Search
dimanche 5 fév 2023
  • :
  • :

Vers une nouvelle pénurie de carburants ?

Écouter cet article
image_pdfimage_print
essence-station

(Illustration)

Les pénuries de carburants avaient marqué le dernier automne français. Alors que la mobilisation syndicale débutera jeudi prochain pour protester contre la réforme des retraites du Gouvernement, la CGT Pétrole a appelé ce jeudi matin « à la grève et, si nécessaire, à l’arrêt du raffinage ».

Le syndicat pétrolier a annoncé suivre le mouvement du 19 janvier, pour ensuite le durcir avec une grève de 48 heures le 26 janvier, puis de 72 heures le 6 février. Toujours selon les annonces de la CGT Pétrole, la grève du 6 février sera reconductible et pourrait amener à un nouvel arrêt des installations de raffinage. A l’automne dernier, le mouvement syndical initié le 27 septembre 2022, et qui avait duré environ un mois, avait engendré des difficultés d’approvisionnement en carburants. Ce qui était notamment le cas à Saint-Dié-des-Vosges et plus globalement dans les Vosges.

J.J.

[caption id="attachment_180151" align="aligncenter" width="960"]essence-station (Illustration)[/caption]

Les pénuries de carburants avaient marqué le dernier automne français. Alors que la mobilisation syndicale débutera jeudi prochain pour protester contre la réforme des retraites du Gouvernement, la CGT Pétrole a appelé ce jeudi matin « à la grève et, si nécessaire, à l'arrêt du raffinage ».

Le syndicat pétrolier a annoncé suivre le mouvement du 19 janvier, pour ensuite le durcir avec une grève de 48 heures le 26 janvier, puis de 72 heures le 6 février. Toujours selon les annonces de la CGT Pétrole, la grève du 6 février sera reconductible et pourrait amener à un nouvel arrêt des installations de raffinage. A l'automne dernier, le mouvement syndical initié le 27 septembre 2022, et qui avait duré environ un mois, avait engendré des difficultés d'approvisionnement en carburants. Ce qui était notamment le cas à Saint-Dié-des-Vosges et plus globalement dans les Vosges. J.J.



9 réactions sur “Vers une nouvelle pénurie de carburants ?

  1. Tom

    Ils ont bien raison, il faut faire plier le gouvernement sur la réforme des retraites.

    Tout le monde devrait être dans la rue et solidaires avec eux, surtout ceux qui sont concernés

    répondre
  2. Non mais !

    André88, les gens ne demandent rien , c’est certain , mais on colle à tous deux ans de plus à travailler ….Réfléchissez un peu , même si vous êtes à la retraite . Un mouvement de foule est important et peut faire revoir cette décision gouvernementale . Déjà , que l’on calcule pour tous les mêmes conditions de retraites , SNCF , Fonctionnaires , Police , Gendarmerie etc…etc . Privé: retraite basée sur les 25 meilleures années ! Chauffeur à l’équipement :sur les 6 derniers mois , le peu que ça soit période hivernale avec heures sup , c’est gagné ! Gendarme : retraité , il perçoit sa pension et peut se faire en plus pour certains un salaire non imposé ! Alors il faut déjà éliminer ces disparités ou alors donner à tout le monde à ces avantages .

    répondre
  3. André88

    Je respecte la vision et le mécontentement de chacun sur cette réforme et d’ailleurs je suis bien loin d’être en retraite (et vu comment les choses se déroulent je n’y serai peut-être jamais…) mais j’estime juste qu’un « service public minimum » devrait être maintenu. Il y a d’autres moyens de montrer son mécontentement et de toucher le gouvernement car là, c’est le public qui est touché et le gouvernement se fiche totalement des pénuries d’essence et des grèves des transports ! Mettre tous les transports de France gratuit (même les TGV) serait bien plus radicale ! Pour l’essence, il n’y a peut-être rien d’autre à faire (je ne suis pas spécialiste) mais je voulais juste dire que c’est toujours le « grand public » qui est touché par ces grèves !

    Mais encore une fois, je respecte les mécontentements de chacun !

    répondre
  4. Alphonse

    la plupart des gens n’ont toujours pas compris que le paiement des retraites est décalé d’une génération ! ce qui veut dire que quand chacun d’entre nous sera en retraite il faut absolument que la génération qui est au travail fasse rentrer des cotisations dans la caisse.. et c’est de moins en moins le cas depuis une vingtaine d’années car la génération qui est née en 1950 est en grande majorité partie avant leurs 60 ans ( mais avec mini 42 ns de cotisations ) pendant que la génération des années 1960 prenait aussi le travail en grande partie avant leurs 20 ans. Aujourd’hui ceux qui ont 60 ans sont  » pénalisés  » par la génération des années 80 et 90 qui pour la plupart ont commencés le travail bien après leurs 20 ans ( donc y’a un manque de cotisations ) et qui voudraient aussi pas travailler plus longtemps que 60 ans et qui ont en plus ( c’est pas de leurs fautes ) des carrières hachées à cause des situations économiques traversées ! sauf que eux sont censés payer la retraite de la génération avant eux car c’est le principe de la solidarité générationnelle.
    Maintenant, cette génération des années 80 et 90 devrait plutôt s’inquiéter et comprendre que cette réforme est faite en grande partie pour eux car la génération des années 2000 et suivantes.. est loin … très loin de vouloir bosser ce qui va être un probléme pour ceux qui vont vouloir prendre leurs retraites dans les 10 ..15 ans à venir si on ne fait rien maintenant :(

    répondre
  5. bernard claude

    le type même de l’article clickbait qui ne sert à rien sinon à faire du clic et à stresser les gens qui vont se précipiter dans les stations pour rien ! C’est pas du journalisme mais du remplissage.

    répondre
    1. Alphonse

      on est bien d’accord :)
      parler de la pénurie provoque la pénurie !
      je viens d’aller faire du gas oil tout à l’heure et sur une dizaine de véhicules passés du temps que j’étais là j’ai vu quasi la moitié avec des bidons !!!!!!

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.