord-Ouest de l’île fin août 2020, il a atteint Akureyri, capitale du Nord à la fin du mois de janvier 2021, en plein cœur de l’hiver. Une aventure au cheminement délibérément choisi, conquis pas après pas. Une éloge de la bipédie, souvent reléguée de nos jours à la dimension du dernier re- cours. Il a voulu ralentir le mouvement du corps pour intensifier celui de l’esprit. Bouleverser ses perceptions par la lente contemplation et le dépassement de soi. Mépriser les souffrances de son corps pour mieux écouter le souffle de la terre. Une terre de feu, une terre de glace, mais pas que…

Parce que ce genre d’expédition n’est pas accessible à tout un chacun, Francis Bourguer présentera une aventure plus classique et réalisable par toute personne acceptant de mettre un pas devant l’autre. L’important n’est il pas de se mettre en route? Le bonheur n’est pas dans la destination mais bien dans le chemin pour y arriver. Inauguré en 2014, le Gr 670 débute à Nasbinal, sur le plateau de L’Aubrac pour finir à Avignon. Il traverse, outre l’Aubrac, les Causses, le mont Lozère, les gorges du Tarn, les Cévennes, les garrigues pour finir sur la vallée du Rhône. Ce parcours de 330 km a été imaginé autour de la vie et de l’oeuvre de Guillaume de Grimoard, élu pape en 1362. C’est ainsi que l’on passe par le Monastier où le jeune Guillaume étudia avant d’y prendre la robe de bénédictin, puis par Mende où la cathédrale a été voulue par Urbain V, vient ensuite Quézac et son pont, Bédoues où sont enterrés les parents de Guillaume, Grizac, lieu de sa naissance, Saint Ger- main de Calberte, où le pape avait fondé un studium, et bien sur Avignon avec le palais des papes. Chemin moins fréquenté que Stevenson ou la Régordane, plus sportif aussi, l’hébergement n’y est pas toujours facile. Mais les paysages sont magnifiques et très variés.

[caption id="attachment_195343" align="aligncenter" width="960"]A_30x40 OK (Image Pierre-Antoine Guillotel et Francis Bourguer)[/caption]

Deux reportages seront présentés au cinéma de Noirgoutte de Plainfaing le dimanche 12 février, à partir de 15h, en présence de leurs réalisateurs respectifs. Au programme : "3055 km à pied au coeur de l'Islande sauvage" de Pierre-Antoine Guillotel, suivi de "Le chemin d'Urbain V" de Francis Bourguer. Entrée au tarif de 6€.

Présentation :

3055km aux quatre coins de l'Islande. Seul, en autonomie complète, à pied, sans ski, sans raquette, sans traîneau. Durant 144 jours, Pierre-Antoine Guillotel a marché. Son cap ? « Épuiser le champ des possibles ». Parti de la réserve d'Hornstrandir au Nord-Ouest de l'île fin août 2020, il a atteint Akureyri, capitale du Nord à la fin du mois de janvier 2021, en plein cœur de l'hiver. Une aventure au cheminement délibérément choisi, conquis pas après pas. Une éloge de la bipédie, souvent reléguée de nos jours à la dimension du dernier re- cours. Il a voulu ralentir le mouvement du corps pour intensifier celui de l'esprit. Bouleverser ses perceptions par la lente contemplation et le dépassement de soi. Mépriser les souffrances de son corps pour mieux écouter le souffle de la terre. Une terre de feu, une terre de glace, mais pas que... Parce que ce genre d’expédition n’est pas accessible à tout un chacun, Francis Bourguer présentera une aventure plus classique et réalisable par toute personne acceptant de mettre un pas devant l’autre. L’important n’est il pas de se mettre en route? Le bonheur n’est pas dans la destination mais bien dans le chemin pour y arriver. Inauguré en 2014, le Gr 670 débute à Nasbinal, sur le plateau de L’Aubrac pour finir à Avignon. Il traverse, outre l’Aubrac, les Causses, le mont Lozère, les gorges du Tarn, les Cévennes, les garrigues pour finir sur la vallée du Rhône. Ce parcours de 330 km a été imaginé autour de la vie et de l’oeuvre de Guillaume de Grimoard, élu pape en 1362. C’est ainsi que l’on passe par le Monastier où le jeune Guillaume étudia avant d’y prendre la robe de bénédictin, puis par Mende où la cathédrale a été voulue par Urbain V, vient ensuite Quézac et son pont, Bédoues où sont enterrés les parents de Guillaume, Grizac, lieu de sa naissance, Saint Ger- main de Calberte, où le pape avait fondé un studium, et bien sur Avignon avec le palais des papes. Chemin moins fréquenté que Stevenson ou la Régordane, plus sportif aussi, l’hébergement n’y est pas toujours facile. Mais les paysages sont magnifiques et très variés.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.